LA DOLCE VITA!

Par le 24 décembre 2018
jordan-bauer

Aaahhh! Qui ne rêve pas de la Dolce Vita? La vie douce, la vie calme, sereine, tranquille, mais pas ennuyante, dans l’être et non dans le faire…

Vous voyez cette magnifique plage de sable rose (Pink sand beach, Harbour Island)? J’ai cette photo en fond d’écran, car elle me rappelle à chaque instant à la fois toute la beauté de la vie et aussi que je peux, nous pouvons tous, enfin choisir la douceur dans notre vie.

Nous pouvons demander que notre vie s’adoucisse sous tous ses aspects, et nous verrons les choses se simplifier autour de nous, avec le sens de l’humour si caractéristique de la vie. J’ai fait cette demande récemment, que ma vie devienne plus douce, moins dans la course et déjà la vie me répond en m’allégeant de choses auxquelles je croyais tenir, mais qui, au final, ne faisait qu’alourdir mon quotidien, et ce, sans que je fasse autre chose que de le demander et d’accueillir ce qui m’est présenté.

Jeter du lest n’est pas toujours facile, mais voyager léger est extraordinaire!

Dans la non-résistance à ce qui se passe, tout devient plus simple. Et c’est dans la simplicité que la douceur peut s’installer.

Nous passons la majeure partie de notre vie à courir comme des fous, parce que c’est ce que nous avons appris. Mais ce n’est pas ça la vie. Nous perdons notre vie à la gagner. Nous faisons tout pour sauver du temps, mais nous manquons de temps quand même, comme si le temps pouvait s’accumuler! Au chapitre du savoir-vivre, nous sommes à côté de la vérité!

Chacun fait sa vie comme il l’entend, certes, mais quelles sont les personnes autour de vous qui sont pleinement satisfaites de la manière dont elles vivent? Certains ont hâte au week end, d’autres à la retraite, d’autres aux vacances; certains tolèrent des situations parce qu’ils croient « ne pas avoir le choix », d’autres fuient dans des paradis artificiels, une souffrance qui ne s’estompe pas malgré le compte en banque enrichi.

Ce n’est qu’au fond de nous que nous trouverons cette douceur, cette paix. Mais pour la trouver, il faut nous donner les moyens d’arrêter ce bruit incessant autour de nous et en nous. Trop de bruit nous détruit.

Comme les athlètes qui s’entraînent jour après jour, en augmentant graduellement le temps consacré à leur passion, nous pourrions nous aussi nous entraîner à faire silence en nous et autour de nous, un peu plus chaque jour, à nous débarrasser de ce qui est trop bruyant, de ce qui nous gruge plus d’énergie que cela nous en apporte; à calmer notre ego qui veut tout avoir et qui crie sans cesse pour plus, à trouver cet espace en nous qui appelle au calme et à le créer autour de nous pour lui faire de la place.

Si nous mettions autant d’efforts à simplifier notre vie que nous en mettons à la compliquer, nous pourrions vivre la Dolce Vita au quotidien.

Diane Gagnon, Auteure, Conférencière, Coach, Animatrice, Consultante

Suivez-moi sur Facebook et sur mon site web :

https://www.facebook.com/DianeGagnon.Auteur.Coach

www.dianegagnon.com

Un seul commentaire

  1. Jung

    26 décembre 2018 at 5 h 12 min

    Le tout est de savoir prendre le temps. De savoir apprécier. De savoir prendre conscience de ce temps et de ce que l’on apprécie… Tout cela permet d’être dans l’instant présent. Et cela change tout.
    Merci pour ce bel article est ces précieux conseils.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *