LA FORCE DE PERSÉVÉRER

Par le 15 décembre 2016
Vilmos Heim

La vie nous parle…Parfois, elle nous envoie des messages que nous n’entendons pas. La vie nous teste aussi, pour évaluer notre degré, de détermination, de motivation face à ce qui est le plus important à nos yeux.

Lorsque vient le temps de réaliser quelque chose qui nous tient vraiment à cœur, il est rare que nous réussissions du premier coup.  Nous sommes confrontés à une série d’essais, erreurs qui nous pousse à continuer, à aller encore plus loin ou, au pire des cas, à abandonner.

C’est en essayant encore et encore que le singe apprend à monter aux arbres. Proverbe africain.

Il est essentiel d’essayer encore et encore malgré les appréhensions, les peurs qui nous habitent dans les moments de doute.

Un bébé qui apprend à marcher tombe et se relève des centaines de fois avant de faire ses premiers pas. Pourtant, il continue inlassablement jusqu’à ce qu’il y arrive… il n’abandonne pas.

Quand je pense à la persévérance j’ai très souvent cette image qui me revient en tête : celle de deux hommes dans une mine, à la recherche de diamants, l’un visiblement désespéré, découragé, épuisé d’avoir trop cherché s’apprête à faire demi-tour alors que l’autre continue à creuser avec courage, espoir et détermination.  Le premier est à deux doigts de trouver le trésor tant recherché, mais à quelques centimètres de son but, il abandonne…

Notre plus grande faiblesse réside dans l’abandon; La façon la plus sûre de réussir est d’essayer une nouvelle fois. Thomas Edison

Comment trouver la force d’essayer une nouvelle fois quand nous nous sentons déjà épuisés, à bout de souffle, quand les choses prennent plus de temps que prévu?

L’une des histoires de persévérance qui m’a le plus marqué est celle de cet homme, cité dans le livre d’Anthony Robbins, cet homme qui :

« Fit faillite à l’âge de 31 ans,
Fut battu aux élections législatives à 32 ans,
Fit de nouveau faillite à 34 ans,
Vit mourir sa petite amie à 35 ans,
Eut une dépression nerveuse à 36 ans,
Fut battu aux élections locales à 38 ans,
Fut battu aux élections au Congrès à 43 ans,
Fut battu aux élections au Congrès à 46 ans,
Fut battu aux élections au Congrès à 48 ans,
Fut battu aux élections au Sénat à 55 ans,
Ne put s’inscrire aux élections à la vice-présidence à 56 ans,
Fut battu aux élections au Sénat à 58 ans,
Fut élu président des États-Unis à l’âge de 60 ans. »

Cet homme s’appelait Abraham Lincoln. Un véritable modèle de persévérance, n’est-ce pas ?

A son actif, 23 défaites aux élections. Pourtant il est devenu président.

La force de persévérer réside dans notre capacité à continuer malgré les obstacles rencontrés. Car c’est à travers nos essais et erreurs que nous apprenons le plus.

Persévérer, c’est continuer de croire en ses rêves même quand personne n’y croit plus.

Mais à quel moment distinguer la persévérance de l’obstination, de l’entêtement? Il est vrai que la ligne peut être parfois mince…

Intuitivement, je suis convaincue que vous avez déjà la réponse!

Cultivez la force de persévérer dans ce qui vous semble vrai, juste et grand à vos yeux et vous deviendrez votre propre modèle de persévérance !

Pour recevoir d’autres textes inspirants : inscrivez vous sur ma liste : generation-coaching.com
Pour rejoindre mes communautés Facebook: Sessi Coach Pro et La Question du Coach

À propos de Sêssi Hounkanrin

Suivez-moi sur Linkedin et sur FacebookTéléchargez l’e-book gratuit: «25 proverbes du monde entier pour inspirer votre communauté» en vous inscrivant à mon infolettre (dans le volet à droite au bas de ma page)

3 commentaires

  1. Ogier DOLLÉ

    16 décembre 2016 at 1 h 23 min

    Abraham Lincoln est vraiment inspirant effectivement.
    Merci pour cette inspiration de persévérance !

  2. Marie Claire Claire BERING

    3 janvier 2017 at 3 h 31 min

    Magnifique! J’ai très souvent baisser les bras car n’ayant plus la force de me battre contre les éléments de la Vie !! À répétitions .Mais cet article me réconcilie avec moi même, car la bataille n’est Jamais vaine !! Merci

  3. Dominique de Je Mérite Mieux

    9 janvier 2017 at 13 h 50 min

    Très beau texte qui pousse à une reflexion saine, sur ce qui nous motive et nous décourage.

    L’exemple de Lincoln est très inspirant.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *