LA LIBERTÉ

Par le 31 août 2014

.

Choisir sa propre voie, peu importe l’opinion des autres.

Faire ses choix en fonction de son âme, et non en fonction de son statut social.

Renoncer à l’inutile. Se défaire des obligations castrantes. Désencombrer sa vie.

Laisser partir des gens dont la route ne longe plus la nôtre.

Cesser d’avoir des attentes envers les autres et abandonner l’idée d’être parfait.

.

.

Choisir ses pensées.

Ouvrir son cœur et accepter sa vulnérabilité.

Laisser tomber les masques et être authentique.

Sortir des patterns de compétition, de négativisme, de jugement, d’image.

Avancer vers tout ce qui est beauté, bonté et simplicité.

Dénouer des liens étouffants et couper les nœuds souffrants du passé.

Choisir le pardon, plutôt que la souffrance.

 

Accepter ce qui est, puisque tout est parfait.

 

Faire confiance à la Vie, puisque notre passé, notre présent et notre futur sont exactement ce dont nous avons besoin.

Ne plus attendre le bonheur de la part des autres, mais se le construire soi-même patiemment chaque jour.

Bâtir son estime de soi un pas à la fois.

Être en paix avec soi en premier, pour l’être avec les autres ensuite.

S’aimer d’abord, pour mieux aimer les autres.

 

C’est ça, être libre.

 

Diane   

   Diane Gagnon

     Pour bénéficier de mes services

     Suivez-moi sur Facebook

.

Pour lire mon dernier article: Guérir un jour à la fois

____________________________________________________________________

Crédits photo: Elisa Moro

 

4 commentaires

  1. chantal

    1 septembre 2014 at 10 h 33 min

    Toujours aussi inspirante !!! Merci Diane !!! Quelle réalité, se choisir…plus difficile lorsque j’ai toujours pensé comment aider comme ma mère me l’a certainement enseigné… j’apprends à prendre soin de moi. Merci !!!

    • Diane Gagnon

      1 septembre 2014 at 19 h 18 min

      Et tu apprends bien! Merci Chantal pour ton courage et ta détermination! Merci aussi pour ta confiance à mon égard, ça m’émeut toujours autant xx

  2. pauline

    8 octobre 2014 at 5 h 21 min

    Je suis touché par ton message tu as raison mou je le veux bien mes j ai toujours eu peur de Blaisse ds autres mes je crois que je suivrai ton conseil

  3. giles ouedraogo

    18 septembre 2015 at 9 h 03 min

    je pourrais dire tant de chose de ce que je viens de lire . mais je crois que même les mots ne reflète pas souvent l’émotion que nous voulons communiquer . cet article est tout simplement libre et magnifique . merci au hasard qui ma porté sur votre site et merci a vous .

    Giles

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *