L’ART D’ÊTRE BIEN FACE À L’INCONNU

Par le 17 janvier 2019
leio-mclaren

Saut dans l’inconnu

Il y a quelques années, mon mari a quitté son travail stable et rassurant de directeur et nous avons acheté un petit domaine de chalets de location de vacances au bord d’un lac.

C’était l’idée de mon mari, expérimenté déjà dans la gestion touristique et avide depuis longtemps de devenir son propre patron. Mais nous avons embarqué dans le projet à deux et cela a tout changé dans notre vie de famille et surtout dans ma vie personnelle.

Un tsunami intérieur

Même si tout se déroulait bien vu de l’extérieur, nous avons pu lancer le projet à temps pour la saison estivale. Les clients arrivaient en flots et étaient plus que satisfaits de leur séjour. Je me suis sentie totalement submergée par ce que l’on vivait dans les premiers temps.

L’image qui me vient est celle d’un immense tsunami intérieur qui m’ébranlait profondément dans tous les sens.

J’avais à apprivoiser à la fois un tout autre rythme de vie, de multiples nouveaux défis et l’incertitude financière implicite dans ce choix. Les peurs étaient au rendez-vous en force et j’étais continuellement à fleur de peau.

Mon corps, pour sa part, a parlé. Pendant ces premiers mois, j’ai été malade plusieurs fois coup sur coup. J’ai commencé à faire de l’insomnie et de l’anxiété. J’avais du mal à me gérer et à trouver du plaisir dans mon quotidien.

Je me sentais comme l’ombre de moi-même.

C’était une vraie traversée dans le désert de l’inconnu!

Sereine et confiante face à l’inconnu

Aujourd’hui, plus de 5 ans plus tard, ces mêmes chalets ont connu un vrai succès et pour la plupart, tout roule de manière harmonieuse et profitable. L’entreprise a pu atteindre une certaine maturité et nous sommes prêts à la vendre pour passer à une autre étape.

Nous voici donc de nouveau à l’aube d’autres gros changements de vie.

Et en l’occurrence, nous sommes également dans l’obligation de trouver une nouvelle maison d’ici quelques mois et ne savons pour l’instant ni où ni quand ni comment cela va se passer. Plusieurs facteurs sur lesquels nous n’avons pas le contrôle influent sur notre décision et nous devons composer avec cette situation incertaine.

Je pourrais partir en panique. Je pourrais trouver ça difficile. Je l’ai déjà fait, je sais ce que ça goûte! Je pourrais commencer à m’inquiéter pour de maintes raisons différentes; où notre fils ira-t-il à l’école? Quand les choses vont-elles se clarifier? Et si on ne trouve pas ce que l’on cherche à temps? Et si et si et si?…

Mon mental pourrait prendre le dessus et avoir son heure de gloire comme il l’a déjà fait.

Mais à vrai dire, je me sens agréablement sereine et confiante face à l’inconnu qui se pointe devant nous. Je dors bien, mon énergie est bonne, mon morale est stable et je profite de toute l’abondance dans ma vie – et il y en a beaucoup!

Trouver sa sécurité à l’intérieur

Au lieu de mettre ma vie sur pause en attendant que les choses se précisent pour me sécuriser, je vis ma vie avec l’inconnu et je trouve ma sécurité ailleurs. Je la trouve en mon enracinement intérieur et en ma foi dans la vie et ça fait une différence immense.

Je me sens ouverte et curieuse par rapport aux prochaines étapes et disponible pour recevoir les informations et la sagesse dont nous aurons besoin pour faire des choix éclairés le temps venu.

L’art d’être bien face à l’inconnu se pratique!

Le fait de pouvoir côtoyer l’inconnu de cette manière ne se relève pas de la magie, même si c’est assez magique de vivre cette paix intérieure. Si je suis capable de le faire aujourd’hui, c’est tout simplement que j’ai marché le chemin sur plusieurs années et à travers plusieurs expériences (oui oui, d’autres sauts ont suivi ce premier, dont celui-ci Saute et le filet apparaîtra!).

Je me suis pratiquée, encore et encore!

C’est dans la nature des choses que lorsqu’on commence à faire une nouvelle activité – dans ce cas, apprivoiser l’inconnu — c’est plutôt difficile et parfois très difficile au début. Mais avec de la pratique, de l’assiduité et de la volonté, on gagne en confiance et en aptitude pour au bout du compte vivre une certaine aisance.

On trouve nos outils, nos trucs et notre façon de vivre la nouvelle activité du mieux qu’on peut.

Ce que j’ai appris en chemin

Quand je repense au début de notre aventure avec les chalets et à mon état d’âme, j’ai une compassion infinie pour la personne que j’étais à ce moment-là. J’étais dans les débuts de mon cheminement avec l’inconnu et il y avait tant de choses que je ne savais pas encore :

  • Les choses finissent toujours par se placer/se clarifier.
  • Nous ne sommes pas seuls.
  • La vie se met toujours en œuvre pour nous soutenir.
  • Nous avons plus de force et de ressources en nous que nous ne le soupçonnons.
  • On peut trouver la sécurité à l’intérieur de nous-mêmes.
  • Notre état intérieur dicte comment on vit les choses, et on a le pouvoir d’agir sur cet état intérieur.

Comme le dit si bien la fameuse chanson de Bob Marley, « Don’t worry about a thing. Everything little thing gonna be alright! » (Ne vous inquiétez de rien. Tout va bien aller!)

Accepter la nature changeante de la vie

Comme être humain nous pouvons avoir une crainte presque habituelle de l’inconnu; il éveille chez certains des peurs et des insécurités profondes. Je le sais par expérience! On peut s’accrocher à l’illusion de stabilité et de sécurité pour se sentir plus rassuré et organiser notre vie en conséquence.

Mais la réalité reste que tout est toujours en constante évolution; les saisons de la nature, à l’intérieur de chacun, dans la société et à plein d’autres niveaux aussi. Même si l’on voudrait que les choses restent pareilles, ce n’est pas ça qui va se passer! Et même si on s’organise pour éviter le plus de changement possible dans notre vie, l’inconnu peut se pointer le nez à n’importe quel moment…

Et tant mieux! Car l’inconnu amène du nouveau, du renouveau, une bouffée d’air frais… Il nous donne la chance de dépoussiérer notre vie pour danser avec l’inconnu. Il nous permet de découvrir de nouveaux aspects de nous-mêmes et de croquer dans la vie à pleines dents!

À mon humble avis, on est mieux de dire oui à la vie et de pratiquer l’art d’être bien dans l’inconnu!

Petit à petit, l’oiseau fait son nid

Vous n’avez pas besoin de faire un saut aussi gros que j’ai fait avec l’achat des chalets. Chacun marche son chemin à sa façon et à son rythme. Mais mon message pour vous aujourd’hui, est de trouver des moyens de sortir de votre zone de confort de façon régulière afin d’apprivoiser le changement et l’inconnu.

Commencez avec de petits pas, de petits changements. Allez là où vous tremblez un peu intérieurement – sinon, vous restez trop dans le confort du connu, mais respectez vos limites et suivez votre rythme.  Essayez de voir comment trouver la sécurité en vous en chemin.

Faites-vous confiance et amusez-vous! Je suis là pour vous dire que ça vaut la peine et que vous avez tout à gagner!

Minnie Richardson
Coach de vie & Praticienne en travail rituel
L’épanouissement au féminin
La Conscience en soi
Suivez Minnie sur Facebook
Méditation offerte à l’inscription à l’infolettre

Née d’un père britannique et d’une mère québécoise, Minnie grandit en Angleterre. C’est sur la terre natale de sa mère que Minnie entame le chemin de conscience qui la porte encore aujourd’hui. Et c’est la richesse de ce cheminement qui l’inspire à devenir Coach de vie et Praticienne en travail rituel, afin d’accompagner d’autres femmes à insuffler leur vie de sens et de profondeur.

Minnie propose avec joie des espaces de présence et de transformation qui permettent à la Femme sacrée en chacune de prendre sa juste place : coaching (Skype & en personne), ateliers, rituels, cercles de femmes et retraites (Québec et France).

4 commentaires

  1. Alexandra

    17 janvier 2019 at 6 h 34 min

    L’inconu fait peur et nous fait sortir de notre zone de confort mais c’est excitant. Le soutien de l’autre est aussi un facteur important. Merci pour cet article inspirant.

    • Minnie Richardson

      18 janvier 2019 at 9 h 54 min

      Avec grand plaisir Alexandra! 🙂

      Et oui, je suis d’accord avec vous, mieux on est entouré, plus facile ce sera d’apprivoiser l’inconnu. Et il ne tient qu’à nous de nourrir les relations qui nous nourrissent à leur tour!

      Bonne continuation sur votre route,

      Chaleureusement,

      Minnie

      Minnie Richardson
      Coach de vie & Praticienne en travail rituel
      laconscienceensoi.com

  2. BESNARD Grégory

    7 février 2019 at 2 h 52 min

    Merci pour cet article-témoignage qui nous rappelle que le changement est la seule chose permanente dans l’univers.

    Dans ce contexte, trouver la sécurité en soi est effectivement le moyen de se donner un ancrage solide au quotidien.

    De mon côté, j’aime bien me poser chaque jour la question : Quelle est la chose simple que je peux faire aujourd’hui pour atteindre mes rêves ?

    Au plaisir de vous lire à nouveau.

    • Minnie Richardson

      13 février 2019 at 12 h 17 min

      Bonjour Grégoire,

      Merci pour ce chaleureux message et je suis heureuse que l’article vous ait plu!

      Super question de se poser chaque jour, j’aime surtout le mot ‘simple’, qui dédramatise et ouvre le chemin à des actions dans le bon sens, même petites.

      Chaleureusement,

      Minnie

      Minnie Richardson
      Coach de vie & Praticienne en travail rituel
      laconscienceensoi.com

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *