S.O.S VAMPIRES D’ÉNERGIE : 9 stratégies puissantes pour vous protéger

Par le 6 avril 2016

Cette semaine, j’ai choisi de vous écrire un article qui fait le lien avec le précédent intitulé S.O.S. pervers narcissiques, manipulateurs et ego : que faire et comment les reconnaitre ?

En effet, ce dernier a suscité des réactions tellement plus nombreuses qu’à l’habitude que j’en conclus qu’il y a un réel besoin que ces difficultés relationnelles soient abordées.

C’est pourquoi je vous parle aujourd’hui des vampires d’énergie. En connaissez-vous ? Il vous est sûrement arrivé de vous retrouver en présence d’une personne qui vous faisait sentir vidée de votre énergie à son contact. Et qui que l’on soit, on a tous aussi influencé l’énergie de quelqu’un d’autre par notre présence. Cela a pu arriver lors de moments où on pouvait se sentir plus fatigué, attristé ou fâché par exemple. Là où je veux mettre l’accent aujourd’hui, c’est davantage sur les comportements que je pourrais qualifier de chroniques.

Le vampirisme énergétique et ses dommages

L’influence de ce type de comportement chez une personne fait en sorte que vous pouvez vous sentir vidé physiquement mais aussi moralement et émotionnellement à son contact. C’est comme une pompe qui aspire votre vitalité pour fonctionner. La personne qui agit ainsi le fait souvent inconsciemment.

Malheureusement, vous pouvez en retrouver dans vos proches, collègues et amis. Ces personnes ont une facilité à attirer l’attention, à se plaindre, à prendre la parole en continu sans réaliser que les autres ne sont plus intéressés par leurs propos…

Ce que j’ai pu observer depuis 20 ans, à travers mon métier de coach de vie, c’est que souvent ces personnes sont vraiment souffrantes. Elles sont comme de grands enfants blessés dans un corps d’adulte. Elles ont soit vécu des épisodes de rejet, d’abandon, de trahison, d’humiliation, d’injustice et ne se sont pas senties le droit d’être méritantes face au bonheur, soit ne se sont pas senties reconnues et attirent maintenant l’attention par la négative. Ainsi, elles repoussent les gens et se sentent encore plus seules finalement.

Elles ne veulent pas faire mal mais elles sont si dépourvues de ressources qu’au final, ce mécanisme de survie les amène inconsciemment à agir à leur grand détriment et à celui de leur entourage. Ces personnes veulent qu’on s’occupe d’elles en bout de ligne mais ne prennent pas les bons moyens et manquent de compréhension de leur propre fonctionnement émotionnel. Elles ne réalisent peut-être même pas leurs attitudes repoussantes. Ça n’excuse pas que l’amélioration est nécessaire mais ça aide à comprendre leur détresse intérieure, tout comme je le mentionnais pour les manipulateurs et pervers narcissiques dans l’article de la semaine dernière https://lasolutionestenvous.com/s-o-s-pervers-narcissiques-manipulateurs-ego-faire-reconnaitre/.

 

Pour d’autres, on remarquera que c’est leur ego qui domine, comme j’ai pu le constater dans les recherches que j’ai faites lors de l’écriture de mon live « Les messages de l’ego. Paix, amour et joie, ici et maintenant » qui est un guide pratique en ce sens.

Ces individus ne sont pas conscients des dommages causés par leur comportement et sont dominés par cette soif de pouvoir destructeur. Malheureusement, ils ne voient pas nécessairement cette réalité anti-bonheur qui les anime. Ils se valorisent au détriment des autres en vampirisant, en écrasant, en dénigrant pour se rehausser. Il est triste de voir autant de souffrance exprimée, en fait.

Entre vous et moi, qu’est-ce qui émerge de cela, sinon un manque de confiance en soi ? Une personne bien dans sa peau, valorisant l’amour, la joie et la douceur n’aura pas besoin de toutes ces mascarades. Elle est tellement occupée à être bien, à faire une différence heureuse dans sa vie et celle des autres, qu’elle profite de plus en plus de l’instant présent en générant des vibrations porteuses de vitalité et de cheminement heureux. Elle n’a pas de temps à perdre avec la manipulation et le contrôle sur les autres. Non, elle ne vide pas les autres de leur énergie : au contraire elle les illumine. Elle prend soin de se centrer, de se faire du bien.

 

Et si cela se produit en vous comme comportement, que faire ?…

Si à la lecture de ces propos vous vous reconnaissez bien humblement, eh bien voyez cela comme un cadeau et je m’explique.

En prendre conscience ouvre la voie vers un réel bonheur, une légèreté intérieure qui fait du bien. On est si en paix quand on n’a rien à prouver à qui que ce soit ! On vit avec le cœur qui vibre en accord avec la fréquence de l’amour. Alors, si vous vous reconnaissez, soyez bon envers vous-même. Un changement d’attitude ne pourra que favoriser de meilleures relations avec les gens qui croiseront votre route.

Des moyens puissants pour réagir

  1. Apprenez à les repérer au passage, c’est important. La meilleure façon de le faire est de ressentir comment vous vous sentez en présence de cette personne. Pratiquez-vous à vérifier ce qui se passe dans votre corps car c’est un super baromètre, un véritable capteur de vibrations qui vous envoie des messages via vos émotions et vos ressentis. Demandez-vous « Comment est-ce que je me sens avec telle ou telle personne ? »Vous activerez votre détecteur de manipulateurs et de vampires. Ça peut même devenir très nourrissant de valoriser ainsi le respect de vous-même pour pouvoir vous éloigner un tant soit peu de ces personnages malheureux. Il ne reste qu’à leur souhaiter du bien et beaucoup d’amour afin qu’ils en arrivent à mieux se comprendre eux-mêmes et de continuer d’en faire autant pour vous.Observez ce qui se passe en vous, vérifiez comment vous vous sentez. Peut-être que certains parmi vous auront soudainement envie de manger sucré pour inconsciemment rechercher plus de douceur. D’autres percevront par exemple un inconfort dans le ventre, le cœur, le dos, une émotion de colère, de rejet, un mal de tête ou un haut le cœur.Peut-être ressentirez-vous de la tristesse ou de la frustration face au sentiment de vous faire rabaisser, critiquer, blâmer ou insulter. Rien pour remonter votre vitalité, tout ça !
  2. Vous devez prendre une position de choix, à savoir si vous acceptez de nourrir ces attitudes ou si vous osez prendre position différemment. Par exemple, donnez un temps limite à la personne pour vous parler. Si elle semble lancer une rumeur, demandez-lui : « De qui as-tu pris cette information ? » Cela la mettra face à elle-même et ne lui donnera pas le goût de continuer.
  3. Maintenez un taux vibratoire élevé (prenez soin de vous en tous points pour soutenir votre vitalité émotionnelle et physique) et ces personnes iront probablement jouer leur scénario ailleurs. Elles vont sentir que vous n’êtes pas la meilleure proie. Ce n’est pas un absolu, on en convient, mais vous en comprenez sûrement le sens.
  4. Utilisez des réponses qui l’amènent à réfléchir. Si la personne est médisante, demandez-lui : « Comment te sens-tu en dedans quand tu parles ainsi ? » Vous lui donnez alors la chance de prendre conscience de son comportement au moment présent.Si c’est un proche et que vous savez ce qui arrivera dans les prochaines minutes comme d’habitude, rassurez la personne sur votre amour ou amitié et dites-lui que cela vous épuise et demandez-lui : « Quelles solutions penses-tu utiliser pour t’en sortir ? » Vous créerez alors en elle un inconfort positif qui lui permettra de comprendre qu’elle perd son temps à jouer le trouble-fête avec vous. Vous élèverez au passage votre confiance, votre énergie, vos vibrations, et vous l’aiderez à réaliser des choses si elle est un tant soit peu ouverte.
  5. Voyez clair dans leur attitude. Ces personnes peuvent être du style à s’imposer avec une voix intense ou au contraire aptes à démontrer un certain effacement, ce qui attire inconsciemment l’attention, je le répète. Elles peuvent être portées à vous envahir en donnant plein de détails sur leurs bobos, leurs problèmes, en maugréant sur tout ou rien et en dévalorisant les autres. Elles ne cherchent pas vraiment de solutions, car il n’y aurait plus de raisons de se plaindre et de déverser leur mal-être sur les autres, ce qui, en fait, est devenu une sorte d’identité. Ces personnes cherchent la pitié en quelque sorte, l’attention, mais attirent plutôt l’antipathie.Si vous réagissez à ces personnes en vous sentant mal, vous vous videz de votre énergie et c’est là leur but, même si elles ne le réalisent pas. Évitez les contacts autant que possible. Je comprends que lorsque ce sont des proches immédiats, ceux-ci vous font développer votre patience et le respect de vous-même et que ce n’est pas toujours facile.
  6. Ne laissez personne avoir autorité sur vous. Nous sommes tous des êtres à part entière avec la même soif de bonheur, sauf que les moyens pour y arriver diffèrent et ne sont pas toujours appropriés, on s’entend. Tant qu’on accepte la situation néfaste, on s’expose à se dévitaliser, à se faire mal et à se laisser faire mal. Un jour on doit dire : « Assez c’est assez ! ».
  7. Côtoyer des gens heureux et apprendre à le devenir réellement demeure une voie vers un plus grand bonheur. Il n’y a pas de recette magique pour s’ajuster. Rien ne sert de se rendre malade pour tout ça.
  8. Pour s’en protéger, limitez les contacts et si vous n’avez pas le choix, voyez-vous comme un canard sur le dos duquel ces propos coulent pour éviter de vous y associer. Ce n’est pas manquer de respect à la personne, c’est de s’aimer soi. Limitez la proximité physique. Protégez votre bulle. Ça aidera à vous sentir conscient de ce qui se passe et à vous en détacher.
  9. Voyez le petit enfant blessé qui a soif d’amour mais ne sait pas comment le favoriser. Si vous vous sentez solide en dedans et non vulnérable face à cette personne, voyez-la avec les yeux du cœur. Ressentez à quel point elle a probablement mal en dedans et ne réalise peut-être pas que tout pourrait changer. Pour elle la vie c’est ça. Donc, envoyez-lui plein de bonté en pensée pour que son propre cheminement devienne source de plénitude au fil des jours.

 

Ces quelques outils sont bien sommaires comparativement à tout ce qui pourrait être partagé sur ce vaste sujet. J’ai juste voulu déposer ici, si cela vous affecte, un baume de paix et de ressourcement sur votre cœur afin de vous aider à émerger tout en douceur et par amour pour vous des effets possibles de ces scénarios.

 

De plus, vous êtes cordialement invité à rejoindre dès maintenant ma page Facebook.

Pour en savoir plus, j’aborde plusieurs éléments de libération dans mon livre Les messages de l’ego. Paix, amour et joie, ici et maintenant  et j’ai plusieurs ressources sur ce même lien.

7 commentaires

  1. leroy angelique

    6 avril 2016 at 8 h 16 min

    effectivement, j’ai coupé les ponts avec une amie il y a peu, sans en mettre les formes…elle me vampirisait et faisait de longues monologues depuis 10 ans sur ses insatisfactions, beaucoup de plainte, pas d’échanges réelles je me suis sentie débordée et envahie , je dois la revoir d’ici quelques choses pour voir si on peut reprendre une relation plus saine, et lui dire tout ce que je vous écris car elle est tellement centrée sur elle meme qu’elle ne s’est rendue compte de rien

  2. Papon Chantal

    6 avril 2016 at 17 h 08 min

    Bonsoir
    Que faire quand une telle personne est votre propre fille ?

  3. Thomas

    20 avril 2016 at 8 h 27 min

    Je suis le vampire que vous avez décrit. Que dois-je faire pour protéger mon entourage et améliorer mes relations ? Je veux avant tout sauver mon couple.
    J’ai suivis récemment votre webinaire de jeudi 14 et ai également dévoré votre livre sur les blessures qui empêchent d’être soi-même.

  4. Jean paul lambert

    20 avril 2016 at 20 h 21 min

    Je suis devenue moi-même ce vampire d’énergie.Issu d’une famille disfonc-tionnelle,11 enfants,père alcoolique,dictateur,dont j’étais son souffre douleur.
    J’ai vécu beaucoup de violence de sa part, tant physique que psychologique.
    Dès mon enfance comme vous dites je me fesais du mal et me laissais faire du
    mal (mon estime de moi, mon intégrité et mon amour propre en ont pris un sérieux
    coup).À 56ans après tant d’années à me chercher et à vouloir comprendre, j’ai
    décidé de me faire aider par une psychologue et d’autres ressources comme vos
    chroniques qui m’aide pour la compréhension et l’état de conscience.

  5. Laura D.

    21 août 2017 at 6 h 56 min

    Après la lecture de tous vos conseils ci-dessus, je suis convaincue que mon époux est un vampire énergétique depuis de très longues années. Je suis bouleversée psychologiquement, moralement,etc. Ma vie même n’a plus de sens ;je m’éloigne de lui toujours plus chaque jour. Je ne sais plus où j’en suis. Sachant qu’il qu’il me détruit ainsi, je ne sais pas si je peux encore me rapprocher de lui.
    Mais vos conseils me donnent beaucoup d’espoir de me prendre en main et de ne plus me laisser atteindre. Nous avons 40 ans de vie commune.

    Merci pour tout.

  6. naomie

    16 octobre 2017 at 23 h 15 min

    Une mine d informatioos equilibrantes instructives meditantes sauf un bemol tenir une unite socialement

  7. Amanda

    3 avril 2018 at 15 h 59 min

    Es ce que ses vampirents energetique tire notre energie au point de nous faire maigrir ?

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *