LE COURAGE D’AVOUER SON AMOUR

Par le 21 février 2019
joao-silas

En ce mois de février, dédié à l’amour, je voulais partager avec vous une histoire d’amour atypique, la mienne en l’occurrence, qui redonne espoir et qui démontre ce qui est possible quand on s’ouvre à la grandeur de l’amour et à la magie de la vie.

Il y a un peu plus de onze ans maintenant, j’ai pris mon courage dans mes deux mains pour avouer à l’homme que j’aimais et qui était à l’époque seulement un ami, que j’avais des sentiments pour lui.

Nous nous étions rencontrés trois ans auparavant et par la force des choses, dans la dernière année, nous avions développé une amitié très forte. L’homme que j’aimais sans qu’il le sache s’avérait être le mari d’une de mes grandes amies, Caroline.

Ma rencontre avec Caroline avait été des plus marquantes. Je l’appelais une « rencontre cosmique » tellement elle avait été importante pour moi sur plusieurs plans et Caroline était décédée l’année d’avant de façon subite et inattendue.

Une situation bien particulière, il faut se l’avouer.

Cela a pris tout mon courage, donc, de lui faire mon aveu et j’ai tremblé de tout mon corps au moment de le faire. J’avais si peur qu’il me trouve déplacée, que cela le gêne, que cela met fin à l’amitié qui me tenait tant à cœur, que… (et ici vous pouvez imaginer au moins 15 autres choses qui me préoccupaient à ce moment-là!).

Mais, les sentiments que je portais pour lui prenaient trop de place et je ne me sentais plus intègre vis-à-vis lui en tant qu’amie.

J’ai donc décidé de tout dire.

Non pas pour le séduire, car dans mon esprit c’était tout à fait impensable que l’on puisse être ensemble, mais pour être intègre et pour faire de la place pour que l’amitié se poursuive pendant encore des années. Car c’est ce qu’on souhaitait tous les deux.

Mais là, se passa la chose à laquelle je m’y attendais le moins : suite à mon aveu, Marc m’a regardé droit dans les yeux, il m’a offert sa main et il m’a dit en toute simplicité, « moi aussi ».

L’homme devant moi n’avait non seulement pas flanché à mes mots, mais en plus, il avait répondu en positif. Oh la la!

À ce moment-là, le monde a arrêté de tourner un long instant — instant qui a duré, en fait, plusieurs, plusieurs semaines! Et j’ai su sans l’ombre d’un doute que même si je ne l’avais jamais embrassé sur les lèvres et même si on n’avait pas encore discuté de ce nouvel état de notre relation, nous étions ensemble, et que c’était sérieux.

Profond, drôle, surprenant, touchant, atypique, confrontant par moments et rempli d’amour, notre parcours de couple ces dernières années a été bien, bien riche.

Et un des plus grands enseignements tirés de cet homme avec qui je marche mon chemin de vie depuis plus de dix ans?

La générosité et la nature illimitée de l’amour. Oui, vraiment.

Normal, vous allez me dire, c’est une histoire d’amour!

Alors tout d’abord, je tiens à préciser qu’apprendre à aimer profondément et véritablement n’est pas pour les faiblards.

S’ouvrir sans protection, se mettre dans le feu de sa vulnérabilité et offrir toute sa personne à l’autre prend un sacré courage. J’ai fait du chemin ces dernières années et j’ai encore du chemin à faire!

Mais au-delà de ce fait, Marc m’a appris qu’il n’y avait pas de contradiction à aimer deux femmes; une sur terre et l’autre partie avec les outardes un 27 septembre.

Il m’a appris aussi l’amour et l’acceptation inconditionnelle de tout ce que je suis et à tout moment, même quand je n’étais pas capable de me l’offrir moi-même. (J’y arrive, tranquillement!)

Et il m’a appris que même si au départ il ne croyait pas trop trop au mariage, car il n’est pas très traditionnel mon homme, l’amour l’a fait changer d’idée. Après avoir été témoin de l’accouchement initiatique de notre fils Milo il y a 8 ans, il a eu envie de fêter notre amour devant nos familles, nos amis et les outardes au bord d’un lac un 24 septembre.

C’est un grand homme, Marc, et non seulement parce qu’il mesure 6 pieds 1′, c’est un grand sage drôle et bienveillant qui semble avoir compris et intégré dès sa tendre enfance, des vérités qui m’échappent encore et il a également l’humilité de grandir quand c’est nécessaire.

Aujourd’hui, alors, je fête cette union avec l’homme que la vie, dans toute sa créativité et toute sa sagesse, a placé sur mon chemin.

Je fête nos joies, nos accomplissements, les épreuves que nous avons su traverser main dans la main, les défis relevés et les petits actes d’amour posés au quotidien.

Je fête les fous rires, les brunchs des 3 «M’s» (Marc, Minnie, Milo) le samedi matin, les conversations dans le spa où tout coule comme l’eau, les valeurs incarnées, les voyages, les rêves devenus réalité, les choix courageux et j’en passe.

Je fête tout ce que cette union nous permet de vivre, individuellement, en couple et en famille, aujourd’hui et pour les années à venir. Je fête tout ce qui grandit en nous, tout ce qui évolue et tout ce qui prend une nouvelle forme quotidiennement.

C’est un sacré chemin être en couple, mais comme le dit si bien la langue des oiseaux, « ça crée » (sa-cré). C’est certainement mon expérience!

Je vous parle souvent de la magie de la vie et pour raison. J’ai vécu tant d’expériences ces dernières années où j’ai quasiment été capable de toucher à cette magie, tellement elle était palpable.

Ma rencontre avec Marc fait partie de cette magie et j’en suis profondément reconnaissante.

Et pour la petite anecdote, j’ai toujours dit petite fille en Angleterre, que je voulais me marier avec un bûcheron canadien. Je n’aurais jamais pu imaginer le chemin qui m’a amené tranquillement à travers les années et les kilomètres jusqu’à cette rencontre!

Osez exprimer vos rêves, vos désirs, surtout ceux qui vous font trembler intérieurement.

Faites confiance dans la vie, à sa créativité et à sa sagesse pour vous aider à réaliser vos rêves.

Dites-vous que chaque rencontre a une importance et c’est à nous de la découvrir. Restons donc ouverts.

Sachez que le chemin est parfois sinueux, non linéaire et un peu embrouillé par moments, mais il nous mène inlassablement là où nous devons être.

La vie est magique.

Amour, amour, amour.

++++++++++++++++++

Minnie Richardson
Coach de vie & Praticienne en travail rituel
L’épanouissement au féminin
La Conscience en soi
Suivez Minnie sur Facebook
Méditation offerte à l’inscription à l’infolettre

Née d’un père britannique et d’une mère québécoise, Minnie grandit en Angleterre. C’est sur la terre natale de sa mère que Minnie entame le chemin de conscience qui la porte encore aujourd’hui. Et c’est la richesse de ce cheminement qui l’inspire à devenir Coach de vie et Praticienne en travail rituel, afin d’accompagner d’autres femmes à insuffler leur vie de sens et de profondeur.

Minnie propose avec joie des espaces de présence et de transformation qui permettent à la Femme sacrée en chacune de prendre sa juste place : coaching (Skype & en personne), ateliers, rituels, cercles de femmes et retraites (Québec et France).

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *