‘‘SOMMES-NOUS FOUS ?’’

Par le 28 mars 2018

Tout au long de l’histoire de l’humanité on trouve des récits de personnes ordinaires faisant des expériences extraordinaires, les catapultant au-delà des limites de ce que l’on considère comme possible.

À une époque où de plus en plus , le public découvre que les limites du potentiel humain sont repoussées, la question n’est presque plus à « qu’est-ce qui est possible dans notre vie », mais bel et bien «  Comment faire ? Comment développer notre potentiel extraordinaire qui sommeille en nous »

Pourtant, on assiste encore à une chasse aux sorcières… même si de plus en plus de gens s’éveillent à une nouvelle réalité. Beaucoup nous croit fous dans ce changement vers de nouvelles façons de voir.

J’ai vécu des choses magiques, que je relate dans mon roman « Au Nom du Corps »… et je ne suis pas la seule en ce moment. Ce réveil a lieu partout et nous ne sommes pas pour autant « fous », mais bel et bien des gens qui se réveillent aux nouvelles et pleines potentialités humaines.

Aujourd’hui, nous vivons une période fantastique, où l’on peut croire que ce que l’on croyait auparavant impossible peut se transcender au-delà de nos vieilles limites.

Vous êtes prêts ?

Un petit poème pour vous…  en texte et en vidéo

Pourquoi les religions ont réussi à imposer des dogmes puissants,
sans que l’on ne leur demande de preuves un instant ?


Pourquoi par contre devons-nous passer notre temps à prouver des choses qui sont pourtant bien réelles,
que de plus en plus de gens vivent, mais que l’on catalogue comme de l’ordre de l’irrationnel voire du démentiel ?

Synchronicités, éveil énergétique, contact avec les guides, lien avec les archétypes et j’en passe…

Pourquoi dans le monde moderne, les gens ouvrent-ils des yeux ronds comme des billes ou même font des drames,
quand on parle de la magie du vivant et du monde de l’âme ?

Pourquoi s’échappent-ils comme si on était des cinglés, face à cette vérité ?

Pourtant, le vrai savoir se trouve écrit dans des livres,

dessiné dans des peintures, clamé dans des contes lors de fêtes, ou chanté par des poètes…

Tout est là sous nos yeux, mais on ne voit rien…
On est devenu des aveugles, des obsédés du néant et des potins.

Trop occupés à détourner notre regard de l’essentiel,

nous nous perdons dans le superflu,
et nous n’existons plus.

Pourquoi ceux qui parlent du vrai, subissent-ils encore les railleries, des soi-disant sachants,
ou de ceux qui se trouvent très bien placés, dans la société ou dans les hauts rangs ?

Ranger dans le tiroir du comique ou dans celui du folklorique, la puissance de la vie spirituelle, est l’arme classique utilisée par ceux qui sont à la tête du monde.


Ce n’est plus une chasse aux sorcières, mais c’est tout comme…
Et nous sommes obligés de nous cacher comme des fantômes.

Dans cette société, on est accepté si l’on parle d’argent et d’or,
rejeté si l’on parle du monde de l’âme et de ses trésors…

On réussit si l’on amoncelle des biens, pas si l’on parle de l’esprit et du féminin.

Depuis trop longtemps, on nous impose une vérité qui nous écarte de notre essence.
La société n’a aujourd’hui plus aucune direction et manque de sens.

On est quelqu’un si l’on a un titre ou un gros compte en banque, ou même si l’on se fait prêtre.
Mais on est des farfelus voire des fous déjantés, si l’on s’ouvre à la magie de la Vie et au monde de l’Être…

On est presque obligé d’avancer masqué, par peur d’être dénigré.

Mais l’éveil est en route,  grâce à la crise de la société actuelle et de sa déroute

Beaucoup de gens sont à l’œuvre pour accéder à ce qui a été caché…
Ce ne sera plus l’apanage de quelques initiés…
Le vrai trésor alors se révèle à ceux qui sont prêts.

CAROLINE GAUTHIER

Suivez-moi sur Facebook : https://www.facebook.com/aunomducorps.fr/

À propos de Caroline Gauthier

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *