CHOISIR OU SUBIR

Par le 31 octobre 2016

«Que se passe-t-il quand vous prenez votre vie en main ?….

Ce début de citation d’Erica Jong pose d’emblée une question essentielle dans le domaine du leadership personnel: celle de la responsabilité.

Qu’est ce qui affecte positivement ou négativement votre capacité à prendre votre vie en main?

Dans cet article, je vous partage quelques distinctions simples entre le fait de Choisir ou celui de Subir.

En effet, comme le dit le proverbe berbère, Qui ne veut rien faire trouve des excuses et qui veut faire quelque chose trouve un moyen.

Cela ne dépend que de vous, vous avez le choix de prendre votre vie en main et d’adopter en chaque circonstance une posture de maitre (Choisir) ou une posture de victime (Subir).

Rassurez-vous cela nous arrive à tous d’adopter à certains moments la posture de la victime. C’est tout à fait humain. L’enjeu est de pouvoir en être de plus en plus conscient, de reconnaitre facilement lorsque l’on s’y sent pris et surtout de pouvoir en sortir.

Alors, qu’est-ce que Subir ?

Subir, c’est en réalité et selon moi :

  • Dépendre des raisons et conditions extérieures à soi-même. Les situations, événements, circonstances, détiennent alors le pouvoir sur soi. On est alors en mode réactif SANS pouvoir ou dans un pouvoir totalement illusoire.
  • Éteindre les feux en mode pompier plutôt que de s’atteler à les prévenir.
  • Limiter sa marge de manœuvre et vivre dans un état de peur, d’agitation et d’anxiété. En position de victime, l’énergie de peur domine, une énergie qui empêche souvent d’avancer et qui paralyse littéralement.
  • Être dans un perpétuel état de manque et d’insatisfaction. Rien n’est jamais assez. Pas assez de temps, pas assez d’argent, pas assez d’idées, de connaissances, pas assez de compétences, pas assez d’énergie pour faire ce qui nous anime vraiment.
  • Entretenir un discours intérieur d’incapacité et vivre un sentiment d’impuissance: je ne peux pas, je ne sais pas quoi faire, je ne sais pas par où commencer, je ne suis pas diplômé de… je n’ai pas de réseau  etc.
  • Rechercher l’attention et la sympathie des autres en transformant l’évènement le plus anodin en situation dramatique ; se justifier, blâmer, condamner, se plaindre, être dans le déni en permanence.
  • Blâmer les autres pour ce qui ne fonctionne pas dans notre vie. Les autres, les situations extérieures sont la source de nos désagréments. Tout ce qui nous arrive n’est jamais de notre faute. Cela peut-être la faute du père, de la mère, du frère, du patron, du conjoint (e) ou encore du voisin d’à côté mais jamais nous ne nous sentons impliqué pleinement dans la teneur de nos problèmes. Dans cet état, nous voyons nos problèmes plus grands que nous-mêmes car nous leur donnons beaucoup trop d’importance.
  • En bref, subir c’est dépenser beaucoup d’énergie sur ce qui n’est pas au lieu de se concentrer sur le moment présent; ce qui est.

Qu’est-ce que Choisir ?

Choisir, c’est en réalité:

  • Être maitre à la fois de ses pensées, de ses paroles et de ses actions en toutes circonstances. C’est être le créateur de son expérience de vie et façonner sa réalité à son image.
  • S’autoriser à être le capitaine de son propre navire et de ne laisser personne en prendre les commandes.
  • Habiter consciemment son pouvoir personnel quoiqu’il arrive dans notre vie. C’est un pouvoir véritable et résolument authentique.
  • Être pleinement et entièrement responsable de sa vie sans nuances ni-demi mesures. C’est-à-dire, assumer à 100% ce qui nous arrive et ce que nous faisons avec ce qui nous arrive.
  • Se voir plus grand que ses problèmes, car nous nous pensons capables de les dépasser et de les surmonter
  • Renoncer à ce que l’on n’a pas choisi et se libérer car le choix libère. En fait, choisir est un état de LIBERTÉ INCONDITIONNELLE à tout facteur externe.
  • Vivre un état de paix, de joie et de sérénité au quotidien
  • Jouer le jeu de la vie, continuer à apprendre et avoir accès à un monde de possibilités infinies et inimaginables. En bref, c’est être proactif et s’aider à devenir la meilleure personne qu’on puisse devenir.

Pour finir, quand vient le temps de choisir, faites le choix que vous ne regretterez pas et qui vous apporte le plus d’émotions positives : joie, plaisir, bonheur… Et rappelez-vous ceci : on décide avec sa tête et on choisit avec son cœur.

Prendre sa vie et sa réussite en main, c’est savoir passer de la mentalité de celui qui subit à celle de celui qui choisit en toute conscience. C’est aussi transcender une attitude passive de victime en une attitude proactive de maître.

Alors que choisissez-vous ? Vous laisser affecter et mener par les événements extérieurs ou prendre votre réussite en main et bâtir une vie qui vous ressemble?

« Que se passe-t-il quand vous prenez votre vie en main ? Une chose terrible se produit…Il n’y a plus personne à blâmer » Erica Jong

Pour recevoir d’autres textes inspirants : inscrivez vous sur ma liste : generation-coaching.com
Pour rejoindre mes communautés Facebook: Sessi Coach Pro et La Question du Coach

 

À propos de Sêssi Hounkanrin

Suivez-moi sur Linkedin et sur Facebook Téléchargez l’e-book gratuit: «25 proverbes du monde entier pour inspirer votre communauté» en vous inscrivant à mon infolettre (dans le volet à droite au bas de ma page)

3 commentaires

  1. Caron

    31 octobre 2016 at 3 h 50 min

    Un bien joli article que voici qui résume très bien ce que devrait être notre vie à tous. Une vie de proactivitété dans laquelle nous devrions être les maîtres de notre vie comme le dit si bien Bruce Lipton dans « la biologie des croyances ». Cela va tout à fait dans le sens de tout ce que je transmets personnellement au travers du Blog alorschangeons.com.
    Apprendre à devenir les maîtres et non plus les victimes de notre physiologie, de nos croyances, de nos peurs, connaître et vivre en adéquation avec nos propres valeurs, savoir gérer nos émotions, etc …
    Merci d’écrire vos articles, ils sont riches et apportent beaucoup.

  2. berraho

    31 octobre 2016 at 5 h 09 min

    merci pour cette analyse tout ce que vous avez relater est logique merci encore 1000 fois

  3. say

    2 novembre 2016 at 6 h 26 min

    Choisir!

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *