MÉDITATION : ÉVEILLEZ VOTRE CONSCIENCE EN SOI!

Par le 6 mai 2015

Combien de fois avez-vous entendu des gens dire qu’ils voulaient méditer mais n’arrivaient pas à s’y mettre? Qu’ils s’étaient appliqués à un certain type de méditation assidûment pendant un temps pour ensuite abandonner avec un sentiment d’échec? Ou qu’ils n’étaient tout simplement pas capables de méditer? Cela vous dit quelque chose?

Avec toutes les études scientifiques qu’on voit passer démontrant les bénéfices de la méditation sur toutes les sphères de la vie, il est difficile de nier son importance. Nous vivons dans une société effrénée où la productivité prime et l’activité cérébrale est encouragée dès un très jeune âge. Et comme nous avons tous besoin d’équilibre dans la vie, la méditation s’avère un outil privilégié pour contrebalancer nos rythmes de vie.

Mais parfois on ne sait tout simplement pas comment s’y prendre. Avec tant de méthodes qui nous promettent une paix intérieure, on peut se sentir perdu et loin du calme recherché. J’ai moi-même passé plusieurs années à me sentir inadéquate en termes de méditation, perdue et frustrée.

Avec le temps en observant mes expériences, ma nature profonde et mes besoins, j’ai réussi petit à petit à reprendre mon pouvoir. Aujourd’hui, je suis fière de la qualité du temps que je me consacre car ce sont des moments de grâce qui me guident à créer une vie que j’adore!

Mais pour laisser derrière moi l’incertitude, il a fallu que je me penche sur MA signification de la méditation afin de trouver un sens intérieur et de me l’approprier.

Je considère maintenant que j’ai une pratique de présence. Ceci consiste en des activités méditatives procurant une grande présence envers moi-même et envers l’Univers, me permettant également d’éveiller de plus en plus ma conscience en soi. D’où découlent une connaissance de soi plus approfondie, une force intérieure, un sentiment d’équilibre et, bien entendu, un bien-être global.

Ma pratique de présence, quasi quotidienne, me demande une certaine discipline mais me permet une souplesse nécessaire à ma nature foncièrement indépendante. Je crée cette pratique selon mes besoins du moment et je la conserve le temps qu’elle me sert, habituellement plusieurs mois à la fois.

Ensuite, quand le temps est mûr, j’écoute mes élans intérieurs et je change. Je sonde en dedans, je fais appel à ma créativité et je me rappelle que je sais ce qui est bon pour moi. Certes, je m’inspire parfois de méthodes déjà existantes mais je m’assure de les passer par mon filtre interne pour être certaine qu’elles me conviennent avant de les intégrer.

Et si je me trompe de chemin, je m’ajuste tout simplement. De cette façon, je nourris constamment ma relation avec moi-même et l’Univers tout en respectant la nature changeante de ma routine, des saisons et de mes besoins. Ma pratique de présence est vivante, tout comme moi et la Vie!

Dans le fond, comme nous l’enseigne le moine bouddhiste Thich Naht Than, toute activité peut être une méditation, dans la mesure où nous y consacrons notre pleine conscience. Ce qui veut dire de siéger le plus souvent possible dans le moment présent et le moins souvent possible dans le labyrinthe de nos pensées compulsives. Autrement dit, être dans l’espace du cœur et non dans la tête.

Si, comme moi, vous avez du mal à trouver votre compte avec la méditation, je vous propose donc d’explorer des activités méditatives pour trouver votre propre façon d’être dans la pleine conscience et de profiter des bienfaits de la méditation. Vous n’avez pas besoin de quelqu’un d’autre pour vous dire ce qui vous convient, vous pouvez le découvrir par vous-même en consacrant du temps et en portant attention, amour et curiosité à la tâche.

Avec chaque activité, vous pourrez goûter attentivement à votre état intérieur pour tirer vos propres conclusions concernant la meilleure pratique de présence pour vous. Je vous offre ici quelques activités à titre d’exemple. Inspirez-vous-en mais surtout faites vos propres essais :

  • Accordez-vous un moment tranquille pour colorier un mandala;
  • Faites une promenade en solitaire dans la nature en gardant tous vos sens bien ouverts;
  • Chantez des chants sacrés ou d’autres chansons qui vous ouvrent le cœur;
  • Mettez-vous en mouvement par la danse ou pratique énergétique (Tai Chi, rites tibétains, etc.);
  • Contemplez la beauté (un beau paysage, de l’art qui vous inspire, etc.).

Ensuite, posez-vous ces questions pour nourrir votre réflexion :

  • Quelle est ma signification de la méditation?
  • Comment me sens-je lors de telle ou telle activité méditative?
  • L’activité favorise-t-elle chez moi la présence?
  • En quoi consiste ma pratique de présence?

Nous sommes tous uniques et avons chacun notre façon à nous d’entrer dans la pleine présence. Il n’y a pas de mauvaise façon, pourvu que nous soyons honnêtes envers nous-mêmes concernant la qualité de notre expérience. Découvrez la pratique de présence qui vous est propre et du même coup, exercez-vous à écouter et à suivre les conseils de votre sagesse intérieure. Confiance, calme intérieur et bien-être généralisé en seront la récolte.

6 commentaires

  1. Nina

    8 mai 2015 at 19 h 57 min

    Pour compléter cet article il a d’ailleurs été prouvé que la méditation augmente notre mémoire ! Preuve en vidéo ici :

    https://www.youtube.com/watch?v=4Z99yeiqsXg

  2. Minnie Richardson

    10 mai 2015 at 11 h 14 min

    Merci Nina pour l’ajout. Effectivement il y a tellement à dire sur les bienfaits de la méditation!

    Mon souhait avec cet article était tout simplement d’ouvrir une piste à vivre la méditation autrement en nous l’appropriant à notre façon.

    Bonne méditation! 🙂

  3. kingfanley

    21 mai 2015 at 12 h 23 min

    captivant

  4. simone

    11 août 2015 at 8 h 29 min

    Bonjour,
    Je n’arrive vraiment pas à mediter(soucis graves santes , soucis financiers) .
    J’aimerais tant arriver à faire cette méditation pour pouvoir avancer plus sereinement.
    Cordialement

    • Minnie Richardson

      7 septembre 2015 at 12 h 52 min

      Bonjour Simone,

      Désolée du délai de réponse!

      C’est certain que s’ouvrir à la méditation s’avère plus difficile quand nous sommes en mode souci. Cependant, comme je le dis dans mon article, il est possible de trouver des moments de grande présence à la vie sans ‘maîtriser’ la méditation comme tel.

      Avez-vous essayé quelques unes des suggestions dans mon article? Inspirez-vous en pour trouver une activité méditative qui vous appelle (quand vous y pensez, vous ressentez de l’enthousiasme, votre cœur s’ouvre) et faites-le. Nous avons plus d’agence sur notre état intérieur que nous soucis (pensées compulsives) nous font croire ;).

      Bonne pratique et bonne continuation,

      Chaleureusement,

      Minnie Richardson
      http://www.minnierichardson.com

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *