TU CRÉES CE QUE TU CRAINS

Par le 2 juillet 2018

En fait, nous créons ce sur quoi nous accordons notre attention. Nous pouvons créer nos plus beaux rêves… mais nous pouvons aussi créer nos pires cauchemars!

Quand nous voulons réaliser un rêve, nous concentrons toute notre attention dessus, nous nous fixons des objectifs, nous faisons chaque pas pour nous en rapprocher, nous nous construisons des pensées positives de réalisation de ce rêve.

Mais nous faisons aussi la même chose avec nos peurs. Si nous avons peur de manquer d’argent, nous focalisons sur ce point constamment : nos gestes et nos pensées sont toujours concentrées sur la peur de ne pas avoir assez d’argent. Mais comme le subconscient ne reconnaît pas le « ne pas », nous nous retrouvons à créer involontairement exactement le contraire de ce que nous voulons. Ou, pour être plus précise, exactement ce que nous ne voulons pas!

Nous craignons que notre conjoint nous quitte : nous nous mettons à adopter à notre insu des comportements de peur, de manque et qui feront en sorte d’attirer à nous ce que nous craignons le plus. Nous avons peur d’être malades : alors nous faisons tout pour ne pas tomber malades…. Alors qu’il serait tellement mieux de tout faire pour rester en santé!

Nous créons ce que nous craignons, qu’on le veuille ou non. Mais nous pouvons à tout moment inverser la tendance : si nous concentrons nos pensées sur le positif, sur ce que nous voulons, sur la gratitude de ce que nous avons, sur le beau et le bon, alors nous finirons par renverser la vapeur et nous nous mettrons à récolter ce que nous aurons semé.

Chassons nos pensées négatives de peur et de manque; soyons persévérants avec nos pensées positives mais surtout, soyons vigilants de toutes nos pensées : elles créent notre vie, ne les sous-estimons jamais!

Diane Gagnon, Auteure, Conférencière, Coach, Animatrice, Consultante

Suivez-moi sur facebook et sur mon site web :

https://www.facebook.com/DianeGagnon.Auteur.Coach

www.dianegagnon.com

Un seul commentaire

  1. Vanessa Mangavel

    10 juillet 2018 at 6 h 45 min

    Bonjour Diane,

    C’est tellement juste…

    Notre inconscient n’interprète pas la négation et n’assimile que l’affirmation. La peur n’évite pas le danger. Pire : elle l’attire.

    Le pouvoir de l’affirmation positive est encore trop largement ignoré. Merci donc pour votre contribution au bonheur.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *