FRAGILE ÉQUILIBRE

Par le 11 décembre 2017

Passionnés, travaillants, perfectionnistes, curieux, dévoués… Toutes les raisons sont bonnes pour nous amener à nous « dépasser » quand ce n’est pas à dépasser nos limites!

Nous voudrions tout faire, tout voir, tout savoir, tout comprendre mais nous avons aussi besoin de temps pour nous, pour nous retrouver, pour nous reposer, pour revenir en nous.

L’équilibre est souvent difficile à trouver dans nos vies et quand enfin nous le tenons, il demeure fragile et demande beaucoup de précaution pour le préserver.

Peut-être que l’un des plus importants défis qui nous est demandé dans cette ère de communication accéléré, de productivité décuplée, de vitesse ahurissante, c’est justement de ramener l’équilibre en nous, dans notre vie, dans nos relations, dans notre foyer, dans nos pensées.

Car le contraire de l’équilibre, c’est le déséquilibre.

Le déséquilibre, c’est ce que nous observons en ce moment partout sur la planète. C’est la différence entre les pays riches et les pays pauvres, ce sont les guerres, qu’elles soient de mots ou d’armes, c’est la corruption, la course au pouvoir, le matérialisme exacerbé.

L’équilibre, tout comme la paix, c’est en nous que chacun de nous doit d’abord le créer. Ce n’est qu’en ayant une vie équilibrée, avec davantage de ce que nous aimons et moins de ce qui nous détruit à petit feu.

C’est préserver notre santé en apprenant à dire non à ce qui n’est pas essentiel. C’est se préserver des havres de paix en nous et autour de nous pour redécouvrir le plaisir de la simplicité, de la famille, de l’amitié, de la solitude, de la nature.

C’est cesser de vouloir plaire à tout le monde et enfin prendre plaisir à se plaire à soi! C’est être bon pour soi sans se faire violence.

C’est laisser tomber le perfectionnisme qui nous tue à petites doses pour découvrir le bonheur d’être libres, à petite doses.

Car dans le mot équilibre, il y a le mot LIBRE!

Diane Gagnon
Suivez-moi sur facebook et sur mon site web : https://www.facebook.com/DianeGagnon.Auteur.Coach

Un seul commentaire

  1. Karim de Se libérer soi-même

    12 décembre 2017 at 5 h 33 min

    Merci pour votre article,

    On peut dire aussi que l’équilibre, ce n’est pas pas l’immobilisme ou la stabilité parfaite. L’équilibre c’est l’alternance de petits déséquilibres.

    En étant attentif à chaque petit déséquilibre on se donne l’opportunité de s’ajuster et d’éviter les gros déséquilibres qui conduisent à de grosses difficultés.

    Donc comme vous le dite très bien, laissons tomber le perfectionnisme et allons vers l’écoute de soi ainsi que l’attention bienveillante, qui permettent de voir les petits signes et de faire les petits pas vers notre bien-être et notre épanouissement !

    Un petit truc qui marche bien dans ce style. Prendre 5mn, 1 à 3 fois par semaine, pour se demander :
    – comment je me sens ?
    – Qu’est-ce qu’il se passe en moi en ce moment ?
    – qu’est-ce qui me ferait du bien ?

    Bien à bous,
    Karim

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *