ET SI CE N’ÉTAIT PAS SI URGENT?

Par le 9 mars 2017
Fabrizio Verrecchia

Vivez-vous avec un sentiment d’urgence?

Comme s’il était urgent d’atteindre tel objectif, de réaliser tel rêve, ou d’être, de devenir ou de faire telle ou telle autre chose?

Connaissez-vous cette urgence qui chuchote vos lacunes dans l’oreille, vous pousse constamment vers l’avant et vous interdit de vous reposer ou de trop profiter de la vie avant d’arriver à vos buts?

Sans ordre particulier, il s’agit peut-être de l’urgence de :

  • gagner plus d’argent ;
  • gravir les échelons au travail ;
  • rencontrer votre âme-sœur ;
  • devenir parent ;
  • d’être illuminé sur votre chemin spirituel ;
  • devenir une meilleure personne.

L’urgence n’est pas à confondre avec la passion

Mais attention, je ne parle pas ici d’une passion, ce puissant mélange de feu intérieur, de dynamisme et d’enthousiasme qui nous donne l’énergie pour déplacer les montagnes et pour accomplir l’impossible.

La passion, bien canalisée, nous donne des ailes, nous élève et nous donne l’impression que les choses se font toutes seules et que nous sommes quelque part portés par la vie. (Et ce n’est pas une impression, nous le sommes vraiment !)

Panique intérieure constante

Non, je parle ici de ce sentiment insidieux d’urgence qui se manifeste souvent comme une panique intérieure constante qui alourdit notre expérience de la vie à des degrés différents.

L’intensité varie selon la personne et son contexte de vie et peut être assez intense pour gâcher carrément le quotidien. D’autre part, on peut être tellement habitué d’être mené par cette urgence que l’inconfort qu’elle engendre devient normal et on n’y prête plus d’attention.

Les indices que vous vivez dans l’urgence

Voici, donc, les indications que vous vivez peut-être en urgence :

  • vous êtes constamment dans l’action vers, ou dans l’attente de, réaliser votre objectif ;
  • vous craignez de ne pas y arriver, ou pas à temps, comme si c’était une course et que vous étiez en retard ;
  • vous avez l’impression d’avoir à forcer pour avancer car au fond c’est vous qui devez tout faire et tout porter seul ;
  • vous vous octroyez difficilement du temps pour vous reposer et vous ressourcer car vous n’avez pas le temps ; il arriver vite !
  • le quotidien devient peu ou prou beaucoup trop lourd mais vous vous dites que ce n’est pas grave, vous aurez le temps d’être mieux quand vous arriverez enfin à votre but.

Les conséquences de vivre dans l’urgence

Même si le sentiment d’urgence nous donne l’impression d’être un élément positif qui nous propulse vers l’atteinte de nos objectifs, le contraire est plutôt vrai.

Car en fait, l’urgence et la panique :

  • nous mettent en mode contraction sur les plans physique et énergétique ;
  • dévorent notre énergie vitale et affaiblissent nos défenses naturelles ;
  • nous donnent des œillères qui empêchent une vision globale et holistique de notre vie ;
  • nous coupent de nos sagesse et guidance intérieure, et de celle de la vie ;
  • nous coupent de la pleine expression de notre créativité et de notre grandeur ;
  • nous coupent de la confiance naturelle en ce que la vie nous soutient, toujours.

Ce n’est qu’une illusion!

Et pourtant, finit-on par arriver à la destination tant convoitée? Réalise-t-on tel ou tel objectif? Se réjouit-on joyeusement et pleinement des accomplissements si durement gagnés?

Oui… mais non ! Je m’explique :

Certes, l’urgence nous pousse à gravir des marches. Certes, on avance vers nos objectifs. Et certes, on va en atteindre.

Mais c’est là que cela devient sournois. Car dans la réalité, nous fêtons rarement nos accomplissements. Non : à peine arrivés à notre destination que déjà nous regardons en avant vers les prochaines étapes, le prochain but.

Le repos, le temps pour savourer et apprécier, est déjà oublié devant l’illusion de la prochaine conquête. L’urgence nous pousse déjà vers le prochain objectif avec la même promesse illusoire d’être mieux une fois y arrivés.

Alors non, nous n’y arrivons pas. Il y a, et il y aura toujours, un autre but à atteindre, jusqu’à la fin de nos jours.

Ce qui importe est comment on marche notre chemin

Mais les objectifs, les buts, les rêves sont importants, vous allez me dire. Sans direction claire, c’est difficile d’avancer dans la vie.

Et je suis entièrement d’accord !

Mais ce qui importe n’est pas seulement le fait d’atteindre les objectifs ou les rêves mais comment on le fait, comment on le vit au quotidien.

Est-ce que je prends le temps de vivre pleinement chaque moment, chaque étape?

Est-ce que je prends soin de moi en m’accordant le repos et les activités qui nourrissent mon âme?

Est-ce que je me donne le droit au plaisir?

Est-ce que je m’ouvre, je me détends dans la vie, je fais confiance à la vie?

Est-ce que je fais équipe avec la vie pour arriver à mes buts avec plus de créativité et de légèreté?

Ou, au contraire, est-ce que je gravis marche après marche, concentré entièrement sur mes objectifs, sans vraiment apprécier ni la beauté du chemin ni les accomplissements?

Dans ce cas, le succès est vide de sens et selon moi, on passe à côté de l’essentiel : être dans le « ici » et le « maintenant », connecté avec soi et avec un allié d’exception, la vie.

Comment sortir de l’urgence

Dans un premier temps, le seul fait de reconnaître le sentiment d’urgence en soi est majeur, sans quoi d’autres changements ne seront point possibles.

Ensuite, nous avons besoin de nous donner de vraies pauses de l’urgence d’atteindre nos objectifs pour faire complètement autre chose ; pour nous aérer les neurones, pour nous faire réellement plaisir, pour être pleinement dans d’autres occupations qui nous donnent de la joie et surtout qui nous permettent d’être dans le moment présent.

Ce temps d’arrêt a pour effet de nous permettre de revenir tranquillement à nous-mêmes, à notre sagesse innée et à une nouvelle perspective qui était impossible quand l’urgence nous menait par le bout du nez !

En fait, l’urgence a soudainement moins de prise sur nous, voire plus du tout, et nous nous ouvrons à une tout autre expérience de la vie.

Les récompenses de sortir de l’urgence

Voici ce qui vous attend quand vous esquivez l’urgence :

  1. Vivre plus heureux

On apprécie mieux chaque moment du chemin; les joies, la beauté, les épreuves, les apprentissages, les synchronicités et les multiples nuances dont notre vie d’être humain est composée.

On s’offre de la beauté, on se donne le droit au plaisir et on se nourrit plus pleinement. En prenant soin de soi, on se donne toutes les chances d’être en meilleure forme.

On vit plus heureux tout simplement. Et quand on fait un bilan en fin de vie, cela vaut de l’or.

  1. Activer notre plein potentiel

Vivre plus heureux a l’effet de permettre à s’exprimer le meilleur de nous-mêmes :

  • Nous abordons les étapes pour arriver à nos objectifs d’une autre place; nous sommes plus efficaces, plus créatifs et il y a une légèreté qui nous porte.
  • Nous avons de l’espace intérieur pour capter de nouvelles idées et pour nous ouvrir à de nouvelles perspectives;
  • Nous devenons plus ouverts aux opportunités, nous les saisissons et nous travaillons de concert avec la vie afin de réaliser nos rêves.
  1. Réaliser nos rêves – et nous réaliser — plus rapidement

Le calcul est en fait très simple :

Vivre heureux + Activer notre plein potentiel = Réaliser nos rêves plus rapidement

De cette manière, nous ne sommes plus tant concentrés sur le but au point d’en oublier le chemin et nous finissons non seulement par réaliser nos rêves plus rapidement mais aussi par nous réaliser de plus en plus chaque jour.

Notre rêve – ou notre objectif – devient un prétexte pour évoluer en tant qu’être humain et tout le monde en bénéficie. Il s’agit de Se réaliser, la 5e des « 5 clés d’une vie plus consciente » dont je parle dans mes conférences, coachings et programmes web.

À vous maintenant!

Alors mon invitation pour vous en ce début de printemps est :

  • d’oser faire un pas de côté pour sortir du sentiment d’urgence ;
  • d’oser vous offrir du bon, du beau, du vrai ;
  • de renifler les fleurs du printemps ;
  • de vous aérer le cerveau ;
  • d’être pleinement dans chaque moment de votre vie ;
  • de respirer le bonheur ;
  • d’activer votre plein potentiel en vous ;
  • de vous réaliser de plus en plus chaque jour.

Non seulement vous vivrez plus heureux mais vous serez étonnés de constater l’effet que cela a dans l’atteinte de vos projets qui vous sont les plus chers.

Communiquez-moi vos expériences de vivre dans l’urgence, vos pas de côté pour l’éviter et vos moments de bonheur du moment présent !

Au plaisir de vous lire et très chaleureusement,

Minnie Richardson,
Vecteur de conscience

Coach de vie et Praticienne en travail rituel

Découvrir la Conscience en soi

Découvrir les méditations en direct du lundi matin sur Facebook

Recevez une méditation guidée en vous joignant à la communauté de la Conscience en soi

D’origine britannique, Minnie a fait sa vie au Québec depuis l’an 2000 et vit actuellement l’aventure imprévue d’un an dans le sud de la France. Joignant le geste à la parole, elle suit consciemment son chemin afin de se réaliser de plus en plus pleinement chaque jour.

Coach de vie certifiée et Praticienne en travail rituel, elle a mis au point les « 5 clés d’une vie plus consciente », transmises par ses puissants programmes web et ses coachings intuitifs. Minnie se met au service de personnes souhaitant créer et vivre des vies remplies d’intégrité, de sens et de joie.

13 commentaires

  1. diane morin

    9 mars 2017 at 1 h 18 min

    oui appréciez la vie et se laisser aller a se gater

    • Minnie Richardson

      16 mars 2017 at 11 h 39 min

      Oui, absolument, Diane! Appréciez la vie et le chemin pleinement! 🙂

      Minnie x

      Minnie Richardson
      Vecteur de conscience
      Coach de vie et Praticienne en travail rituel
      laconscienceensoi.com

  2. Laura

    9 mars 2017 at 3 h 28 min

    Bonjour,

    Votre article me parle beaucoup, merci pour ce partage. 🙂

    Etant également une thérapeute mais surtout une passionnée des thérapies alternatives, je réalise aussi des articles sur mon site web: lauramonneyconsulting.ch

    Peut-être aurez-vous aussi des articles qui vous parlent, mais aucune obligation d’y jeter un coup d’oeil ou de commenter. Ce n’est qu’un partage, de coeur à coeur !

    Mes respectueuses salutations,

    Laura Monney

    • Minnie Richardson

      16 mars 2017 at 11 h 40 min

      Avec grand plaisir Laura! 🙂

      Et j’irai regarder votre site avec intérêt!

      Bonne continuation et très chaleureusement,

      Minnie x

      Minnie Richardson
      Vecteur de conscience
      Coach de vie et Praticienne en travail rituel
      laconscienceensoi.com

  3. Axel Crevaux

    9 mars 2017 at 7 h 42 min

    Très bon article qui tombe à pic pour moi ! Merci Minnie.

    • Minnie Richardson

      16 mars 2017 at 11 h 42 min

      Avec plaisir, toujours! Et heureuse de te voir ici Axel ;).

      Belle journée à toi,

      Minnie x

      Minnie Richardson
      Vecteur de conscience
      Coach de vie et Praticienne en travail rituel
      laconscienceensoi.com

  4. Véronique Messier

    9 mars 2017 at 8 h 12 min

    Que ça m’a fait du bien de lire cet article. C’est pas toujours clair dans notre tête quand nous sommes quelqu’un qui fonctionne en mode urgence de faire la différence entre ce qui est sain ou non. Je suis la personne typique qui travaille toujours trop fort pour que les choses avancent et qui a l’impression que l’on doit constamment être dans l’action si on veut que les choses se passent. Ça fait du bien de lire là-dessus et d’avoir de bonnes explications pour faire la différence entre « panique intérieure » et « feu sacré »! Cet article va faire une différence dans ma vie. J’y reviendrai chaque fois que je sentirai que je m’égare! Merci Minnie Richardson!

    • Minnie Richardson

      16 mars 2017 at 11 h 45 min

      Bonjour Véronique,

      Merci de ce commentaire, qui fait chaud au cœur de lire! 🙂

      Effectivement, c’est tout un défi de faire la différence entre ce qui est juste ou non quand on est en mode urgence. Par expérience, on a tout simplement besoin de prendre une pause… le temps, vaquer à d’autres occupations que le travail (ou là où se trouve l’urgence), permet à une certaine distance, un recul, de s’installer.

      Ensuite on est enfin plus apte à discerner entre ce qui est réellement important/urgent!

      Je vous souhaite de vous offrir ces pauses, ces moments ‘hors-urgence’, car ça a un réel impact sur notre capacité décisionnelle et sur notre qualité de vie.

      Chaleureusement,

      Minnie x

      Minnie Richardson
      Vecteur de conscience
      Coach de vie et Praticienne en travail rituel
      laconscienceensoi.com

    • Minnie Richardson

      16 mars 2017 at 11 h 47 min

      PS Véronique, je vous invite à vous joindre à la communauté vibrante de la Conscience en soi, afin de vous nourrir d’autres textes, vidéos et réflexions visant à inspirer une vie plus harmonieuse et épanouie: http://eepurl.com/bBRpQ9 (PDF 5 habitudes à adopter pour une vie plus consciente + méditation de 20 minutes offerts) 🙂

  5. Karine

    9 mars 2017 at 9 h 08 min

    Effectivement, je me reconnais bien dans ce qui est décrit ici. Merci pour vos précieux conseils qui vont grandement m’aider dans mon cheminement.

    • Minnie Richardson

      16 mars 2017 at 11 h 49 min

      Je suis ravie, Karine, de savoir que cet article vous ait été utile! Et je vous souhaite de profiter pleinement de chaque moment de votre chemin de vie! 🙂

      Chaleureusement,

      Minnie x

      Minnie Richardson
      Vecteur de conscience
      Coach de vie et Praticienne en travail rituel
      laconscienceensoi.com

  6. Sébastien

    13 mars 2017 at 19 h 57 min

    Lorsqu’on est rendu à un point tel que souhaiterais appuyer sur pause,pour faire autre chose mais que le métier nous le permet pas.pas évident.Je suis dans le domaine agricole,Production laitière , je suis seul,pas les moyen de prendre des vacances.je ne peut pas m’absenter Et c’est 7/7jr 365 jr par anné

    • Minnie Richardson

      16 mars 2017 at 11 h 52 min

      Bonjour Sébastien,

      Je vous entends et j’avoue que ça doit être tout un défi, ces obligations constantes de votre métier! Et pourtant, c’est en prenant des pauses – même si courtes – qu’on commence à prendre de la distance du quotidien afin d’y voir plus clair.

      Y a-t-il moyen de vous absenter pour ne serait-ce que quelques heures par ici ou par là, ou demander du soutien d’autres collègues dans le même domaine afin d’avoir un peu de répit, quitte à faire un échange de service? Par expérience, il est difficile de trouver des solutions quand on a le nez trop collé sur le problème!

      Dans tous les cas, je vous souhaite de trouver vos solutions, votre chemin,

      Chaleureusement,

      Minnie x

      Minnie Richardson
      Vecteur de conscience
      Coach de vie et Praticienne en travail rituel
      laconscienceensoi.com

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *