QU’EST-CE QUI CAUSE LES SOUFFRANCES AMOUREUSES ? Comment s’en sortir ?

Par le 15 novembre 2016
Tony Lam Hoang

À travers mes 21 ans de pratique en tant qu’auteure, conférencière, formatrice en santé, mieux-être, joie de vivre et libération émotionnelle au sein des entreprises et du grand public, j’ai pu constater les principaux besoins ou questionnements de l’être humain face à sa vie et l’aspect affectif arrive au premier rang.

Tant de gens souffrent dans leurs relations amoureuses, mais pourquoi ? On pourrait écrire tant de livres sur le sujet, mais je vais au moins tenter de vous indiquer quelques éléments à prendre en considération pour atteindre un plus grand bonheur en amour et cesser de répéter des scénarios porteurs de tristesse, de déception et de mal-être.

Comment être heureux en couple ?

Je ne vous apprendrai rien si je vous dis que vous devez le devenir avec vous-même. La grande question est : mais comment être bien avec soi…

Fondamentalement, un couple heureux se compose de deux personnes qui ont cheminé chacun de leur côté et ont libéré bien des souffrances passées reliées à leur histoire personnelle. Ils ont fait la paix avec ça à un haut niveau. Elles connaissent leurs blessures, savent accueillir et exprimer sainement leurs émotions et ne font aucunement reposer leur bonheur ou leurs difficultés sur l’autre.

Chacun est en harmonie en soi à un haut niveau et partage sa sérénité avec l’autre. Sinon, c’est un vide ou une solitude qui peuvent être présents et ils cherchent à se combler par la présence d’un ou d’une partenaire. Toutefois le mal demeure en soi. L’autre peut sembler la révélation attendue au début car l’aspect superficiel est le fondement initial dans une majorité de cas. Oui le plan sexuel peut bien aller, les deux se montrent sur leur plus beau jour, mais qu’en est-il de la maturité affective et de la capacité de créer une profonde communication qui n’aura aucunement besoin de guerres de point de vue, d’avoir raison et d’argumenter…

Si ces éléments porteurs de manque de confiance, de blessures émotionnelles et de dépendance affective sont niés ou non conscientisés, ils font surface en peu de temps et créent la souffrance et la désillusion. La personnalité n’est pas superficielle. Elle a besoin d’authenticité et de bonheur et non pas de blessures qui s’activent. Le bonheur ne peut naitre pleinement dans un terrain malsain.

Combien de gens ne peuvent être eux-mêmes, ont peur de déplaire et se dépersonnalisent pour se faire aimer…Comme si le petit ou la petite en soi recherche l’attention mais d’une façon négative car les vieux modèles sont encore là.

Un couple heureux est à mon sens et selon ce que je vis dans le mien, tout comme à travers bien des recherches et formations que j’ai faites, le reflet de deux êtres autonomes affectivement qui choisissent d’être ensemble pour partager ce qu’ils ont de plus beau et s’aider à créer encore plus d’accomplissement heureux. Ils ne sont pas dans le besoin absolu d’avoir une relation à tout prix. Ils ont choisi de vivre en relation et ils se sont choisi. Ils s’aiment sans attente et sans contrôle. C’est affectueux, tendre, harmonieux et amoureux. C’est facile entre eux.

Ils ont de la compassion pour ce que l’autre peut vivre de difficile, ils s’élèvent ensemble et sont dans le présent et non en train de se faire des reproches pour si ou pour ça. Ils ne perdent pas de temps à se faire du mal. Ils sont tellement au-dessus de ça. Ils ont compris qu’ils sont responsables de leur bonheur l’un et l’autre.

Si vous vivez de la souffrance en amour, allez vous chercher de l’aide au besoin, documentez-vous, lisez sur le sujet, suivez des formations, cherchez des ressources sur internet, mais ne restez pas ainsi. N’accusez jamais l’autre, car vous êtes le dénominateur commun de tout ce que vous vivez et vous attirez les situations qui vibrent selon vos blessures si celles-ci sont difficiles.

L’autre n’est en fait qu’un acteur dans la grande pièce de théâtre de la vie pour vous démontrer ce que vous ne voulez plus si cela ne fonctionne pas bien. Oui je comprends que si vous avez affaire à une personne pervers narcissique, manipulatrice par exemple, que ce n’est pas facile. Justement, elle vous enseigne le respect de vous et qu’il est temps de prendre votre place et de vous choisir, de vous offrir douceur et amour pour vous. L’extérieur est souvent le reflet de comment on se traite soi-même. Les autres sont durs avec vous, ne l’êtes-vous pas avec vous-même en acceptant de vivre cela ?

Refuser de voir vos schémas émotionnels serait comme accepter de vivre dans la souffrance et être consentant pour répéter les mêmes choses porteuses de souffrance. On ne peut avoir des résultats différents avec les mêmes vieilles méthodes qui ont causé du mal-être. L’insécurité et la déception seront encore au rendez-vous sans ça. Si l’enfant a vécu de l’insécurité affective, un sentiment de rejet, d’abandon, de manque d’amour, il revivra ces sentiments une fois rendu adulte car il est comme resté figé dans le temps et cherche inconsciemment ces repères connus. Il y a un petit être blessé dans un corps à maturité.

C’est pourquoi, il faut se documenter, se faire aider je le répète. Je l’ai personnellement longtemps vécu et aujourd’hui c’est complètement résolu, mais je me suis fait aidée. On est humain et c’est louable de s’aimer soi-même en se disant assez c’est assez quand il s’agit d’avoir mal. En vous faisant aider, vous évitez aussi à vos enfants de revivre les mêmes vieux modèles.

Voici des exemples de ressentis ou situations qui peuvent causer des souffrances affectives et qui sont à transformer.

Repensez à votre ou vos dernières relations si vous êtes célibataire ou transposez le tout à votre couple si tel est le cas et voyez si cela vous touche ou pas.

  1. J’aimerais qu’il y ait une meilleure communication entre nous, qu’on se parle davantage de nos besoins et nos ressentis.
  2. On vit des guerres de points de vue qui siphonnent notre énergie.
  3. Je me sens pris dans cette relation.
  4. On ne se donne pas assez de temps de qualité ensemble.
  5. On n’exprime pas assez clairement nos besoins sexuels, affectifs.
  6. Il y a du contrôle, des besoins d’avoir raison et on se fait mal.
  7. La joie de vivre est insuffisante.
  8. Je me demande si l’amour y est réellement de part et d’autre.
  9. Je ne me respecte pas et je ne me fais pas respecter suffisamment.
  10. J’ai mal en dedans car je me suis oublié dans tout ça.
  11. Je ne comprends pas bien nos réactions émotionnelles.
  12. J’aimerais me faire aider et que l’autre ait cette ouverture.
  13. J’exige plein de justifications à l’autre.
  14. Je fais souvent des reproches à l’autre.
  15. Je me fais souvent faire des reproches.
  16. J’ai de la difficulté à être moi, j’ai peur de déplaire si je pense à mes besoins.
  17. J’ai la sensation de ne jamais être correct, j’ai peur de dire non.
  18. J’ai le sentiment de reproduire encore les mêmes scénarios de souffrance.
  19. Je vis de la colère contre mes ex.
  20. J’admets que c’est moi qui dois changer des choses pour rendre ma vie affective heureuse.

Que faire pour vous en sortir

  1. Avoir l’humilité de reconnaitre que la dépendance affective ou le mal-être vous touche.
  2. Laisser émerger votre sensibilité, votre capacité à plonger en vous pour y voir plus clair.
  3. Mettre fin au rôle de sauveur du monde ou de contrôlant en vous observant agir et réagir dans vos comportements en vous faisant aider au besoin.
  4. Prendre le temps de faire le silence en dedans pour vous retrouver en vous et faire le point.
  5. Respecter vos limites, vos valeurs et faites-vous respecter.
  6. Éviter la victimisation.
  7. Inutile d’accuser l’autre. Chacun est responsable de faire les choix qui lui font du bien.
  8. Augmenter estime et confiance en vous, sinon vous ouvrez la porte au dénigrement.
  9. Le ressentiment ne sert à rien.
  10. Que voulez-vous maintenant et comment comptez-vous avancer pas à pas vers un plus grand mieux-être ? Tant de gens choisissent malheureusement de gémir sur leur sort ou de contempler la non possibilité de pouvoir en arriver à vivre un plein bonheur en amour, au lieu de s’en donner les moyens. Le défaitisme ou le repli sur soi ne rend pas heureux. Il peut sembler confortable de dire « ah moi j’ai réglé cela; je reste seul… » Peut-être est-ce le bon choix, mais demandez-vous si cela ne serait pas de la fuite pour ne plus avoir mal ou une peur de regarder les blessures… bref, on peut s’en sortir à condition de changer le point de vue qu’on a de soi et de modifier les croyances face à l’amour.
  11. Apprendre à mettre de la vitalité, de la joie, du soleil dans vos yeux et votre cœur pour mieux en transmettre l’essence et en recevoir tout autant. La morosité n’attire pas l’amour ni la joie. Sur quelle fréquence êtes-vous branché ?

En résumé, le respect de soi et l’atteinte de bonheur, ça doit être non négociable. Quiconque ne peut changer tant qu’il ne change pas la vision qu’il a de lui-même.

Pour vous aider à mieux vous comprendre et retrouver le bonheur en amour, je vous suggère parmi mes 7 livres, celui intitulé « Se libérer de la dépendance affective » et idéalement comme complément, mon autre livre qui a pour titre « Les messages de l’ego ». Les deux sont disponibles sur ce lien 

Ils ont profondément changé la vie de milliers de personnes à travers le monde.

Voici le témoignage d’espoir de Louise, que j’ai reçu récemment en lien avec mon livre Se libérer de la dépendance affective. « Bravo Line pour ce bel ouvrage ! Ce livre a été pour moi l’outil le plus aidant, le jour où j’ai décidé que j’avais assez souffert de ma blessure d’abandon. Il décrit très bien le concept de cette dépendance, il est facile à lire et il favorise l’introspection. Oui la guérison est possible ! Merci Line ! »

Si vous avez apprécié cet article, je vous offre aussi une multitude de ressources sous forme de vidéos, livres, CD, webinaires, textes sur les blessures amoureuses ou les émotions et autres sur mon site internet (lien ci-haut). Je vous invite aussi à vous inscrire dès maintenant, au même endroit, à l’Infolettre du mieux-être qui est tout à fait gratuite.

Pour les gens du Québec, je suis actuellement en tournée pour ma conférence qui fait salle comble et intitulée « Comment être heureux en amour ». Vous pouvez réserver sur http://tournee.linebolduc.com L’Europe suivra.

Bienvenue sur ma page Facebook professionnelle, les ressources quotidiennes y sont vraiment inspirantes au dire des dizaines de milliers de personnes qui s’y retrouvent 

Cordialement,

Line Bolduc

4 commentaires

  1. Katy

    15 novembre 2016 at 1 h 52 min

    Bonjour
    Je viens de « tomber » sur votre article et ..comment dire..on dirait que vous l’avez écrit pour moi!Je m’ y retrouve à 200%….cela fait drôle. ..mais réconfortant de savoir que d’autres ont vécu ce que je suis en train de vivre pour l’instant. J’espère pouvoir m’en sortir et dépasser ce mauvais passage de ma vie. Je compte garder précieusement votre article et lire vos livres. Et si vous avez d’autres conseils, je les accepterais à bras ouvert .
    Merci Line
    Bien à vous K.

  2. Ogier DOLLÉ - Responsable Affaires

    15 novembre 2016 at 11 h 40 min

    Superbe article !

    Une citation d’Epicure m’est venue en tête à la lecture de cet article:
    « Quand on se suffit à soi-même, on arrive à posséder ce bien inestimable qu’est la liberté. »

    Je pense fermement que se suffir à soi-même avant de se mettre en couple est vivement recommandé car nous voyons ainsi que des points positifs dans la relation.

    Bonne suite de journée Line !

  3. BOA

    15 novembre 2016 at 16 h 40 min

    Super cool cet article

  4. josephine

    16 novembre 2016 at 4 h 03 min

    merci

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *