JUSQU’OÙ ÊTES-VOUS PRÊT À ALLER POUR VOUS FAIRE AIMER?

Par le 15 mai 2017

Combien de fois nous marchons-nous sur le cœur pour ne pas créer de remous dans notre relation avec l’autre?

Nous croyons que nous sommes solides et que notre estime de soi n’est pas si mal, somme toute, et pourtant nous nous renions souvent pour ne pas provoquer de conflit dans nos relations.

Nous en faisons plus pour nous faire aimer, soit en achetant des cadeaux, soit en rendant d’innombrables services, soit en complimentant mais dans des proportions qui dépassent souvent un sain équilibre entre deux personnes.

Parfois, nous avons l’impression que nous nous investissons davantage dans une relation que l’autre personne ne le fait.

Nous avons l’impression que cette relation n’est pas égalitaire, que nous donnons beaucoup plus que nous recevons, que nous écoutons beaucoup plus que nous sommes entendus, que nous faisons preuve de compromis beaucoup plus souvent que l’autre ne le fait.

Parfois même, nous allons jusqu’à tolérer ce qui semble inacceptable aux yeux des autres, nous empressant de pardonner ou de trouver nous-mêmes des excuses à l’autre pour ses comportements inadéquats. Nous tolérons, comprenons, endurons, acceptons beaucoup plus que ce que demande une relation saine car nous voudrions tellement que cette relation soit belle et harmonieuse. Et nous en venons à nous oublier pour faire fonctionner ce que nous tenons nous-mêmes, parfois seuls, à bout de bras.

Si c’est le cas, il est peut-être de temps de réévaluer notre estime de soi! Jusqu’où sommes-nous prêts à aller pour nous faire aimer de l’autre, des autres? À quoi renonçons-nous pour que nos relations fonctionnent? Sommes-nous encore nous-mêmes dans ces relations ou au contraire essayons-nous constamment de nous adapter au point tel que nous nous perdons de vue? Au nom de quoi voulons-nous des relations où nous ne pouvons même pas être nous-mêmes?

Tout part de nous, pourtant. Si nous pouvons faire preuve de bienveillance envers nous-mêmes et d’une estime de soi solide et stable, alors seules les relations qui nous respecteront fonctionneront! Si nous nous aimons suffisamment pour ne plus jamais nous abandonner en cours de route au profit de n’importe quelle autre relation, alors nous ne serons plus jamais à la merci de l’approbation ou du regard de l’autre pour nous confirmer que nous sommes quelqu’un de bien. Car nous le saurons nous-mêmes, dans chaque fibre de notre être.

Si vous vous surprenez à vous réduire pour ne pas porter ombrage à l’autre, si vous acceptez l’intolérable, si vous reniez vos passions pour ne pas déplaire aux autres, si vous courbez l’échine devant le regard désapprobateur de l’autre, alors vous allez peut-être trop loin pour vous faire aimer. C’est en apprenant à vous aimer que vous porterez votre plein potentiel à son apogée, que vous pourrez vivre vos passions avec bonheur, que vous vous éloignerez de tout ce qui ne vous convient pas sans remords, que vous vivrez à travers votre propre regard bienveillant, que vous serez en paix avec vous-mêmes.

En étant soi-même, en développant notre estime de soi, en ayant de la bonté envers soi, nous n’aurons plus besoin de faire de courbettes pour être aimés par qui que ce soit puisque nous nous aimerons suffisamment pour ne plus dépendre de l’approbation de qui que ce soit.

Jusqu’où êtes-vous prêt à aller pour VOUS aimer?

Diane Gagnon, conférencière, auteure, coach et animatrice

www.dianegagnon.com

Conférencière et coach depuis 30 ans, je peux vous aider à faire les premiers pas si vous êtes prêt à améliorer votre vie! Contactez-moi à [email protected] . Abonnez-vous à ma page Facebook pour recevoir chaque jour un texte inédit: www.facebook.com/DianeGagnon.Auteur.Coach . Écoutez toutes mes émissions sur www.dianegagnon.net/radios. Inscrivez-vous à la 1ère édition des Journées Porteurs d’espoir le 3 juin prochain : http://www.dianegagnon.net/evenements-formations

6 commentaires

  1. Magali

    15 mai 2017 at 5 h 36 min

    Le besoin d’être aimé est l’un des besoins de base chez l’être humain. Ce n’est donc pas étonnant que nous soyons prêts à tout pour être aimés. Pour ma part, j’ai défini deux limites au-delà desquelles je ne suis pas prête à aller pour être aimée : 1/Renier ma nature, c’est à dire devoir être quelqu’un d’autre pour plaire. 2/ Accepter qu’on porte atteinte à mon intégrité physique, morale ou qu’on ne respecte pas mes valeurs… En fait, cela correspond à deux besoins qui sont pour moi encore plus importants que le besoin d’être aimé : le besoin d’être soi-même et le besoin d’être respecté. Merci pour cet article !

  2. Ogier DOLLÉ - Responsable Affaires

    16 mai 2017 at 0 h 23 min

    Idée et réflexion très intéréssante !!

    Merci Diane !

  3. Gandon

    22 mai 2017 at 4 h 06 min

    Très enrichissant..dans un couple il y a trois personnes :lui…elle..la relation…vivre dans une harmonie sereine et respectueuse pour une jolie connexion. .la vie est belle en s aimant soi même et en respectant les choix réciproques pour avancer sur le même chemin…amour de soi et guérison intérieure…juste tout cela…

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *