ET S’IL ÉTAIT TEMPS DE FAIRE VOTRE COMING OUT ?

Par le 14 juin 2017

Moi j’ai fait le mien il y a pas si longtemps…

J’ai fait le coming out d’une « illuminée »… alors pourquoi ne pas faire le vôtre ?

Ce coming out peut s’opérer dans tous les domaines de votre vie, dans des domaines que vous souhaiteriez montrer mais que vous n’osez pas par peur de la différence, par peur du jugement…

C’est avec la peur au ventre que j’ai décidé de faire le mien il y a quelques années. Celui d’annoncer ma vraie nature… Car je l’ai cachée au monde pendant tellement longtemps  à cause de la peur du rejet et de l’exclusion !

 

J’ai écrit un livre «Au Nom du Corps», il y a plus de 2 ans maintenant ! Il connait un vif succès, il est même devenu bestseller ! Je ne me doutais pas que le monde du mystère attirerait autant de lecteurs ! Au contraire j’avais la croyance que j’allais être brulée vive sur la place publique 😉

 

Mais saviez-vous que mes amis n’étaient pas au courant de l’existence de ce livre ?

Saviez-vous que j’ai créé deux comptes Facebook par peur que mes amis d’enfance me rejettent faute de ne pas me comprendre ?

Saviez-vous que j’avais peur des railleries du monde duquel je suis issue ?

 

Oh comme il est dur d’être une pomme quand on vit dans un verger de beaux poiriers !

J’ai d’abord tenté de faire des poires, puisque c’est ce que je voyais tous les matins, mais je n’y suis pas arrivée ! Normal je n’en étais pas une… Mes poires n’ont pas cessé d’être sèches et sans gout, alors que toutes celles autour de moi étaient magnifiques ! Je n’arrivais pas à les faire sortir de terre et je vivais dans la disette.

J’ai lutté avec mes petits bras puis je me suis écroulée, épuisée.

J’ai vécu une belle crise pour me connecter à ma vraie nature de pommier. La nature fait bien les choses, vous ne trouvez pas ?

 

Alors, j’ai essayé enfin d’être une pomme, c’est-à-dire mon vrai moi ! Mais j’avais peur que personne ne me comprenne dans cet univers de poires et de poiriers !

Alors je me suis cachée et isolée, par peur du jugement… Je me suis cachée DIX BELLES ANNÉES !

Je suis allée me planter ailleurs, dans un autre champ en me coupant de mes premières racines, cela n’a pas été une période facile. Je me sentais si seule !

 

Et aujourd’hui je demande pardon à tous ceux que j’ai fuis, faute de courage à assumer qui j’étais. Mais les raisons étaient émotionnelles : une blessure immense et une peur sans fondement m’empêchaient d’être moi-même face aux gens que j’aimais.

J’ai donc eu l’impression d’être exclue des gens de mon clan. Mais je comprends aujourd’hui que c’était moi qui m’excluais toute seule !

 

Alors un jour j’ai décidé de ne plus me cacher, au risque de ne pas plaire… Ma pomme a été suffisamment forte pour éclore au grand jour au milieu des beaux poiriers car c’est la diversité qui fait la beauté du monde.

Mon fruit ne ressemble pas à ceux de mes frères, mais j’ose le montrer. Mon fruit n’a pas la même couleur ni le même gout et c’est aussi pour cela que j’ose aujourd’hui l’afficher !

 

Mais pourquoi ai-je eu si peur ?

Parce que ce que je produis est attaqué dans la société actuelle, même si j’ai bon espoir que cela change.

Ce que je produis, ce sont des écrits et des paroles sur les mystères de la vie et de l’âme. Avant, on nous brulait vives pour parler de ces choses. Aujourd’hui il n’y a plus de buchers, même si parfois, ils ont une autre forme.

Alors je me suis lancée au grand jour…

 

Je me suis lancée en me posant tant de questions :

Pourquoi les religions ont réussi à imposer des dogmes puissants, sans que l’on ne leur demande de preuves un instant ?

Pourquoi par contre, devons-nous passer notre temps à prouver des choses qui sont pourtant bien réelles et que de plus en plus de gens vivent mais que l’on catalogue comme de l’ordre de l’irrationnel voire du démentiel : synchronicités, éveil énergétique, contact avec des guides, lien avec les archétypes, rêves prémonitoires ?

 

Alors j’ai eu si  peur de paraître folle en publiant  mon livre.

Peut-être le suis-je un peu ? Mais ce n’est pas grave car aujourd’hui je l’assume.

Pourquoi dans le monde moderne, les gens ouvrent-ils des yeux ronds comme des billes ou même font des drames, quand on parle de la magie du vivant et du monde de l’âme ?

Pourquoi s’échappent-ils comme si on était des cinglés face à cette vérité ?

 

C’est ce que j’ai vécu, alors j’ai fui. Mais aujourd’hui je fais face car je me sens plus forte. Probablement grâce à mon succès.

Mais est-on obligé de vivre un succès pour oser en parler ? Forte des millions de vues sur Facebook, j’ose me montrer !

Mais, est-on obligé d’attendre une telle validation pour oser montrer le bout de son nez ?

C’est ce que j’ai fait. Mais je ne suis pas parfaite et heureusement : je suis parfaitement imparfaite… et intellectuellement illuminée !

 

Aujourd’hui, j’ai tout de même envie de hurler ! Le vrai savoir se trouve écrit dans des livres, dessiné dans des peintures, clamé dans des contes lors de fêtes, ou chanté par des poètes…

Tout est là sous nos yeux, mais on ne voit rien. On est devenu des aveugles, des obsédés du néant et des potins.

Trop occupés à détourner notre regard de l’essentiel, nous nous perdons dans le superflu, et nous n’existons plus.

Il n’y a qu’à voir les émissions de télévision qui nous abrutissent et qui nous coupent du MYSTÈRE de la vie !

 

Pourquoi ceux qui parlent du vrai subissent-ils encore les railleries de ceux qui soi-disant « savent » ou de ceux qui se trouvent très bien placés dans la société ou dans les hauts rangs ?

Ranger dans le tiroir du comique ou dans celui du folklorique la puissance de la vie spirituelle est l’arme classique utilisée par ceux qui sont à la tête du monde.

Ce n’est plus une chasse aux sorcières, mais c’est tout comme ! Et nous sommes obligés de nous cacher comme des fantômes par peur d’être qualifiés de sectaires, surtout en France !

 

Même si c’est vrai qu’il y a des dérives, il y a une profonde vérité qui grouille sous les pieds de ce monde de la matière.

 

Et il est temps de sortir de sous-terre ! Car notre monde a besoin de cette nouvelle conscience…

« Le ving-et-unième siècle sera spirituel ou ne sera pas » selon Malraux… Et il avait raison !

Dans cette société, on est accepté si on parle d’argent et d’or, rejeté si on parle du monde de l’âme et de ses trésors…

 

Les mentalités changent aujourd’hui et cela me ravit… Il n’y a qu’à voir les rayons de la FNAC qui explosent sous des tas d’ouvrages de développement personnel, de développement durable… Il n’y avait presque rien il y a dix ans.

 

Depuis trop longtemps,  on nous impose une vérité qui nous écarte de notre essence. La société n’a aujourd’hui plus aucune direction et manque de sens.

On est quelqu’un si on a un titre ou un gros compte en banqueou même si on se fait prêtre. Mais on est des farfelus voire des fous déjantés, si on s’ouvre à la magie de la Vie et au monde de l’Être…

On est presque obligé d’avancer masqué par peur d’être dénigré.

Mais je ne me masque plus ! J’ose me monter au grand jour !

Tant pis si on me dénigre, car je sais qui je suis !

Cet éveil est en route, grâce à la crise de la société et à sa déroute.

Beaucoup de gens sont à l’œuvre pour accéder à ce qui a été caché… Ce ne sera plus l’apanage de quelques initiés…

Le vrai trésor alors se révèle à ceux qui sont prêts …

CAROLINE GAUTHIER 

Auteur du Roman initiatique à succès « Au Nom du Corps »

Formation en Ligne «  Vivre sa Nature »

Pour plus d’articles: www.aunomducorps.fr

D’autres textes en vidéo sur YouTube « Au Nom du Corps »

À propos de Caroline Gauthier

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *