S.O.S. PERVERS NARCISSIQUES, MANIPULATEURS ET EGO : Que faire et comment les reconnaitre ?

Par le 31 mars 2016

Je vous ai préparé cet article aujourd’hui à la suite de nombreuses demandes en ce sens et à la lecture de vos commentaires et besoins manifestés sous d’autres parutions que j’ai publiées ici au fil du temps.

En tant que coach de vie, j’ai pu faire d’innombrables recherches sur ces sujets et je dois vous dire que tout ce qui touche à l’égo m’a spécifiquement interpelée au point d’en écrire un livre un jour. Il s’agit là d’une nuisance fondamentale au bonheur s’il n’est pas bien compris et utilisé.

Comment définir l’ego ?

Certains diront que c’est notre mental, d’autres la personnalité, d’autres nos mécanismes de défense ou encore notre corps de souffrance qui s’exprime, le besoin de contrôle. En fait, ne serait-ce pas un peu tout ça ? L’ego est une facette de notre personnalité qui nous pousse à agir davantage avec la tête qu’avec le cœur. Il est en quelque sorte la représentation que l’on a de soi et qui s’est forgée au fil du temps à travers nos expériences, nos souvenirs, nos perceptions de ce qui nous est arrivé. Il est à la base de notre personnalité. Il est bien utile à notre cheminement mais il peut grandement nous nuire si on le laisse dominer notre communication avec soi et les autres car il s’est construit de bien des mécanismes de défense aussi.

Voici certaines caractéristiques dominantes de l’ego, en prenant en considération qu’il est en fait la partie profonde de notre mental.

Pour survivre, l’ego peut avoir besoin :

  • D’argumenter
  • De dénigrer
  • De sentir qu’il a plus que les autres
  • D’avoir raison à tout prix
  • De se vanter
  • De contrôler
  • De valoriser un sentiment de supériorité
  • De contrariétés
  • De mentir pour se protéger ou se rehausser
  • De faire sentir l’autre coupable

Et on pourrait allonger la liste amplement.

L’important est d’en prendre conscience pour se sortir des limitations de bonheur que ça peut engendrer.

Être ou paraitre ?

Selon ce que j’ai pu observer, expérimenter et étudier, l’ego est entre autres, une manifestation comme une autre d’insécurité au plus profond de soi et il s’exprime à un degré différent pour chaque personne.

Pourquoi une personne aurait-elle besoin de contrôler et de faire valoir si fort certaines opinions, idées ou croyances, de prouver telle ou telle chose, si elle ressentait réellement tout ce qu’elle vaut au fin fond de son cœur en toute humilité, si elle savait exprimer ses émotions, ses insécurités et ses peurs de ne pas être reconnue et j’en passe ? Après tout, est-ce plus important d’avoir raison ou d’être en paix ? D’être ou de paraître ? Oui, c’est immensément subtil tout ça.

Y aurait-il une vieille blessure de rejet, de trahison, d’injustice qui date de loin par exemple et qui pousse la personne à démontrer qu’elle est quelqu’un, mais malheureusement en écrasant les autres, à avoir tant besoin de se rehausser inconsciemment? Soyons honnêtes, nous avons tous vécu des réactions impliquant notre ego, qui que nous soyons, à différents degrés, ne serait-ce que minimalement et ça continuera, c’est humain.

Pervers narcissiques et manipulateurs en vue…Que faire ?

Il pourrait y avoir bien des éléments à décrire en ce sens, mais le but d’un tel article est de faire émerger avant tout, des prises de conscience. Donc, avez-vous déjà observé chez certaines personnes que lorsque l’emprise d’un ego gonflé devient chronique, on peut voir naître des tempéraments pervers narcissiques, manipulateurs? Si c’est le cas autour de vous, j’aurais juste envie de vous dire : « Sauvez-vous ! » Pourquoi ? Parce qu’il est difficile pour ces personnes de changer. Rien n’est impossible, mais une telle personne, c’est comme un alcoolique. Tant qu’il n’admet pas qu’il a un problème de boisson, la difficulté demeure. Dans le cas des pervers narcissiques, ils sont si blessés en dedans, que d’aller explorer cette zone n’est pas naturel et dès lors ça perdure malheureusement trop longtemps bien souvent, tant qu’ils ne peuvent admettre avoir besoin d’aide en toute humilité.

Le site Wikipédia décrit l’expression « pervers narcissique » entre autres  comme suit: « Popularisée dans les années 1990 par Alberto Eiguer et Marie-France Hirigoyen, de nombreux ouvrages ont ensuite dépeint le pervers narcissique, tel un sociopathe agissant comme un prédateur allant jusqu’à détruire l’identité de sa « proie » par la manipulation mentale ou le harcèlement moral.

On les appelle aussi manipulateurs. Ils auront facilité à se démontrer sympathiques et comme étant la personne qui peut vous aider à réaliser vos rêves, mais ne tardera pas l’arrivée du cauchemar. Ils culpabilisent et dévalorisent l’autre avec domination, ce qui menace l’équilibre mental et émotionnel, l’estime personnelle de la personne qui en devient sous l’emprise. Écoutez votre petite voix dès une rencontre, elle devrait vous guider ou du moins, ça mérite d’apprendre à la laisser se manifester en se faisant aider au besoin pour se faire de la place en dedans. Sinon, dans le tumulte, on y perd parfois son propre sens de l’orientation comme on pourrait dire.

Si vous vous retrouvez en présence d’une telle personne, elle pourra chercher à se sentir valorisée dans son immense besoin de se sentir supérieure et ce, en vous écrasant. Si vous la laissez utiliser son comportement sur vous, vous devenez comme sa nourriture pour entretenir son mal-être en fait, ce qu’elle ne réalise pas.

Ces personnes n’ont pas vraiment conscience du mal qu’elles engendrent chez les autres et elles n’ont pas vraiment d’émotions en ce sens. Un peu comme si la maturité émotionnelle s’était figée en bas âge suite à une grande sensibilité bafouée, et leurs mécanismes de défense sont devenus sarcastiques. Satisfaire leurs besoins, leur ego est leur ligne directrice au quotidien.

Par expérience et avec toutes les recherches et formations que j’ai pu faire, il est préférable de s’en éloigner et de se faire aider au besoin si du mal en a découlé sinon on y perd son énergie et on se « désâme » à tenter de se faire apprécier inutilement. Pas de recettes magiques pour savoir comme se comporter avec ces personnalités. Toutefois, ils nous enseignent l’importance de prendre notre place et de valoriser le respect de soi pour arrêter d’en attirer s’il y a lieu.

L’ego démesuré est plutôt rusé et génère du désordre, de la confusion, des difficultés, des affronts et ne tolère pas bien la joie en fait. En contrepartie, les vibrations du cœur, l’humilité, la saine communication engendrent de l’ordre, de l’harmonie, du bonheur, de la sérénité, de la présence en soi, du calme, de l’empathie.

Alors, si nous pouvons en arriver à vivre consciemment de plus en plus en observant ce qui se passe en nous, en nous observant agir et réagir, que nous nous exprimons humblement au jour le jour, nous favorisons la joie, la santé et nous stimulons notre vitalité. En reconnaissant ce qui se passe en soi avec calme et ouverture et en voyant ce qui se passe chez les autres, on en arrive plus efficacement à un meilleur respect de soi et une plus grande liberté intérieure. Comme je le mentionne dans mon livre « Émotions, joie de vivre et autoguérison. La conscience au delà des maux » sous la référence de Doc Childre et Howard Martin, auteurs du livre « L’intelligence intuitive du cœur, » « une colère visualisée 5 minutes abaisse le système immunitaire pour 6 heures ». Imaginez par exemple, ce qui se met en place au niveau de la santé d’une personne qui porte tant de dureté suite à ses souffrances enfouies, non conscientisées donc non avouées…

Je vous invite à venir rejoindre dès maintenant ma page Facebook pour profiter des nombreuses ressources quotidiennes. https://www.facebook.com/conferencierelinebolduc

Pour en savoir plus sur ces sujets, je vous suggère aussi le livre « Les manipulateurs sont parmi nous » (éditions de l’Homme, 1997) d’Isabelle Nazare-Aga et j’ai aussi publié « Les messages de l’ego. Paix, amour et joie ici et maintenant » qui se veut un guide pratique pour se sortir de l’emprise de l’ego. Autant celui qui nous est propre, que d’en arriver à savoir comment limiter les effets de celui des autres sur nous. Voici le lien pour y accéder http://www.linebolduc.com/boutique/zone-livres

Je vous invite aussi à vous inscrire à l’infolettre gratuite sur http://www.linebolduc.com, car je vous réserve une importante surprise pour très bientôt pour aider des gens de partout dans le monde, en profiterez-vous…

 

 

23 commentaires

  1. Anette

    31 mars 2016 at 6 h 11 min

    Le meilleur auteur que je connaisse sur le sujet est Christel Petitcolin. Chacun de ses ouvrages est une perle. Elle à l’avantage d’être très claire et de faire sourire au travers des larmes. Ayant survécu à un PN, je peux vous dire a quel point ses livres sont précieux !

    • Line Bolduc

      1 avril 2016 at 21 h 48 min

      Merci Anette pour ce partage !

      • maya

        1 octobre 2017 at 1 h 04 min

        Bonjour,Line
        je vis avec un PN depuis presque 30 ans. Nous avons deux enfants: une fille de 26 ans vivant avec son compagnon et leur bébé, et un garçon de 21 ans étudiant dans une autre ville.
        Je sais depuis longtemps que mon mari est PN: test fait 3 fois (à des années d’intervalle), lectures (notamment articles renvoyant à un ouvrage du Dr Racamier)etc… J’ai bien compris qu’il faut prendre la fuite avant qu’il ne parvienne à me détruire totalement, et nos enfants aussi. Pas de violence physique de sa part, ni sur moi, ni sur eux. Donc pas de traces visibles pour le regard extérieur, et un dépôt de plainte serait voué à l »échec.
        Mais des mises en souffrance de sa part presque au quotidien, surtout avec moi, et à défaut (en mon absence) avec nos enfants. Qui ne se doutent d’ailleurs de rien, et auxquels il a presque réussi à faire croire que je suis FOLLE!
        J’ai quitté 2 fois le domicile conjugal, avec l’intention de demander le divorce (et sans l’en informer tant que je n’aurai pas lancé la procédure), mais j’ai fini par y revenir il y a un an et demi.
        Pas les moyens de vivre. Mon mari a tout verrouillé financièrement parlant: il a même réussi à me déposséder de ce qui m’appartenait avant mariage, quand j’habitais à l’étranger (produit de la vente de mon appartement de type T4 et de ma voiture presque neuve, économies réalisées grâce à mes salaires), et il s’est arrangé pour que je ne puisse pas en faire la preuve. la maison où nous vivons est sa propriété (mariés à la communauté aux acquêts) et il la possédait avant mariage.
        Soit dit en passant, il a réussi aussi à semer le doute, sur ma personne, dans l’esprit de ma propre famille! Soeurs et frères habitant encore dans mon pays d’origine)
        Depuis de nombreuses années, ses « manoeuvres » m’ont plongée plus d’une fois dans la dépression. J’ai donc consulté à maintes reprises, puis arrêté avec le dernier psychiatre (une dame), il y a 2 à 3 ans, quand je l’ai entendue me dire, au bout de 2 ans de consultation « vous êtes sûre qu’il n’est pas simplement égoïste? »!!!
        J’ai vite compris qu’elle ne m’aiderait pas, et maintenant, je me demande même si elle me croyait dans ce que je disais de mon mari.
        Les 2 fois où j’ai quitté la maison, j’ai consulté une avocate, résolue à demander le divorce. Je n’ai pas eu à lui expliquer longtemps le motif de ma demande: elle a très vite compris. Quand elle a su qu’il avait tout verrouillé au niveau financier, elle a eu l’honnêteté de me mettre en garde: attention, madame, avec quels moyens vous allez vivre après?… Donc, j’ai reculé.
        Actuellement, mon mari est hospitalisé, mais dans peu de temps, il va revenir à la maison, et je me demande alors ce qui m’y attend. Je n’ai pas peur qu’il soit physiquement violent contre moi à l’intérieur de la maison, provoquer par exple un accident qui me soit fatal: il est suffisamment intelligent pour savoir que ce serait risqué pour lui.
        La question qui me taraude: est-il trop tard pour informer nos enfants de qui est vraiment leur père?
        Et si c’est non, comment le leur dire, alors qu’à leurs yeux, la vilaine (voire la folle) c’est moi, et le gentil c’est lui.
        Je suis maintenant résolue à demander le divorce, mais ce ne sera immédiat, je me suis engagée dans une formation que je tiens absolument à terminer, et qui pourra être un « gagne-pain ». Il ne me laisse pas d’autre choix, car il va revenir à la maison, et ses manoeuvres vont continuer. Ce qu’il ne sait pas est que son emprise sur moi est bel et bien terminée. De plus, je n’ai plus peur de perdre mes enfants quand j’aurai divorcé (ce qui n’était pas le cas avant): à un moment ou à un autre, ils comprendront.

        • France

          5 mars 2018 at 22 h 04 min

          Ton témoignage me touche beaucoup car il est le reflet exact de ma situation:dénigrements permanents mais intra muros, vol de mon patrimoine, espionnage depuis toujours via mon pc (mais c’est aussi valable pour ses collègues de travail!). Cela est le plus grave car après 5 ans de séparation , cela continue.

          Quand je lui demandais de se rendre compte que cela ne pourrait jamais durer éternellement, que je finirais par partir pour sauver ma santé, il me répondait: »Où veux-tu aller? T’as pas de sous, tu ne travailles pas, t’es bien obligée de rester ici! ». Le jour où tu partiras, tu crèveras dans le caniveau!

          Je n’en ai jamais parlé à personne; et même après avoir quitté le domicile conjugal, je n’osais pas en parler. Ce qui lui a permis d’en profiter encore: il disait que j’accompagnais et soignais ma mère malade qui habitait loin de la maison et que personne dans l’entourage ne connaissait!

          J’ai eu le courage, à force d’être fatiguée voire épuisée de toutes ses violences verbales et psychologiques.

          Mais le combat est encore plus difficile car il reste dans sa folie; au contraire, cela l’aggrave car il subit un échec face aux autres. Et il persévère dans ses vols, dans tous les décisions et tous les faits qui peuvent entraîner une dégradation petite ou grande de ma situation financière; et ce, jusqu’à la non restitution de des photos de ma famille. Alors, que dire du mobilier!

          Tout le dossier du divorce est basé sur des mensonges gros comme des buildings new-yorkais mais il paraît que plus les mensonges sont gros, mieux ils passent.

          Alors lorsqu’on est honnête et excessivement attachée au poil près à la vérité, c’est plus que choquant.

          Je te souhaite bon courage: garde bien ton avocate qui te croit et qui a décelé le problème directement. C’est le plus important!

          Bon courage,

          Mais

          Tout est possible
          Il y a toujours de l’espoir
          Ne soyez pas une victime
          Regardez la peur en face
          Vous pouvez réécrire la fin
          Vous avez un miroir magique

          Le boomerang revient chaque fois à celui qui l’a lancé!

    • A.S.

      11 août 2016 at 5 h 29 min

      Ayant lu tous les  » les manipulateurs sont parmis nous  » …  » les manipulateurs et l’ amour  » etc etc … je suis TOUT A FAIT D’ACCORD avec Anette le meilleur auteur est Christel Petitcolin qui ne se contente pas de décrire la pathologie et d’ illustrer par des nombreux exemples et de terminer les 10 dernières pages par : » Fuyez !  » Christel Petitcolin donne des pistes , des conseils pour s’ en sortir parce qu’ il n’ est pas toujours possible de … fuir ! Le premier ouvrage d’ elle que j’ ai lu :  » Les manipulateurs : DES SOLUTIONS EXISTENT ! « 

    • Melissa

      21 novembre 2016 at 8 h 01 min

      Bonjour jai 30 ans un bebe et mon ami jai bienvpeur quil soit se manipulateur je perd pied jau besoin de reponse pouvez vous maider

    • guest

      8 janvier 2017 at 13 h 54 min

      entièrement d’accord c’est grâce à ses livres que j’ai enfin compris mon enfer alors que les psy me dénigrant et minimisant tout…

  2. brule

    31 mars 2016 at 18 h 06 min

    Dommage que vous n’apparaissiez juste après la bataille et pour demander des sous….pour moi c’est juste l’inverse que vous faites et donc comme les autres!

    Où etes vous dans les grands sujets société -societeaux…
    J’attends voir et à ce jour…je suis déçue

  3. Amélie Carrier

    31 mars 2016 at 20 h 43 min

    Je lis religieusement vos articles Line. J’admire votre travail, vos écrits. J’ai soufferts de diverses peurs et je suis dépendante affective. J’ai attiré beaucoup de pervers narcissique. Grâce aux écrits de gens comme vous, je parviens désormais à mieux les identifiés. Merci de semer l’amour et l’essence véritable de la vie grâce à vos écrits.

    • Line Bolduc

      1 avril 2016 at 21 h 50 min

      Merci beaucoup Amélie pour cette gentillesse et votre partage, j’apprécie. Ça me touche. Bon cheminement. Line 🙂

  4. Lola

    1 avril 2016 at 15 h 53 min

    Je viens de le quitter. QUEL SOULAGEMENT, il me tuait a petit feu et ca lui procurait du plaisir. Il ma dit que les mots sont pires que les coups. Et quil etait intelligent lui, pas un lache pour se laisser aller a frapper… ca veut tout dire

    • Line Bolduc

      1 avril 2016 at 21 h 51 min

      Merci Lola pour votre témoignage.

    • Lopez

      25 octobre 2016 at 1 h 19 min

      Bonjour j’ai connu un homme comme ca il ma fait bc souffrir jusqu’à l’épuisement j’ai maigri trop 2ans et demi de mensonge il manipule sa femme et moi est d’autre femme il m’a fallu du temps pour comprendre et fuir .et quand à la fin il a vu qu’il vu que je me réveil est il perd le contrôle sur moi . Il est devenu fou il m’a insultée de petace . La depuis 3mois je vais mieux j’ai repris de force est je vaux mieux …

  5. fabienne

    2 avril 2016 at 6 h 35 min

    Bel article qui explique clairement, la problématique du PN. Je dois bien vous avouer que je suis un peu tristounette, PN par ici, PN par là, tout tourne très souvent autour d’eux, n’est-ce pas là une façon de faire leur jeux ? Comme dans de nombreux articles sur le sujet, vous préconisez de  » fuir »… C’est tout à fait légitime ( et je l’ai fait, de nombreuses fois…et avec plusieurs personnes qui ont croisé mon chemin ) Mais pourquoi fuir ? Fuir celui là ou celle là ? La solution n’est que reportée. Bien entendu, c’est important d’apprendre à les repérer, de comprendre comment ils  » travaillent » mais c’est, je pense, encore plus important de donner des clefs pour sortir ou mieux pour les faire sortir de nos vies. et c’est possible puisque je l’ai fait et c’était pas gagné d’avance et ça m’a pris de nombreuses années, mais oui c’est possible 😉

  6. Pingback: S.O.S VAMPIRES D’ÉNERGIE : 9 stratégies puissantes pour vous protéger - par Line Bolduc pour La solution est en vous!

  7. PENNELUZZI AMY

    6 avril 2016 at 16 h 15 min

    Merci Line pour votre article, je suis actuellement en constant contact avec une personne qui est la représentation même du pervers narcissique, et la fuite est compliquée pour moi car c’est mon employeur et nous le savons tous à l’heure actuelle il n’est pas bon quitter son emploi sans rien derrière (surtout quant on a des enfants à nourrir et protéger)… Alors je prends mon mal en patience…; Mais j’avoues que c’est pas toujours facile. Il y a un an j’ai fais une dépression en grande partie à cause de ce personnage, mais j’ai tenu bon sans arrêt maladie ni plainte de ma part, aujourd’hui je vais mieux car j’ai conscience que le problème ne vient pas uniquement de moi. (je sais que ces personnage ne s’attaquent qu’aux personnes « fragiles » et ayant peu confiance en elles) Donc j’avance, j’ai juste hâte de trouver un autre emploi pour enfin me remettre à respirer normalement. Merci en tout les cas.. vos mots permettent de relativiser et surtout prendre du recul sans culpabiliser…

  8. Madinx

    10 août 2016 at 1 h 16 min

    Pour autant que le phénomène soit réel, il se trouve être manifestement pris dans une idéologie féministe puisque dans quasiment tous les articles sur le sujet les hommes sont présentés comme étant les exclusifs bourreaux et les femmes comme étant es exclusives victimes d’un pervers narcissique(s) présenté(s) uniquement comme étant des hommes. Perversion de la réalité, manipulation !. En tout cas, cela démontre à ce point le manque de liberté de nombre de citoyens et de nombres de nos têtes dites pensantes ou pseudos spécialistes & coach autoproclamé pardon pour le pléonasme.

  9. Alexia

    10 août 2016 at 1 h 54 min

    Bonjour,
    Le début de mon arrêt de mort il y a une dizaine d’année : résister à un PN qui est aussi un pervers sexuel. Ne pas vouloir être une de ses nombreuses Anastasia Steele pour de futiles cadeaux a été la claque de sa vie. Toutes ont dit oui depuis le lycée!! Il a du arriver à 50 ans pour rencontrer une idiote mal habillée sans un sou qui a cependant une telle confiance en soi et des valeurs qui l’ont fait littéralement trembler!! J’ai étée honnie à tous niveaux même au niveau professionel. Il m’a fait douter se faisant passer lui même pour une victime en incriminant ses amis, ses proches, mes collègues et que lui m’aimait plus que tout… En fait il voulait tout détruire autour de moi pour être le sauveur.. Aujourd’hui après une période difficile je comprends à quel point le problème vient de lui et de son entourage proche et même sexuel qui le soutient pour ne pas être victime comme je le suis encore.. Ils me disent faible alors que je ne veux pas coucher mais pour moi ce sont toutes ces personnes qui sont faibles qui ont peur de parler lorsqu’il est présent ou sa grande complice mais lorsqu’il ou elle ne sont pas là c’est impressionnant comme les gens changent dans leur attitude, leur attention face à moi. On m’a dit qu’il n’admet pas l’échec et il me cause toujours des problèmes car avec les années, la frustation sexuelle face à moi qui lui résiste, ma forte personnalité je suis devenue à ses yeux la plus belle qu’il a ridiculisé ses nombreuses favorites en les dénigrant face à tous pour tenter de me faire croire qu’il avait changé et qu’il en avait rien à foutre de ces tonnes de conquêtes faciles.. Le PN dans toute sa splendeur…

  10. ulrich

    10 août 2016 at 2 h 18 min

    Bonjour, reprenez moi si je me trompe, mais l’ego, n’est tout simplement ce qui nomme Jung par personna ?
    Cordialement

  11. CH

    13 août 2016 at 9 h 53 min

    Merci 1000000000 Fois Pour Cet Article !!!!!!!!!! Et pour toutes les PISTes !!!!!!!! On se sent moins seul quand on lit ca ! C est très difficile lorsqu une personne proche est un de ces cas et même un cas Extrème . pour avoir un père manipulé par sa femme depuis de nombreuses années tout le travail consiste a le laisser partir cette femme sa femme qu il a rencontré quand j etais au debut de l adolescence a fait des ravages sur ma personnalité et un travail de deterioration mentale devalorisation minutieusement orchestré de talent autour de moi le reste de la famille les amis de mon pere etc . Sa place doit ètre dans un établissement psychiatrique . mais elle est bien tro rusee . C une Malade .

    Donc Oui choisir de fuir effectivement c la solution tant pis pour les autres.
    G deja assez de mal pour réparer mes propres blessures .

  12. AT

    25 octobre 2016 at 7 h 46 min

    Faites gaffe, comme tout predateur, un manipulateur pourrait etre plus proche que vous en etes conscient. Il/elle peut facilement vous gacher des annees precieuses de votre vie, sans le moindre scrupule… Il faut avoir la force de reconnaitre le manipulateur, meme s’il s’agit d’une personne tres proche de vous, ce qui est, malheureusement, souvent le cas. Et il faut avoir aussi le courage de l’ecarter de votre vie sans la moindre hesitation.

    Si vous ne pouvez pas vous debarrasser d’un manipulateur, la regle d’or serait de ne jamais lui donner l’occasion de vous dicter vos choix ou de donner son avis sur les votres, meme dans les cas les plus banales.

  13. Delco

    26 octobre 2016 at 4 h 29 min

    Je ne suis même pas allée jusqu’au bout de l’article car à chaque fois ça me fait pleurer…
    Pour ma part, si je pleure, ce n’est pas parce que j’ai l’impression d’avoir été face à un PN, mais bien parce qu’une une personne que j’aimais et qui disait m’aimer a tout à coup fermé les portes en disant que j’en étais une…(une personne sans empathie, sans coeur, sans considération pour les autres, une personne dangereuse pour ses enfants) et ça fait super mal… de savoir qu’il me voit comme ça, et qu’il a souffert à ce point… depuis je remets en question tout ce que j’ai fait, vécu, dit et tout ce que je fais, vis et dis aujourd’hui… je culpabilisais déjà bcp avant, j’ai l’impression que c’est pire aujourd’hui.
    ON voit plein d’article sur comment survivre face à un PN, comment identifier un PN, moi je voudrais un article qui aide à prouver qu’on en est pas un!
    Il a souffert principalement parce que j’ai mis du temps à quitter 10 ans de ma vie pour lui, et aussi parce que notre relation était un peu taquine (petites piques « qui aime bien chatie bien » rien de plus méchant et lui aussi fonctionnait comme ça avec moi). Aujourd’hui si je me sens détruite ce n’est pas d’avoir été confrontée à un PN (même si sa façon de faire laisse perplexe, je n’arrive pas à croire qu’il en soit un!!), mais c’est d’avoir et d’être encore aujourd’hui fuie parce que je suis soit disant une PN…
    OUi j’ai fait des erreurs, oui il a peut être à cause de moi, mais jamais je ne m’en suis réjouie! jamais je n’ai voulu le rabaisser! jamais je n’ai imaginé qu’il puisse retourner sa veste comme ça… depuis il lutte, pour ne pas être en contact avec moi, pour ne pas se retrouver seul avec moi… de peur de craquer… et de souffrir à nouveau!
    je sais qu’il ne faut pas donner d’importance à ce que les gens pensent! mais quand une personne que vous avez aimée vous fuit et vous dit « j’ai décidé que je devais arrêter de t’aimer… » c’est dur.

    • Melissa

      21 novembre 2016 at 8 h 17 min

      Bonjour jai 30 ans un bebe et mon ami jai bienvpeur quil soit se manipulateur je perd pied jau besoin de reponse pouvez vous maider

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *