L’AMOUR NE FAIT JAMAIS MAL

Par le 10 août 2015

Dans certaines de nos relations, on dirait parfois que l’amour est un combat. La jalousie, l’envie, la bataille pour gagner et avoir raison, tout ça s’insère dans une relation au départ empreinte d’amour et la mine par la base, jusqu’à la détruire complètement parfois.

Quand l’ego prend le dessus sur l’amour, il devient plus difficile d’aimer. Si nous ne sommes pas vigilants et que nous laissons notre ego prendre le contrôle de la relation, celle-ci est souvent vouée à l’échec.

Quand l’amour fait mal, c’est que ce n’est pas de l’amour, justement. Aucune relation d’amour, qu’elle soit amoureuse, filiale, parentale, amicale ou sociale, ne devrait faire mal.

C’est ce qui n’est pas de l’amour qui nous blesse. C’est l’orgueil, la jalousie, le contrôle, la méchanceté, la violence, la rancœur, la manipulation qui blessent. Ce n’est jamais l’Amour.

Quand nous avons trop souffert dans une relation où il manque d’amour, nous avons tendance à nous refermer et à refuser de vivre l’amour à nouveau, croyant que c’est douloureux d’être amoureux. On se protège inutilement, on se ferme à l’amour pour ne pas souffrir et on se prive ainsi du meilleur de la vie.

C’est en faisant tout pour éviter d’avoir mal à nouveau que nous nous blessons nous-mêmes le plus, nous privant du plus beau sentiment qui soit et dont nous avons tous tant besoin.

Prenons chacune de nos relations proches en ce moment. Pour chacune d’elle, où manque-t-il d’amour, selon nous? Y a-t-il trop de contrôle dans l’une d’elles, trop de jugement dans une autre, pas assez de douceur avec une relation, trop de peurs avec une autre? Que pouvons-nous faire pour mettre plus d’amour dans chacune de nos relations, là où il semble en manquer, si nous désirons préserver celle-ci?

Si toutefois l’une ou l’autre de ces relations nous fait du mal, nous détruit à petites doses ou à grand coups de violence, si nous sommes malheureux comme les pierres avec l’une de ces personnes, alors il vaut sans doute mieux avoir le courage de regarder la situation en face et de se demander si c’est vraiment de l’amour, ce que nous vivons.

Car l’amour ne fait jamais mal, l’amour ne nous détruit jamais, ni ne nous rabaisse. L’amour ne réveille jamais le pire en nous. On ne se sent jamais plus petit quand il y a de l’Amour. Au contraire, on se sent plus grand, plus fort, invincible même parfois!

L’Amour apporte avec lui de la douceur, de la joie; il nous stimule à nous dépasser, à donner le meilleur de nous-même, à être plus généreux, plus ouverts…

Ce n’est jamais l’Amour qui fait mal. C’est le manque d’amour.

Diane Gagnon

Mon livre, « Apprendre à s’aimer, un jour à la fois », No. 1 sur Amazon.ca en moins de 48 heures, est disponible aussi sur Amazon, iTunes, Kobo, Google Play, Createspace.

Abonnez-vous à ma page d’auteur pour recevoir mes textes chaque jour.

15 commentaires

  1. Lebrun

    10 août 2015 at 1 h 16 min

    Merci pour cet article, je sors de 23 années d’un mariage destructeur; mépris, insultes, violences physiques, manipulations. ..J’ai besoin de me « reconstruire » ce n’est pas facile. Merci de vos écrits

    • queeny

      11 août 2015 at 11 h 20 min

      vous avez déjà commencer ce travail de reconstruction, en sortant de cette relation. il en faut du courage pour partir, entre peurs, culpabilité, le quand dira t-on. je vous souhaite toute l’énergie et la lumière douce et clairvoyante de votre moi intérieur pour vous reconstruire et croire en la vie.
      belle et douce après midi à vous

    • cirri

      12 août 2015 at 19 h 03 min

      Il n’y a pas de date de péremption dans toute histoire à deux. Certaines durent longtemps d’autres moins. La reconstruction ne se fera pas du jour au lendemain, cependant mettre un terme à une relation toxique est déjà la moitié du parcours.On doit réapprendre plein de choses, déjà vivre pour soi.. et s’aimer car le carcan dans lequel on a évolué a modifié tout notre comportement.Je vous envoie plein de courage ma petite dame, vous y arriverez!!

  2. Fred

    10 août 2015 at 3 h 31 min

    Combien de vies avez-vous vécu, chère madame, pour avoir autant de sagesse et de clairvoyance ?
    J’aime vous lire.

  3. Sylvie SINFEYA

    10 août 2015 at 7 h 17 min

    J’AIME VOS COMMENTAIRES

  4. Gaston Bélanger

    10 août 2015 at 23 h 59 min

    votre texte m’a beaucoup interpelé

  5. Sandie

    11 août 2015 at 4 h 34 min

    Tout à fait d’accord.
    Nous vivons notre expérience de la vie via nos pensées et c’est ce qui nous empêche de voir ce qui se passe réellement dans notre couple. L’amour ne fait pas mal, les pensées que nous croyons peuvent faire mal.
    Il faut réapprendre à s’écouter, à éviter les jugements, éviter de toujours vouloir avoir raison, sans bien sûr s’écraser.
    Plus on a l’esprit clair, plus il est facile de voir ce qui se passe réellement.

  6. Granger

    11 août 2015 at 18 h 12 min

    Je ne suis pas dans ce cas là mais vos textes sont très beaux .
    C’est un pur moment de bonheur .

  7. Rachel

    13 août 2015 at 3 h 03 min

    J’ai vécu cela pendant 7 ans …
    3 beaux enfants en sont sorti mais pour quelle souffrance …
    Le jour ou j’ai vraiment dit a mon mari que je n’en pouvais plus et qu’il fallait qu’il parte pour voir s’il nous aimait vraiment , il est parti … Pour toujours …
    Le suicide nous à tous détruit ….

  8. Samba Traoré

    16 août 2015 at 22 h 17 min

    tu fais beaucoup de commentaires intéressants,merci pour tout

  9. O'gus

    17 août 2015 at 3 h 18 min

    L’amour est un sentiment très puissant. Son manque peut avoir des conséquences très violentes. Autant l’amour motive, fait pousser des ailes, fait sentir puissant, invincible, autant son manque peut rendre impuissant, déprimé, vulnérable, incontrôlable.

    On dit que le cerveau ne peut pas penser à une chose et à son contraire à la fois. Je crois que le coeur ne peut pas non plus ressentir une chose et son contraire à la fois, l’amour et la douleur.

    Bel article.

  10. armak

    17 août 2015 at 14 h 32 min

    je vraiment aimé , je veux essayer de suivre vos conseils .

  11. Nathalie R

    18 août 2015 at 13 h 13 min

    Oui, là je suis d’accord avec votre article. Autant sur les pervers manipulateurs il y avait des choses qui me gênaient, notamment sur l’amalgame entre manipulateur non destructeur et manipulateur pervers et destructeur, d’ailleurs, je ne suis pas non plus d’accord avec le fait que la victime n’est pas victime et qu’elle choisit. Les enfants de ce type d’individus ne choisissent pas d’être privés d’amour et privés de cohérence éducative.

    Les enfants sont donc victimes… et en grandissant, c’est bien plus dur pour une personne qui a été détruite par un parent destructeur de se sauver de sa famille, surtout si celle ci cautionne la violence de ce parent au nom du lien filiatif.

    D’ailleurs, c’est souvent ceux qui apportent un bien être et de l’Amour qui paraissent suspects. Comme si c’était louche, on ne peut pas juste aimer une personne, surtout si cette personne a un handicap, non mais vous vous imaginez qu’une famille puisse cautionner le fait qu’un jeune homme autiste ne puisse pas trouver l’Amour et que la personne qui s’intéresse à lui est forcément vénale ?!

    J’ai rarement vu des personnes aussi méprisante à l’égard de ceux qu’ils disent aimer. Je crois en effet que ce n’est pas l’Amour qui fait mal, mais bien les personnes orgueilleuses, vaniteuses, magouilleuses (qui pensent donc forcément que tout le monde agit comme eux)…

    • mouillet

      29 juillet 2017 at 11 h 03 min

      Tout a fait Nathalie R. Il faut laisser faire et être tout de même, vigilant, c’est tout….Mais laisser VIVRE !

  12. robin

    9 avril 2016 at 5 h 53 min

    moi l’amour me fait mal, je souffre le martyre, pas de jalousie, pas de rien de ce que voit je souffre pour les gens je les aime ils me manque je pense que c’est pathologique, aimez autant je suis seule les gens que j’aime me manque

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *