4 RITUELS INÉDITS POUR UN MÉNAGE DE PRINTEMPS INTÉRIEUR

Par le 19 avril 2018
larm-rmah

Printemps : temps de renouveau et de renaissance

En ce moment la terre est en train de se réveiller de son endormissement hivernal et de nous présenter ses nouvelles offrandes : le chant des oiseaux, la floraison des arbres fruitiers, les fleurs délicates et colorées avec de délicieuses odeurs qui éclosent sans fanfare en ville comme en campagne.

Les journées se rallongent et on sent le printemps dans l’air. C’est tout simplement exquis et enivrant! Cela nous réjouit collectivement, nous réveille de notre intériorité et du rythme hivernal plus lent et nous donne envie d’éclore nous aussi!

Un mouvement intérieur se met en route et nous avons profondément envie de renouveau.

C’est un moment de l’année très fertile; nos élans de cœur se font sentir, de nouveaux projets poussent et il y a clairement de nouvelles offrandes en nous qui demandent à s’exprimer afin d’éclore pleinement.

Printemps : temps de ménage et de laisser-aller

Et en même temps, ces nouvelles créations, qu’elles soient des projets, des façons d’être, des comportements, des relations ou autres, ont besoin d’espace pour pouvoir naître à leur plein potentiel.

Alors pour un printemps exquis et enivrant, nous avons également besoin de laisser aller ou de transformer le vieux et de nous dégarnir de ce qui n’a plus lieu d’être : relations qui stagnent, projets qui s’achèvent, façons d’être qui nous tirent vers le bas, comportements qui nous limitent, etc.

Dépoussiérer notre for intérieur en conscience de cette façon est comme ouvrir grand les fenêtres de notre maison, secouer nos tapis au grand soleil du printemps et refaire circuler l’énergie de façon plus fluide et harmonieuse.

On libère, on fait de la place et on s’apprête à honorer le nouveau en nous.

Le rituel : mobiliser la force de l’inconscient

Je vous offre ici 4 façons symboliques de faire un ménage de printemps intérieur.

Ces rituels sont simples, mais pourtant puissants, car ils travaillent de concert avec notre inconscient et nous aident à laisser aller à un niveau plus profond qui dépasse le mental.

Laissez-vous inspirer par un ou plus de ces rituels selon vos besoins du moment. Suivez ce qui vous fait vibrer le plus et laissez émerger d’autres idées de rituels plus adaptés à votre réalité particulière.

Se faire une nouvelle tête

Vous l’avez sans doute déjà remarqué; se faire couper les cheveux change quelque chose de subtil, mais palpable; on se sent plus léger, on se sent différent et si la coupe est réussie, cela donne une sensation de renouveau qui élève.

C’est exactement ce qu’on recherche pour le ménage de printemps intérieur!

Le rituel proposé ici est donc de prendre rendez-vous chez le coiffeur avec l’intention explicite de laisser aller le vieux et en quelque sorte de « muer » comme un serpent. Vivez le moment pleinement; l’avant, le pendant et l’après. Contemplez les tas de cheveux coupés par terre, synonymes de tout ce qui n’a plus lieu d’être et que vous laissez derrière vous.

La conscience qu’on amène aux petites et grandes choses dans notre vie change tout et c’est la même chose ici; votre nouvelle coupe vécue en conscience va signaler à votre être un changement d’état d’âme et va accompagner votre mouvement global de laisser-aller.

Libérer par l’écrit

Parfois nous gardons en nous les choses qu’on n’a pas osé dire, les choses qu’on ne savait pas comment dire, les choses qui nous ont tellement assommés qu’il n’y avait même pas de paroles pour les exprimer.

Tous ces non-dits restent en nous, non reconnus et non exprimés et peuvent prendre de la place et bloquer la libre circulation de notre énergie.

Je vous propose alors d’écrire une lettre à une personne, soit parce que les non-dits lui concernent, ou pour lui parler des non-dits d’une situation que vous avez vécue. Ce n’est pas une lettre qui sera réellement lue, c’est une invitation à exprimer toutes les émotions retenues sans censure pour qu’elles soient reçues par l’univers.

Laissez les émotions couler, exprimez-vous sans retenue et continuez jusqu’à ce qu’il n’y a plus rien à dire. Ainsi reconnus, les non dits auront la possibilité de se transformer en d’autre chose et laisser leur place à autre chose.

Pour compléter le rituel et pour votre inconscient, trouvez un moyen d’envoyer la lettre de façon symbolique; par la poste avec un timbre et une adresse fictive (sans adresse de l’expéditeur!), en l’offrant au feu de façon sécuritaire ou autre.

Danser les émotions

Parfois ce qui a besoin de partir n’a pas de nom, échappe le mental, mais habite notre corps et notre énergie tout de même. Et on n’a pas besoin non plus de tout comprendre de ce qui est en mouvance en nous. L’important est de permettre à ce qui veut se libérer de le faire en toute simplicité et en toute authenticité.

Pour ce rituel, je vous propose de sélectionner un morceau de musique qui vous touche profondément, quelque chose qui vous émeut et vous connecte directement à vos émotions. Quand vous êtes seul à la maison, mettez le morceau, montez le son à fond et dansez!

Je ne parle pas ici de pas de danse bien maîtrisés. Non, je parle plutôt de permettre à la musique de vous pénétrer et de rencontrer tout ce qui est en vous et qui est prêt à partir. C’est cette rencontre intérieure qui guidera vos mouvements, vos pas et vous pourrez ainsi danser la colère, la tristesse, la déception, la confusion et plus.

Vivez l’expérience viscéralement, c’est extrêmement libérateur!

Couper des liens en conscience

Pour ce dernier rituel, je fais appel à un outil déjà connu et testé; les « Bonhommes allumettes » du thérapeute québécois Jacques Martel. Par des dessins simples et rapides à réaliser, le but est de couper les liens d’attachement que nous pouvons entretenir avec certaines personnes et avec certaines situations.

La technique est extrêmement simple et ludique et il s’agit de dessiner deux bonhommes allumettes représentant soi-même et la personne en question sur la même page. Quelques détails supplémentaires suffisent pour montrer les liens d’attachement entretenus et vous prenez les ciseaux pour couper le papier en deux, séparant votre bonhomme de l’autre.

Attention : couper les liens d’attachement ne veut pas dire couper les liens d’amour qui peuvent y exister, c’est tout simplement une façon de prendre du recul des relations qui manquent de clarté afin de les transformer et de permettre à l’amour véritable de fleurir.

Vous trouverez de nombreux supports sur internet pour expliquer cette méthode; vidéos sur YouTube, explications en images sur des sites web, etc. Sortez vos crayons de couleur et laissez l’enfant en vous se régaler!

Une fois commencé, je gage que vous trouverez plus qu’une personne avec qui vous souhaitez couper les liens d’attachement…

Des nuances importantes

Parfois quand on cherche à libérer une émotion ou ressenti qui nous met au défi, on peut vouloir « s’en débarrasser ». Cependant, en réalité, on ne se débarrasse de rien. L’intention derrière ces rituels est de laisser aller ce qui est de trop afin qu’il soit transformé en quelque chose d’autre qui servira davantage à l’humanité.

À vous maintenant

Qu’est-ce qui pousse en vous ce printemps?

Et qu’est-ce qui peut empêcher ces créations d’éclorent?

Comment allez-vous faire votre ménage de printemps intérieur?

Quel rituel évoqué ici vous parle le plus et pourquoi?

Je vous attends avec impatience dans les commentaires, et vous souhaite un printemps joyeux, libérateur et fertile! Que le ménage intérieur soit fluide, porteur et en profondeur!

À la vôtre!

Minnie

Minnie Richardson

Coach de vie et Praticienne en travail rituel

Féminin sacré, Coaching & Inspiration

La Conscience en soi

Suivez Minnie sur Facebook

Méditation offerte à l’inscription à l’infolettre

Née d’un père britannique et d’une mère québécoise, Minnie grandit en Angleterre. Son amour pour les échanges avec l’autre l’amène à étudier les langues et à vivre en Belgique, en France et en Russie avant de s’installer à Montréal au Québec en l’an 2000.

C’est sur la terre natale de sa mère que Minnie entame le chemin de conscience qui la porte encore aujourd’hui.  Et c’est la richesse de ce cheminement qui l’inspire à devenir Coach de vie et Praticienne en travail rituel, afin d’accompagner d’autres femmes à insuffler leur vie de sens et de profondeur.

En 2016, Minnie sort de sa zone de confort pour tout quitter au Québec afin de vivre l’aventure d’un an dans le sud de la France. Minnie et sa famille restent finalement en cavale presque deux ans, le temps de vivre mille et une aventures, et de rentrer au Québec en juin 2018.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *