L’AMOUR DE SOI, C’EST QUOI POUR VOUS ? 15 conséquences du manque d’amour.

Par le 24 janvier 2017
Denys Nevozhai

S’il y a un sujet qui est abordé de bien des façons, c’est bien l’amour de soi. Mais qu’en est-il vraiment? Quel sens lui donnez-vous? Comment le vivez-vous?

Vous êtes-vous déjà arrêté à penser comment vous voudriez être aimé? Quel est votre façon de vous aimer?

L’amour ne fait pas mal. C’est le manque d’amour qui fait souffrir. Le manque d’amour de soi d’abord. L’être humain sera porté à s’aimer en fonction de la perception qu’il a eu de l’amour étant petit. La façon dont il a été aimé influencera sa vie et sa relation avec lui et les autres.

Bien vécu, l’amour pour soi-même crée un état de bien-être, de respect, de sérénité profonde, d’estime de soi, de confiance et de joie de vivre. Il apporte une stabilité intérieure qui permet de rester fort devant l’adversité et de profiter du quotidien avec plus d’harmonie.

Une bonne valorisation personnelle vous ouvre la voie pour vous créer une vie épanouissante sur le plan relationnel, amoureux, professionnel et autres, d’où émerge un doux sentiment de réalisation basé sur la force intérieure mise en avant plan.

Malheureusement, une majorité de gens voient ces idéaux ternis par un manque de ressources et de compréhension des mécanismes émotionnels qui régissent l’être humain. C’est ainsi puisque cela n’est pas abondamment enseigné à l’école et que les générations passées ne transmettaient pas vraiment ces éléments en général. La survie passait avant l’analyse des schémas comportementaux qui créent ou handicapent le bonheur.

Un sentiment de limitation peut alors se faire sentir et c’est bien humain. De là, l’importance de recourir à du soutien au besoin. Vient un temps où il est souhaitable de faire le deuil des vieilles habitudes et façons de penser et de se servir de nos blessures comme tremplin de redécouverte de soi, au lieu de les laisser devenir comme une spirale descendance qui éteint la pulsion de vie. Le manque d’amour de soi enferme dans un sentiment de ne pas avoir suffisamment de pouvoir sur sa vie.

Chacun de nous a des zones intérieures plus fragiles, blessées mais ce n’est pas en se focalisant dessus en permanence et en se plaignant qu’on s’élève. C’est plutôt en se donnant ce qu’on aimerait que les autres nous donnent.

Par exemple, si vous êtes lassés de rencontrer des gens qui vous mentent et vous trahissent, en quoi vous mentez-vous et vous trahissez-vous ? C’est une piste importante pour revenir à l’amour de soi et faire des choix judicieux basés sur l’apprentissage des expériences heureuses et douloureuses du passé.

Apprendre à vous aimer, c’est vous accueillir autant dans vos limites qu’au travers de vos forces. C’est une nouvelle façon de vivre et de vous percevoir. Pensez à un petit enfant : vous le voyez, vous l’accueillez comme il est. Il s’agit de faire la même chose avec vous-même et avec votre petit enfant intérieur qui a eu mal. Le rassurer, lui donner tendresse, compassion et écoute et lui permettre de pleurer au besoin pour vider les surcharges et nommer les émotions qui ont si longtemps roulé en sourdine. Plus vous vous aimerez tel que vous êtes et non juste pour ce que vous faites, plus les autres vous renverront ce miroir et plus le bien-être pourra croître.

Vous donner le droit d’être bien entouré et de ne pas tolérer ce qui vous tire vers le bas, est fondamental. Si votre environnement est malsain, il y a là un grand signal de revoir votre amour pour vous et votre estime personnelle. Lisez, documentez-vous sur ces sujets, allez à des rencontres, mais passez à l’action dès aujourd’hui. Un petit pas à la fois est encore mieux que l’espoir vain d’un lendemain qui pourrait être meilleur si rien ne se fait. Il en va de votre vie, de votre bonheur et de votre santé.

Ces 15 exemples sont des indicateurs potentiels d’un manque d’amour de soi :

  1. On observe chez soi de la peur de déplaire et de la soumission.
  2. Il y a un sentiment de mal-être récurrent qui peut survenir car la pulsion de vie ne s’anime pas pleinement en soi.
  3. On constate un risque d’être dans l’oubli de soi pour récolter des miettes d’amour de la part des autres.
  4. Il peut y avoir un manque de respect de soi, des difficultés à dire non et à prendre sa place.
  5. Un quelconque déni de sa pleine valeur est malheureusement au rendez-vous.
  6. On peut ressentir des sentiments de rejet, d’abandon, d’humiliation, de trahison, d’injustice et de non-reconnaissance qui font mal, mais qui sont en fait des indicateurs de ce qui est à transformer en soi.
  7. Il y a un manque d’écoute envers les besoins qui crient en soi.
  8. Les manques de douceur, d’affection et d’empathie pour soi sont présents.
  9. Un sentiment d’être victime des situations au lieu de se retrouver en pleine autoresponsabilisation, peut émerger face à son bonheur. Les réactions aux personnes côtoyées, tout comme aux événements, renseignent sur ce qui est à changer en soi. Si on est en harmonie, l’environnement l’est et nos relations aussi. On n’attire plus les mêmes choses.
  10. Il y a possibilité d’un sentiment de vide intérieur et de séparation d’avec soi.
  11. Ne sachant pas comment s’aimer, la personne se dévalorise et ne sait pas comment elle aimerait être aimée.
  12. Les surcharges émotionnelles empêchent la libre circulation de l’amour et créent une vision-tunnel qui empêche de voir pleinement les possibilités de libération intérieure.
  13. La personne peut tenter de se donner une allure forte mais ça peut cacher une grande fragilité.
  14. Il peut y avoir une notion de non-mérite si la personne s’est souvent fait dire qu’elle ne valait pas grand-chose.
  15. Le manque d’amour de soi crée de la dépendance affective et le besoin de se revaloriser sous le regard des autres.

Pour s’aimer davantage, il est important :

  • De vous donner bienveillance, respect de vous, moments de plaisir, de douceur et plein d’appréciation ne serait-ce que dans les plus petites choses accomplies.
  • De penser à vous au quotidien pour créer progressivement un courant intérieur qui se ressentira comme une sorte de renaissance, de paix, de joie et de fierté.
  • De prendre la décision de choisir d’être heureux et d’agir en ce sens.
  • De vous donner le meilleur de vous-même comme vous le donneriez aux autres.
  • D’éviter de rester seul avec vos souffrances.

Bien que sommaires, ces quelques réflexions visent à vous aider à poursuivre cette démarche de douceur, de tendresse et d’amour pour vous avec un maximum de fierté. Ce sujet pourrait faire l’objet de tant de livres. Vous comprendrez donc que le but de cet article est de vous amener à favoriser ce retour en votre cœur via certaines réflexions. Ces situations de vie nous touchent tous un jour ou l’autre dans notre vie. Nous faisons tous au mieux, alors aucune culpabilité ! Si votre parcours a été difficile, l’important est de décider maintenant de ce que vous ferez du reste de votre vie pour l’embellir.

Pour vous aider à valoriser l’amour de vous-même et retrouver votre joie de vivre, je vous conseille certains de mes 7 livres dont « Le mieux-être par le rire. Réveiller son médecin intérieur » « Renaitre du passé. Des larmes au rire «  et « Se libérer de la dépendance affective » disponibles sur www.linebolduc.com/boutique/zone-livres. Profitez-en aussi pour vous inscrire à mon infolettre et recevoir le E-book gratuit « Êtes-vous une personne qui aime trop? »

Pour plus de ressources au jour le jour, je vous invite à me rejoindre sur ma page Facebook professionnelle sur ce lien

Pour les gens du Canada, les 4 et 5 février prochains (seule date au programme), mon conjoint et moi animeront le séminaire national « Comment être heureux en amour  » à Drummondville. Pour information et inscription, visitez http://etreheureuxenamour.com Merci de me lire de semaines en semaines. C’est un plaisir d’écrire pour vous depuis des années.

Cordialement,

Line Bolduc

 

Depuis 21 ans accomplis, Line est formatrice, auteure et conférencière en santé et mieux-être, à travers le monde.  Elle a pu de ce fait, discuter avec des milliers de personnes et enrichir ainsi à sa propre expérience, ses connaissances de la nature humaine. Le nombre de lecteurs qui suivent assidûment ses écrits est une référence.

10 commentaires

  1. maombi kavurha

    24 janvier 2017 at 2 h 03 min

    merci pour maman line pour nous rappelé encore l’importence de l’amour en soit souvent plus des gens se donne beaucoup plus aux autres.en oubliant que c’est ce que on a qu’on peu donner quelqu’un qui ne s’aime pas ne peut pas avoir le sens d’aimer or on ne peu donner que ce qu’on a

  2. Sophie

    24 janvier 2017 at 14 h 03 min

    Compter pour soi et compter sur soi pour moi ce sont les deux fondamentaux pour vivre pleinement

  3. Ogier DOLLÉ - Responsable Affaires

    25 janvier 2017 at 0 h 43 min

    Très bon article !

    Merci beaucoup pour les phrases que nous pouvons éprouver.

    • Line Bolduc

      26 janvier 2017 at 8 h 08 min

      Merci Ogier pour votre message et vos bons mots !

  4. Magali

    25 janvier 2017 at 4 h 54 min

    Je crois que c’est la quête de tout individu dans ce monde : être aimé. Mais il n’y a pas une seule façon d’aimer, il peut même être difficile de montrer son amour. Pour moi, le fil conducteur, ce par quoi tout commence, est la bienveillance. Bienveillance envers les autres mais aussi envers soi. Même si la forme laisse ensuite à désirer, l’intention, elle, est bien là !

  5. Line Bolduc

    26 janvier 2017 at 8 h 09 min

    Merci Magali, oui la bienveillance, une base si importante !

  6. Lise

    28 janvier 2017 at 9 h 44 min

    Super beau message mon amie, j’ai bien hâte de te voir. Très inspirant tes écrits. ?

  7. christine godail

    28 janvier 2017 at 13 h 41 min

    C’est vrai, l’amour c’est être bienveillant. être bienveillant pour les autres mais aussi pour soi. J’ai souvent tendance à ne pas penser à moi et ça fait du bien de se faire rappeler que moi aussi j’existe.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *