SAVIEZ-VOUS QUE BIEN TERMINER LES CHOSES, FAIT DU BIEN?

Par le 12 juin 2015

Ce week-end, nous avons passé du temps très agréable dans un chalet au bord d’un lac dans un beau coin du Québec. Juste avant de partir, mon fils de 5 ans m’a demandé de descendre au lac avec lui une dernière fois. Suivant son élan joyeux, nous avons dansé sur le quai, mis nos orteils dans le lac et lavé nos visages avec l’eau fraîche.

C’était ludique, spontané et a duré à peine 3 minutes. Mais cela nous a permis de remercier ce beau lieu et de lui dire au revoir. Et c’était la façon parfaite de clore notre petite escapade familiale et de nous permettre de repartir pour la maison le cœur léger et reconnaissant.

Notre vie terrestre est une succession de débuts et de fins, d’ouvertures et de fermetures. La toute première ouverture est notre naissance et la toute dernière fermeture, notre mort.

Entre ces parenthèses se trouvent des milliers de petites, moyennes et grandes ouvertures et fermetures… Le début et ensuite la fin : d’une soirée entre amis, d’un projet professionnel, d’une grossesse, d’une étape de vie, d’une relation amoureuse ou amicale, des vacances, de la vie d’un être cher, d’un repas familial, d’une carrière, d’une façon d’être, d’une journée, d’une habitude et j’en passe!

Savoir bien terminer ces étapes de nos vies, avec conscience et présence, fait du bien tout simplement. Savoureux, je dirais même! Et ce, même dans le cas où l’étape en question suscite en nous de la peine, de la colère ou d’autres émotions qui nous mettent au défi.

De la même façon, ne pas compléter ces choses peut laisser un mauvais arrière-goût. Difficile des fois de mettre le doigt dessus, mais c’est comme si quelque chose n’était pas complet. Comme si quelque chose flottait à l’intérieur sans être ancré fermement à sa place. On peut se sentir mélangé et émotif. Cela peut se passer à un niveau intangible, on s’entend, et à des degrés différents, mais cela se passe quand même et l’inconscient le sait très bien.

Pensez à l’importance des funérailles pour marquer le passage d’un être sur terre; la fin de sa vie. Ou aux grands câlins qu’on peut se faire spontanément avec nos êtres chers quand on se quitte après du bon temps passé ensemble.

Pensez aussi à la rupture amoureuse où vous n’avez pas pu exprimer ce qui était important pour vous. À la chose que vous avez dit que vous feriez mais que, finalement, vous n’avez jamais faite. Ou au déménagement qui s’est passé dans un tourbillon et à la transition que vous n’avez pas pu marquer de façon satisfaisante.

Nos vies sont bien riches en événements et en expériences mais si l’on ne fait pas attention, le tout peut nous passer à la vitesse d’un éclair sans qu’on s’en rende compte. Bien terminer les choses signifie nous réveiller assez pour en récolter toute la richesse.

Pour mieux comprendre, j’ai préparé quelques avantages succulents de bien marquer nos fermetures :

  1. Cela nous permet de vivre les étapes importantes de notre vie dans la présence, conscients de ce qui est en train de nous arriver et connectés avec nous-mêmes et avec les autres;
  1. Cela nous offre l’occasion de vivre pleinement et ensuite de libérer les émotions qui y sont associées et de poser des gestes conscients pour les canaliser ou les exprimer de façon appropriée;
  1. Cela nous met en contact avec la gratitude, attitude qui nous ouvre le cœur, nous aide à voir plus loin et nous relie avec l’énergie de la Vie;
  1. Cela indique clairement à notre inconscient et à l’Univers qu’une étape est bel et bien finie. Comme un bon ménage, c’est ainsi plus facile à faire de la place pour le nouveau et de vivre ce nouveau de façon légère;
  1. Cela nous libère intérieurement autant qu’il libère les autres personnes concernées. Au lieu de s’accrocher au passé, on s’offre la chance de le laisser partir;
  1. Cela procure un immense sentiment de plénitude et de satisfaction.
  1. Cela procure également un sentiment de fierté et d’intégrité, surtout quand bien terminer quelque chose nous demande de sortir de notre zone de confort.

Pour découvrir d’autres avantages de bien terminer les choses, vous n’avez qu’à l’essayer pour vous-même. Ou faire l’inventaire des dernières années pour voir où vous avez pu le faire ou encore où quelque chose est resté incomplet pour vous.

Comment bien terminer les choses? Il y a autant de façons de le faire qu’il y a d’étoiles dans le vaste ciel. Cela appartient à chacun de s’approprier ses fermetures pour son plus grand bien et celui de son entourage. Même en fermant quelque chose d’incomplet du passé si nécessaire.

L’important, c’est de sentir la justesse d’un geste ou d’un autre et de le poser avec intention et attention. N’ayez pas peur de vous essayer; vous allez sentir l’efficacité de votre geste en vous posant la question suivante : est-ce que ça fait du bien?

Avec gratitude,

Minnie

8 commentaires

  1. Laure Zanella

    13 juin 2015 at 5 h 52 min

    Merci pour ce bel article Minnie ! Il est tellement important en effet d’aller au bout des choses, sans quoi nous emmenons avec nous un sentiment d’inachevé qui peut être source de tant de regrets. La Vie passe, à une allure folle, et une fois qu’un instant est passé il est trop tard pour le rattraper. Vivre en conscience en étant vraiment là, dans le moment présent, nous permet d’accueillir tous ces moments précieux de la Vie et finalement d’être tellement plus heureux au quotidien. C’est une question de choix, en vivant d’une façon plus « vivante » et on peut alors se sentir en paix avec soi-même. Une belle journée à vous et à tous ! Laure

    • Minnie Richardson

      14 juin 2015 at 20 h 28 min

      Vous avez tout à fait raison, Laure, qu’il s’agit d’une question de choix de vivre sa vie de façon plus consciente, réveillée et – comme vous le dites si bien – vivante. Ce sont des choix qui chargent ma vie de sens. Merci pour vos mots :).

      Minnie

    • Myriem

      14 septembre 2015 at 8 h 23 min

      Vous avez tout à fait raison, seulement parfois on se sent profondément choqué et trahi au point de ne plus savoir avancer ou reculer..merci beaucoup pour ce beau article ça éclairci un peu les idées et nous aide à mieux voir les choses et aller vers l avant

      • Minnie Richardson

        15 septembre 2015 at 9 h 07 min

        Bonjour Myriem,

        La vie a ce pouvoir de nous ‘sonner’ et on peut avoir l’impression d’être immobilisé. Selon moi il est essentiel de vivre pleinement toutes les émotions qui surgissent, pour que l’énergie coule librement. Sachez aussi, qu’on peut terminer quelque chose plusieurs fois… c’est-à-dire, quelle partie de votre histoire êtes vous prête à clore, sans que cela soit toute l’histoire? Et de quelle façon pourriez vous terminer cette petite partie de la grande histoire? Il m’est arrivé, après un gros deuil, à ‘terminer’ l’histoire 3 ou 4 fois, de façons différentes à chaque fois selon où j’étais rendu dans mon processus de deuil.

        Je vous souhaite de trouver votre chemin avec simplicité et joie,

        Chaleureusement,

        Minnie Richardson
        http://www.minnierichardson.com

  2. Anissa Benkhaldoun

    13 juin 2015 at 8 h 44 min

    Je trouve votre article à plusieurs égards. Bien terminer de faire les choses dénote de la détermination de la personne qui l’accomplit et de son sens de courage. Maintenant je veux juste apporter cette précision, que le fait de laisser un projet peut constituer une bonne façon de terminer les choses.

    • Minnie Richardson

      14 juin 2015 at 20 h 33 min

      Je suis d’accord avec votre précision, Anissa, que laisser un projet peut bien constituer une bonne façon de terminer les choses. Cela appartient à chacun d’entre nous de savoir comment bien terminer nos affaires et de sentir ce qui est juste pour nous. Dans mon sens à moi, ce qui importe est le sentiment intérieur de complétude, qui peut ensuite se traduire dans la matière de toutes sortes de façons différentes.

      Au plaisir,

      Minnie

  3. Anissa Benkhaldoun

    13 juin 2015 at 8 h 46 min

    Je dis que je trouve votre article intéressant à plusieurs égards.

  4. Marlene Alves de Carvalho

    29 août 2015 at 13 h 51 min

    Eu entendo pouco frances , poren gostei muito do que lir , o que entendir .Merci !

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *