UNE PARTIE DE VOUS, ESSENTIELLE À VOTRE SUCCÈS

Par le 26 octobre 2016
Priscilla Westra

Avez-vous remarqué à quel point les petits garçons aiment jouer aux guerriers? C’était vrai lorsque j’étais enfant et je le constate encore en jouant avec mes petits-enfants. Cela désole souvent leurs parents, surtout les mamans qui souhaitent leur enseigner des comportements pacifiques!

Et si, en jouant avec les super-héros et les guerriers, les petits nous invitaient tout candidement à reconnecter avec notre puissance en tentant de se connecter avec la leur?

Bien sûr, depuis des temps immémoriaux, l’idée du guerrier évoque des images d’épées, de boucliers, de guerres et de souffrances. Bien sûr, nous ne voulons plus imposer notre pouvoir par la force ni causer de souffrances autour de nous. Par contre, ce que les petits voient dans les guerriers, c’est la force dans l’action et le plaisir de trouver des stratégies gagnantes.

Mis à part les épées et les boucliers, en regardant plus profondément, on se rend compte que le guerrier est un acteur de sa vie. Il la prend en main.   Il sait qu’il a besoin d’être fort physiquement, émotionnellement, mentalement et spirituellement pour faire face à l’adversité et relever les défis qu’il va rencontrer.

Et il se prépare. Il s’entraîne pour que son corps, son cœur et son esprit soient dans l’état optimal pour être prêt à faire ce qui doit être fait le moment venu.

Sauf si on vit dans un pays en guerre, on n’a plus besoin d’être prêt pour le genre de combat qui assure notre sécurité extérieure et notre survie. Mais on a tous besoin d’être prêt à faire face aux circonstances de la vie et du travail. On comprend maintenant que l’important, ce n’est pas ce que le guerrier va faire, c’est qui le guerrier va être derrière ses actes.

Nous pouvons choisir la définition qui nous convient pour décrire notre guerrier intérieur. Nous pouvons relier le concept du guerrier au concept de l’autonomisation. À travers l’histoire, les hommes et les femmes qui on exploré la voie du guerrier ont été appelé des leaders, des aventuriers, des explorateurs.

Une définition du guerrier que je trouve intéressante, c’est celle des arts martiaux qui dit que le guerrier est « celui qui se conquiert lui-même».

Ce guerrier n’impose pas son pouvoir aux autres. Il apprend à devenir maître de lui-même. Il fait de son corps son allié et en prend soin. Il développe des qualités de cœur telles que le respect, l’écoute et l’expression authentique. Il apprend à mettre des limites. Il apprend à être responsable et discipliné. Ainsi, il peut développer et utiliser les trois grands pouvoirs universels pour son bien et le bien de tous : le pouvoir de la présence, le pouvoir de la communication et le pouvoir de la position.

La voix du guerrier est celle de l’action. Il ne s’agit pas juste de faire de grandes actions dans les moments importants. Il s’agit de développer une habitude, un biais pour l’action dans la vie quotidienne et d’être capable de réaliser ses rêves à cause de ça.

La peur est ce qui retient les gens, la peur d’échouer ou d’avoir l’air ridicule ou de souffrir en tombant. Un des principes de base du guerrier, c’est d’accepter de faire face à ses peurs, de les surmonter, de passer à l’action et de faire des erreurs. Les gens qui ont le plus de succès prennent la chance de brasser les choses de temps en temps. .

Ils ne prennent pas l’erreur comme si c’était un affront à leur valeur personnelle. Ils sont convaincus que faire des erreurs est la meilleure façon d’apprendre. Ça leur donne du feedback sur leurs actions. Ils peuvent faire des ajustements et des corrections. Ils deviennent de plus en plus forts et efficaces dans l’action.

La majorité des gens ne réagissent pas comme ça. Nous faisons des erreurs et nous nous tapons dessus à tour de bras. Nous sommes devenus si allergiques à l’échec que nous n’osons plus rien faire, particulièrement les grandes choses que nous voudrions vraiment accomplir. Et nous nous contentons d’une vie décevante.

Le guerrier passe à l’action! Les gens qui ont du succès se font confiance. Ils prennent des risques.

Ils brisent les barreaux de la prison des conditionnements et de la peur et font de vrais choix dans le moment présent. C’est ça le pouvoir! Le pouvoir c’est quand on cesse de penser qu’on doit être qui on était hier ou il y a deux ans ou dix ans. Le pouvoir c’est quand on cesse d’avoir peur du changement et qu’on se met à le créer.

Maintenant, c’est votre tour de créer votre liberté!

Que voulez-vous faire dans votre vie et que vous n’avez pas encore fait, attendant l’occasion parfaite? Qu’arriverait-il si vous vous dirigiez vers cela dès maintenant? Avez-vous déjà expérimenté ce que c’est que de vous relier à votre guerrier intérieur?

Votre feedback est précieux! Merci de partager votre commentaire à toute la communauté de la solution est en vous.

À votre puissance!

Aline

PS En allant sur mon site www.alinetardif.com, vous obtiendrez plus d’articles sur la gestion de soi et vous serez informé des dates de tenue des webinaires mensuels gratuits pour passer de la frustration à la liberté financière que je présente avec mon ami François Bégin.

 

À propos de Aline Tardif

Aline Tardif, coach-mentor, est experte dans l’art de vous aider à prendre le leadership de votre vie pour vous propulser vers des relations saines et une carrière épanouissante et prospère. Pour plus d’informations, visitez www.alinetardif.com Pour réserver votre Session découverte gratuite, allez à http://alinetardif.com/session-decouverte/ Vous trouverez plus d’articles ici

8 commentaires

  1. Créatrices du Bonheur

    26 octobre 2016 at 4 h 09 min

    Avoir confiance en soi c’est percevoir que vous pouvez faire face aux défis de votre quotidien. C’est avoir confiance en votre capacité à penser, apprendre, faire des choix, prendre des décisions, vous adapter aux changements… C’est savoir que vous méritez le bonheur.

    • Aline

      26 octobre 2016 at 19 h 35 min

      Très juste!

  2. TIEMTORE WEND KOUNI RODRIGUE

    26 octobre 2016 at 13 h 47 min

    Merci

  3. sylvain

    26 octobre 2016 at 14 h 16 min

    C’est beau et ca resume l’essentiel « le guerrier est celui qui se conquiert lui-meme »

    • Aline

      26 octobre 2016 at 19 h 36 min

      Merci Sylvain!

  4. LAURENT

    28 octobre 2016 at 16 h 18 min

    merci

  5. laurent

    30 octobre 2016 at 8 h 19 min

    merci pour cet article

  6. say

    2 novembre 2016 at 6 h 20 min

    Thanks!

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *