7 DIFFÉRENCES ENTRE ATTACHEMENT ET AMOUR POUR PRÉVENIR LA SOUFFRANCE EN COUPLE

Par le 27 décembre 2016

Depuis toutes mes années de pratique dans le domaine des relations humaines et dans l’enseignement en lien avec l’aspect affectif, j’ai pu constater qu’il y a beaucoup de confusion dans la définition de l’amour vs l’attachement.

L’attachement est selon mes recherches et perceptions est souvent associé à un mal-être. Il est davantage porteur de souffrance et relié à l’ego, à l’insécurité et à la peur de se retrouver seul. Il donne souvent une fausse impression d’être en amour mais en fait, c’est comme si la personne rencontrée devenait l’objet qui vient remplir un vide. Cela est inconscient tant qu’une démarche d’autonomie affective n’est pas entreprise. C’est le monde des illusions qui s’exprime à son meilleur. De là risquent de naître les relations toxiques.

Il y a tout de même une forme d’attachement sain qui naît de l’amour profond entre deux personnes mais malheureusement, l’attachement qui fait souffrir est souvent mal identifié. C’est pourquoi je vous partage ces quelques pistes de réflexion qui je l’espère, vous aideront à faire la différence à ressentir si vous avez vécu ou vivez l’amour véritable en relation.

  1. L’amour nous amène à ressentir de la plénitude. Il permet l’émergence du respect, de la simplicité et du naturel. Il ne nécessite pas de façade pour séduire à tout prix. Aimer, c’est s’aider mutuellement à grandir en harmonie et avec joie. Le contrôle n’a pas sa place. On veut le bonheur de l’autre sans oublier le nôtre qui est la base fondamentale à respecter.
  1. L’attachement est souvent empreint de manipulation. Il attend que l’autre soit source de bonheur pour soi. C’est comme confier un mandat interminable à quelqu’un. Le hic, c’est que cette personne s’attendra peut-être à la même chose de votre part et le cercle vicieux de la déception s’enclenchera. On ne peut donner ce qu’on n’a pas. La peur d’être abandonné et rejeté est aux premières loges. Les blessures se confrontent. La personne s’attache à l’image idéalisée que l’autre pourrait peut-être apporter réconfort, sécurité et plénitude, au lieu de générer cela en elle pour ensuite le partager avec une personne de même niveau. Il y a surtout appréciation pour ce qui est apporté et non pour les traits de personnalité en tant que tels. Ceux-ci n’étant pas pleinement compatibles bien souvent en plus. La relation peut rapidement devenir conflictuelle compte tenu de la dépendance affective mutuelle. L’attachement rend dépendant des agissements de l’autre pour avoir du bonheur supposé. La personne s’attache à un idéal anticipé.
  1. L’amour élève, illumine, allège, égaye et nourrit l’être en soi dans toutes les sphères. Il permet d’être soi en toute authenticité. La confiance est présente, tout comme l’écoute et l’empathie. Chacun aide l’autre à transformer ses difficultés en tremplin de bien-être au lieu de critiquer et juger.
  1. L’attachement veut garder emprise sur l’autre. Il dirige, il a peur de perdre et la relation s’asphyxie. Pour savoir si vous vivez de l’amour ou de l’attachement, mesurez votre relation à votre degré de bonheur. Celle-ci vous amène-t-elle du bonheur ou vous sentez-vous à contrecourant encore et encore, vous apportant tristesse et insatisfaction? Si c’est aussi sombre, comment pouvez-vous appeler cela de l’amour? Ne serait-ce l’exemple parfait de l’attachement et de la peur de l’inconnu et de la solitude?
  1. L’amour est évolutif et plus durable. Les partenaires prennent plaisir à le nourrir et à en prendre soin comme un trésor. Il favorise l’émergence du cœur d’enfant et du bien-être. Il se construit sur des traits de personnalité communs et compatibles, matures, et non principalement sur une attirance physique, même si celle-ci soit à tenir en compte pour une majorité de gens.
  1. L’amour calme, favorise la plénitude et la compréhension de soi. Etre réellement amoureux diminue l’égocentrisme. On construit réellement à deux et on regarde dans la même direction. Ce n’est pas une guerre d’ego, de contrôle ou une série de ressentiments. On se parle librement, on se soutient et on s’aime profondément juste parce qu’on est bien ensemble. On a su se choisir en fonction de nos valeurs profondes qui convergent vers les mêmes idéaux, au lieu d’avoir quelqu’un pour avoir quelqu’un en se fondant sur des critères superficiels. Pour celles et ceux qui vivent ce type de relation, un temps d’arrêt pour mieux se connaître a souvent été un préalable à cette belle réalisation affective. Les deux sont dans l’auto-responsabilisation face à leur bonheur, au lieu de l’attendre surtout de l’autre. En étant à l’écoute de soi, on devient à l’écoute de l’autre naturellement. Chacun peut exprimer librement sa sensibilité, sa vulnérabilité et ses émotions sans se faire juger ou dénigrer.
  1. L’attachement est source de confrontation car il suscite de grandes attentes face aux comportements de l’autre vs votre capacité à atteindre le bonheur. Frustrations et déceptions se pointent alors. Il y a le risque de se sentir exister par la souffrance car c’est malheureusement une programmation limitative que bien des gens portent en eux.

En résumé, l’attachement toxique ne peut fortifier une relation. Toutefois, la forme d’attachement heureux qui est exprimé par le lien affectueux et amoureux est quant à lui source de grands bonheurs.

Peut-être lisez-vous cet article en vous disant que c’est trop beau pour être vrai, que cela n’existe que dans les films. Eh bien non ! Je vous parle par expérience. Je vis cette relation de rêve après avoir vécu bien des souffrances durant des années sur ce plan. Le jour où je me suis choisie tout a changé.

Je fais de la formation et j’écris sur le sujet depuis longtemps et les gens qui en sont parvenus à atteindre de merveilleux niveaux de bonheur en amour sont en nombre incalculable. Il faut sortir de l’ego qui dénigre ces possibilités, avoir l’humilité de regarder ce qui cloche en soi et, à mon sens, choisir que ça change au lieu de rejeter le tout du revers de la main.

Pour aller plus loin dans votre démarche de renaissance sur le plan affectif, je vous suggère la lecture de mon livre « Se libérer de la dépendance affective. Lumière sur votre vie amoureuse » qui est celui de mes 7 ouvrages qui est le plus vendu à travers le monde et qui a aidé des milliers de gens comme vous, avec simplicité et efficacité. Mon autre titre intitulé « Les messages de l’ego. Paix, amour et joie ici et maintenant » est aussi un puissant complément. Ils sont disponibles sur ce lien http://www.linebolduc.com/boutique/zone-livres

Je vous invite également à vous inscrire gratuitement à mon infolettre du mieux-être sur ce même lien et vous recevrez l’e-book gratuit intitulé « Êtes-vous une personne qui aime trop? Les clefs pour arrêter de souffrir en amour »

Pour les gens du Québec, les 4 et 5 février 2017, mon conjoint et moi vous attendrons pour le séminaire de deux jours intitulé Comment être heureux en amour dans lequel vous pourrez faire le point sur votre réalité actuelle et avoir une multitude d’outils pour accéder à la vie affective de vos rêves. Détails sur http://etreheureuxenamour.com

Pour un maximum de ressources, rejoignez dès maintenant ma page Facebook professionnelle sur ce lien https://www.facebook.com/conferencierelinebolduc/

Merci de me lire de semaine en semaine depuis des années.

Cordialement,

Line Bolduc

Depuis 21 ans accomplis, Line est formatrice, auteure et conférencière en santé, et mieux-être à travers le monde.  Elle a pu de ce fait, discuter avec des milliers de personnes et enrichir ainsi à sa propre expérience, ses connaissances de la nature humaine. Le nombre de lecteurs qui suivent assidûment ses écrits est une référence.

11 commentaires

  1. Gilles

    27 décembre 2016 at 1 h 32 min

    Merci, très éclairant!!!

  2. pascale blanchard

    27 décembre 2016 at 1 h 41 min

    Ça peut aider parfois..merci.

  3. lepez

    27 décembre 2016 at 14 h 02 min

    comment apprendre axs’aimer soi-même seule après avoir perdu travail enfants conjoints et confiance et soi et aux autres et pourtant j’en ai absolumenà et besoin pour tout reconstruire à 51 ans dépressive.

  4. Spj

    27 décembre 2016 at 17 h 36 min

    Doit on penser que si on critique le conjoint, c est que finalement il ne nous correspond pas. ?? Car on ne doit pas juger mais des fois c’est difficile de ne rien dire.
    Merci pour cet article !

  5. Thévenaz Annette

    28 décembre 2016 at 9 h 15 min

    J’aurais pas mis le terme de lien d’attachement.
    la définitions du lien d’attachement démarre à la naissance pour un enfant,celui-ci va chercher un lien SECURE auprès du lien d’attachement.(Alice Miller). J’aurais juste employé le terme d’amour conditionnel ( à condition que….).

  6. Wilson

    28 décembre 2016 at 10 h 52 min

    Salut,j’ai lu votre article madame et je vois que je vive exactemnt ce que dit l’article. Moi et ma petite amie viens de se separer malgre notre amour l’un pour l’autre est sincere. Je voudrais que vous nous aidez car nous voulons rejeter ce refroidissement Que notre amour
    Alors v enez nous en aide? Wilson lamour

  7. Myrgold

    28 décembre 2016 at 13 h 25 min

    Je me sens tellement reconnaissante de vivre une relation d’amour… je vous le souhaite à tous.
    Bien sûr ça n’empêche pas de galérer dans d’autres domaines de sa vie, mais ça vaut la peine de se remettre en question, de différencier culpabilité et responsabilité, etc. D’avancer, d’oser (parler, quitter si pas moyen de faire autrement).
    Au final, nous sommes réellement et certainement la personne avec qui nous allons passer toute notre vie.
    Merci pour cet article, il est très bien écrit.

  8. sylvain

    31 décembre 2016 at 10 h 14 min

    Bonjour, pour moi, trop t’attachement singnifie que l’on a peur de se retrouver seul, l’amour, lui, le vrai, doit etre d’aimer l’autre tel qu’il,avec ses differences,ses qualites et ses defauts,aimer,c’est se rejouir du bonheur de l’autre.

  9. Marie-Josée St-Pierre

    8 janvier 2017 at 19 h 18 min

    Bel article Line ! J’aimerais vous partager mon expérience… Quand l’amour a été au rendez-vous, je ne comprenais pas ce qui m’arrivait. Premièrement, c’était un sentiment réciproque avec l’autre personne. Et nous nous demandions : « Qu’est-ce qui se passe? » Car ni l’un ni l’autre n’avait ressenti cette complicité, cette simplicité, cette paix dans une relation auparavant. Deuxièmement, nous avions développé une belle amitié qui durait depuis quelques mois suite à notre première rencontre. Nous avons été présentés par un ami commun. Et nous étions tous les deux célibataires depuis quelques années sans être nécessairement à la « recherche de… » La Vie a mis sur notre route un beau cadeau, soit de recevoir une lecture d’âme d’une médium qui nous a parlé de notre relation. Sommes-nous des Flammes Jumelles? Peut-être… Malgré toutes les expériences pour ne pas dire épreuves vécues depuis notre rencontre, nous sommes toujours aussi complices et amoureux. Et surtout encore plus forts, mais, surtout, pour ma part impressionnée de vivre autant de paix et de simplicité dans une relation amoureuse. Gratitude !

  10. yolene

    11 janvier 2017 at 16 h 15 min

    Bonsoirs c’est atrocement douloureux ce que je vis depuis 4 mois déjà!dans toute une.vie ce n’est pas gd chose 4 mois, ms là cela devient éternité
    On s’est perdu chacun de son côté a un moment donné!
    Je.pense être dans .l’attachement je crois bien cela me fait peur ….chaque jour qui passe me dit il faut que cette relation se termine mais 30 ans de vie commune et ressentir un tel mal être ! Ce n’est pas normal ! Help

  11. Eleanais

    17 janvier 2017 at 5 h 10 min

    Merci pour ce bel article.
    J’ai vécu 15 ans de ma vie avec un homme avec qui j’étais malheureuse, juste par attachement. Et puis un jour, je me suis réveillée, et je suis partie. Et c’est seulement en étant célibataire que j’ai pu enfin comprendre ce que voulait dire « s’aimer soi – avant d’aimer un autre » , »aimer, sans rien attendre en retour »
    Et puis, après un bon moment de célibat et quelques petites relations(toxiques) qui m’ont montré le chemin de l’indépendance affective , j’ai constaté que je m’aimais pleinement, toute seule , que je n’avais besoin de personne pour m’aimer ou pour combler des manques … et c’est là , qu’un homme est arrivé sur mon chemin, sans que j’aille à la recherche. Un homme qui avait parcouru exactement le même chemin que moi. Nous étions visiblement prêts à nous rencontrer et la vie nous à crée une rencontre aussi inattendue pour moi que pour lui.
    Maintenant je sais , grâce à tout ça , ce que signifie la différence entre « l’amour » et la « dépendance affective ».
    Et c’est juste merveilleux, juste s’aimer, sans aucune attente l’un de l’autre, c’est fluide et léger. Quel bonheur, ça valait la peine d’apprendre à s’aimer d’abord soi et vivre dans la solitude amoureuse pour pouvoir grandir et évoluer.

    Et je retiens particulièrement cette phrase qui résonne en moi en vous lisant « Le jour où je me suis choisie tout a changé. »

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *