HISTOIRES ANCIENNES

Par le 14 juillet 2014

Beaucoup d’entre nous traînons nos histoires anciennes dans notre présent. Certaines personnes semblent même avoir besoin de maintenir ce passé vivant, le racontant sans cesse à ceux qui croisent leur chemin.

Bien entendu, on ne peut ni renier, ni fuir notre passé, puisque nous le portons toujours en nous. C’est ce passé qui nous a façonnés et construits, mais il ne faut pas le laisser empiéter et démolir notre présent.

La plupart d’entre nous avons vécu des choses difficiles, certains même des traumatismes, et ce sont de ces relents de notre histoire dont nous devons nous libérer.

.

Quand le passé détruit notre présent et hypothèque notre futur, c’est qu’il est temps d’aller chercher de l’aide pour se reconstruire et découvrir qui nous sommes vraiment sans notre histoire.

 

C’est qu’il est temps de trouver le courage pour aller soigner nos blessures antérieures afin que notre présent retrouve son plein pouvoir et sa richesse.

C’est qu’il est temps de prendre notre vie en main en nous libérant le plus possible de ce qui nous nuit.

.

C’est qu’il est temps d’apprendre à s’aimer assez pour donner l’espace nécessaire au bonheur.

 

Exprimez-vous sur le sujet si le coeur vous en dit, il nous fera plaisir de vous lire.

Diane Gagnon

Pour bénéficier des services de Diane

Pour suivre Diane sur Facebook

_______________________________________________________________

Crédits photo: http://pixabay.com/fr/photo-photographe-vieux-photos-256880/

6 commentaires

  1. yoyo

    14 juillet 2014 at 13 h 14 min

    Bonjour,

    Le passé qu’il soit plein de mauvais souvenirs ou de beaux il nous hante et construit entre nous et notre avenir un mur qu’on n’arrive pas à franchir pour vivre notre présent et travailler pour un futur meilleur.

    nous sommes tous conscients qu’il faut rompre avec ce qui nous empêche de vivre et de gouter au bonheur de l’instant mais ce qui est difficile c’est le « comment » comment faire pour rompre avec nos « histoires anciennes » .

    • Hanane

      15 juillet 2014 at 9 h 03 min

      On doit accepter notre passé,on doit savoir et croire que si on avait pas ce passé nous serions pas ce que nous somme aujourd’hui et on doit toujours croire que Demain est plus beau

  2. Nathy

    9 septembre 2014 at 5 h 25 min

    Je suis bien d’accord avec vous. Je ne regrette rien de mon passé, sans lui, je ne serais pas qui je suis. Mais, oui, je dois bien l’admettre, j’ai du mal à construire avec les pièces manquantes! Un père, ça ne s’achète pas dans les magasins, l’amour, le réconfort, …, non plus. Je perd le contrôle quand j’aime car je ne sais pas ce que c’est!

    • Laura

      5 novembre 2014 at 12 h 38 min

      Je comprend ce que tu ressens. Ce sentiment de ne pas pouvoir vraiment ce construire car certaines pièces sont parties avec lui. On a beau avoir une mère qui donne tout, elle ne comble pas vraiment le fossé laissé par l’absence d’un père. Je n’arrive pas non plus toujours à aimer en gardant le contrôle car il y a des choses qui doivent être transmis et ça n’a pas forcément été le cas.

  3. marie paule

    27 octobre 2014 at 3 h 08 min

    je viend de decouvrivre votre page par hasard et vous me seriez d une aide precieuse je me reconner dans certain passage en 3mot j etais heureuse pendant 36ans et du jour au lendemain ca ete l enfer une femme m a enlever ce que j avai de plus precieu

  4. natacha

    10 février 2015 at 10 h 47 min

    J’ai l’impression d’avoir accepté les traumatismes de mon passé et qu’ils ne guident plus mes actes aujourd’hui. Cependant, lorsque je suis malheureuse et en particulier lorsque j’ai bu quelques verres, ces histoires remontent à la surface et j’en pleure.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *