COMMENT ATTIRER LA CHANCE

Par le 22 décembre 2014

« Maudit chanceux ! »

.

« On sait bien toi, tu as la chance au derrière! »

.

« Ce sont toujours les mêmes qui ont de la chance ! »

.

« Toi, on dirait que la chance te court après, tout ce que tu touches se transforme en or ! »

 .

 

Avez-vous déjà entendu ce genre de commentaires? Probablement. Avez-vous également remarqué que les personnes qui émettent ces remarques n’ont jamais de chance elles-mêmes? La chance est parfois la seule façon qu’ont trouvé certaines personnes pour expliquer les succès de ceux qu’elles n’aiment pas!

Les perdants traitent souvent les gagnants de chanceux, mais ils oublient que leur chance à plus à voir avec les objectifs qu’ils se sont fixés, avec leur travail assidu et avec leur persévérance à atteindre leurs buts. Il est évidemment plus facile de dire d’une personne qui a du succès qu’elle est « chanceuse » que d’avoir à faire les mêmes efforts afin de jouir du même succès.

Je crois plutôt que les personnes chanceuses sont simplement celles qui pensent continuellement à ce qu’elles veulent et qu’elles finissent par attirer ces choses dans leur vie.

.

Pour plusieurs, la chance implique que la personne qui en bénéficie a peu de contrôle sur la situation positive qui lui arrive. Malheureusement, le mot chance rime souvent avec paresse et oisiveté. Comme si la personne chanceuse n’avait absolument rien à voir avec sa bonne fortune. Bien au contraire, je crois que les gens qui expérimentent de la chance ont contribué à attirer cette chance à eux par des pensées et des actions précises. Même la personne dite « très chanceuse » qui gagne le gros lot (une chance sur quatorze millions) a dû passer à l’action et s’acheter un billet!

La prochaine fois que vous rencontrerez une personne chanceuse, rappelez-vous que la chance y est peut-être pour quelque chose, mais que la grande majorité de son succès vient de ses pensées, de ses efforts, de son ambition, de sa discipline et de sa persévérance.

.

La chance n’est rien d’autre que la rencontre de la préparation et de l’opportunité.

.

Si vous n’êtes pas bien préparé et qu’une belle opportunité se présentait à vous, vous ne pourriez même pas la saisir. Réalisez que votre destinée n’est pas une affaire de chance, mais une affaire de choix. Vous aimeriez devenir ce que les gens appellent un « maudit chanceux » ? Déterminez exactement ce que vous voulez dans la vie, concentrez-y toutes vos énergies, et comme par magie, l’univers guidera vers vous toutes ces choses, ces événements et ces personnes qui vous permettront de réaliser vos désirs.

En fait, qu’est-ce que c’est la chance?

C’est la façon que Dieu a trouvé pour vous récompenser tout en restant anonyme.

 

Cliquez ici pour plus de conseils et d’outils pour améliorer votre qualité de vie

.

Patrick Leroux CSPPatrick Leroux CSP

Expert en motivation et performance, entrepreneur, coach, auteur de 9 best-sellers et conférencier professionnel.

.

Pour lire mon article précédent: QU’EST-CE QUI VOUS EXCITE?

_________________________________________________________________________________________

© 2014 – ResultAction inc. Tous droits réservés.

Crédits photo: Kevin O’Mara

À propos de Patrick Leroux CSP

22 commentaires

  1. nedjma lam

    23 décembre 2014 at 2 h 59 min

    GRAND Merci vous etes quelqu un de formidable

  2. dihya

    23 décembre 2014 at 10 h 00 min

    j’ai compris ce que vous avez ecris aprés avoir perdu beaucoups de temps à attendre cette chance alors qu’il fallait reagire et alller la chercher. merci pour cet article

  3. Ellypso Waratahs

    24 décembre 2014 at 20 h 55 min

    Ma réponse sera longue et argumentée.

    Votre réflexion est un point de vue très en vue actuellement, hyper galvaudé et extrêmement culpabilisant dans le fond, et du coup bien moins respectueux des gens donc de la vie qu’il n’y paraît à première vue. Comme la source philosophique vient de la pensée américaine très utilitariste et surtout calviniste idéologiquement, elle se conçoit d’abord en accord avec cette origine où le pauvre, le malchanceux, le perdant, est sans cesse ramené à ses résultats vus (arbitrairement) comme des preuves de sa valeur concrète au lieu même de prendre en compte sa valeur humaine en elle-même, ce qui serait à la base + logique et respectueux.

    Je ne suis pas forcément en complet désaccord avec ce point de vue mais je le nuancerais. En effet, par empathie et compassion envers les autres, j’éviterais de juger ceux que vous appelez malchanceux. Beaucoup contrairement à ce que vous affirmez essaient, agissent TRIMENT et persévèrent autant voire plus que certains chanceux… mais échouent, parfois régulièrement, ce qui est alors problématique et peut amener à consulter un coach, parfois sur un ou quelques grands objectifs qui leur tenaient à cœur, et là, on s’aperçoit qu’il existe un principe fondamental : le principe de réalité qui impose des limites très concrètes, des circonstances qui ne dépendent pas de nous et sur lesquelles on n’aura de toute manière aucune influence ou alors très minime. En effet, sur terre, notre chemin croise et s’embrouille dans l’immense tissu universel des relations humaines aux multiples ramifications et certains contacts sont antagonistes et font barrage. Je prends par exemple le cas d’un immigré qui aimerait s’installer dans un pays mais qui ne peut le faire en raison de son inadéquation à plusieurs critères officiels exigés par les autorités. Il aura beau dire, beau faire, cette circonstance ne changera pas, en tout cas de son propre fait à lui. S’il existe des voies alternatives prévues par le pays pour obtenir un droit d’entrée permanent, cet immigré pourra peut-être atteindre son but d’une autre manière mais si rien n’existe ou qu’il ne répond pas non plus aux critères des voies parallèles envisagées par les autorités migratoires, son objectif tombe tout simplement à l’eau. Cette personne peut aussi choisir la voie de l’illégalité, devenir un migrant clandestin, mais c’est un risque d’exclusion important, et ce n’est en rien une solution harmonieuse, digne d’être appelé un coup de chance, c’est juste une compromission.

    C’est ce point essentiel que je critique dans votre propos que je trouve au final peu bienveillant et surtout incomplet : votre point de vue omet une donnée fondamentale qui est l’existence de LIMITES OBJECTIVES, ne dépendant absolument pas de la qualité positive ou négative de notre pensée et de notre action… et qui du coup, échappent par essence à la sphère de la responsabilité individuelle. C’est un peu comme un arbre qui se trouve devant nous, qu’on l’aime ou le méprise, l’arbre se dresse là, neutre, face à nous. Point. Là, on n’est plus dans les idées et schémas de systèmes de pensée fabriqués mais dans les faits et uniquement les faits purs et durs.

    Les limites matérielles ou non existent et sont une composante de notre réalité cosmique. Beaucoup peuvent être dépassées par notre volonté et notre persévérance, d’autres moins nombreuses mais tout aussi concrètes sont hors d’atteinte de notre pouvoir de changement des choses. C’est simplement un fait et rien que ça, un fait un peu têtu qui dérange les modes de pensée arbitraires qui aiment accuser un peu trop facilement ceux qui échouent d’être paresseux, pas assez remplis d’initiative ou de courage, d’être dans une jalousie gratuite et une frustration illégitime. Avoir un tel regard sur ces gens n’est qu’un jugement de valeur, un poncif, destiné à légitimer avant tout le refus de soutenir et de créer une société de solidarité ; c’est un cliché qui n’a qu’un but : légitimer l’égoïsme en le rapprochant dans le discours de vertus (courage, opiniâtreté) ouvertes sur l’autre mais auxquelles il a peu à voir sur le fond puisque sa finalité est avant tout le profit personnel, et c’est tout. En somme, c’est chacun pour soi et Dieu pour tous : c’est un modèle de société extrêmement violent et aussi totalitaire que peut l’être son contraire, le socialisme.

    La société américaine et + largement anglo-saxonne de par sa nature capitaliste exècre l’aide sociale et d’une solidarité institutionnalisée entre individus… que je reconnais excessive en Europe, et en France ou en Scandinavie, en général, mais tout de même ! Je crois intimement que la voie de l’harmonie personnelle comme collective est celle du milieu et de l’équilibre. Entre l’hyper-individualisme anglo-saxon et le socialisme français, une voie intermédiaire existe. Et pour développer une véritable philosophie humaniste généreuse et respectueuse de chacun, il convient de partir de données de réflexion justes, pas tronquées afin de satisfaire nos à-priori. A partir de là seulement, peuvent naître de réelles méthodes d’un développement personnel qui reconnaît la valeur du parcours de chacun, sans culpabiliser, et qui envisage la valeur de l’échec en tant que tel, ni comme élément formateur ou quoi que ce soit mais comme une simple réalité intangible autant que la réussite, le ciel, les fleurs, l’eau, l’air, etc, l’échec sans drame quoi ! Après tout qu’appelle-t-on malchance ou chance ? Ce n’est qu’ne question de point de vue sur des circonstances, juste un constat SUBJECTIF… limité et forcément faussé par certaines de nos croyances formatées par les conventions sociales.

    • christian

      28 décembre 2014 at 13 h 27 min

      Wow, quel long discours socialiste et moralisateur de surcroit! Un peu tiré par les cheveux, vous voyez le démon capitaliste dans votre soupe! Vous parlez de limites objectives, lesquelles, les vôtres? Celles que l’on fixe soi même?

      Personnellement, je pense pas en terme de limites et j’obtient des résultats et mène une vie qui suscite l’envie de plusieurs. Je rêve, agis et réalise ainsi mes rêves. J’ai des amis et des connaissances souvent dans le pétrin, se disent « malchanceux », mais lorsque je les écoute parler d’eux et de la vie, que je les vois agir, je comprend vite que leur vie est en accord avec leur façon de penser. D’après votre discours, feriez vous parti des « malchanceux? Cela s’entend dans vos propos fort savant, vous vous emprisonnez ainsi dans un pessimisme et défaitisme paralysant et sans issues sur le plan personnel autre que par la révolution sociale.

      La philosophie promue par monsieur Leroux et d’autres avant lui, est une philosophie visant avant tout le support psychologique et non pas une explication sociologique des inégalités sociales et économiques des classes ou la domination de celles-ci. Faut pas confondre les genres.

      Bonne chance mon ami, quant à moi, je crois que l’action de monsieur Leroux en aideras plusieurs et je doute du résultat de la votre.

      Christian
      MBA Philosophie

      • wilson

        31 décembre 2014 at 8 h 02 min

        Bonjour Christian,
        Je suis étonnée que les personnes comme vous (dont la spécialité est de trouver normalement la sagesse si on se réfère à l’étymologie du mot « philo-sophie ») soient aussi fermées à des points de vue extérieurs. Je pense que lorsqu’on est philosophe, il faut d’abord comprendre la vision de l’autre avant d’imposer la sienne, car nul ne détient la vérité.
        Mais que faites-vous des externalités sur lesquelles l’homme n’a aucune prise? La maladie, le handicap, la mort? Pensez-vous vraiment que c’est parce que l’homme ne croyait pas suffisamment à la vie qu’il est tombé malade, qu’il souffre d’un cancer, ou qu’il est victime d’un grave accident de voiture, pour ne pas citer d’autres cas de figure?… Ce sont d’ailleurs souvent les gens qui aiment la vie qui y laissent des plumes, les personnes optimistes et joyeuses qui ont de graves problèmes de santé, et vous savez pourquoi, parce que l’indifférence et l’égoïsme conservent. On pourrait croire que ces personnes souffrent d’être comme elles sont, mais en réalité, elles traversent la vie sans jamais se poser de questions. Elles ont souvent plus de chance que les autres car elles ne voient que leur intérêt et peuvent ainsi mieux saisir les opportunités. Mais vivre ce n’est pas que réussir, c’est aussi souffrir, surmonter les épreuves et comme disait Mandela : « tout le monde tombe, mais on reconnaît la vraie victoire au nombre de fois où on s’est relevé ». La chance ça se cultive, certes, ça se crée, mais on ne peut pas tout contrôler et il y a bien des choses qui échappent complètement à l’homme. Mieux vaut l’accepter et se dire qu’on a « de la chance » si on a compris cela.

        • Message

          1 janvier 2015 at 18 h 22 min

          Vous tous qui se critiquez les uns les autres écoutez-vos propres dires. Ne voyez-vous pas que vous ne cherchez que l’admiration de vos lecteur. Commencez donc par faire la différence entre la chance le désir l’envie le rêve la volonté…si vous en êtes capable. Vous avez remplacé votre spiritualié avec la science, quelle belle humanité! Retournez à vos limites et cessez d’influencer les autres à tomber dans vos abîmes.

          • wilson

            3 janvier 2015 at 17 h 49 min

            Faire la différence entre la chance le désir l’envie le rêve la volonté…et le bonheur, qui n’a rien à voir avec tout cela et que l’on puise notamment dans l’acceptation de ses propres limites (maladie, handicap)

        • fabrice

          28 juillet 2015 at 4 h 20 min

          nous venons dans ce monde unique et la chance n’a pas un seul chemin. essayons de les trouver.

    • André-Michel Larouche

      19 janvier 2016 at 11 h 55 min

      …on ne voit bien qu’avec le cœur….l’essentiel est invisible pour les yeux
      A tenter de trop bien raisonner ou de trop mal résonner,on fini par en en perdre la raison.

      André-Michel

    • sophie

      12 avril 2016 at 6 h 16 min

      je suis entièrement d’accord avec vous… il ne suffit pas d’avoir une pensée positive ou créative pour obtenir gain de cause. je confirme qu’il y a des gens qui se battent pour s’en sortir et que cela ne dépend strictement pas de leur volonté mais des conjonctures; En plus c’est très culpabilisant de dire que si on ne pratique pas la pensée positive alors ne nous plaignons pas si la chance n’arrive pas… c’est beaucoup trop simpliste et je l’ai expérimenté des quantités de fois; Il y a des personnes qui sont nés (excusez moi l’expression) « le cul dans le beurre » et d’autres dans des bidonvilles…. déjà là c’est une énorme inégalité…

    • [email protected]

      26 juillet 2016 at 9 h 35 min

      Vous avez tout dit frère, et courage de dire la vérité telle qu’elle est.

  4. natalia

    26 décembre 2014 at 5 h 47 min

    Rien de culpabilisant, je trouve….juste un peu de « rêves » et de croyance en nous mêmes fera changer les choses. Nos souhaits doivent être compatibles avec la réalité de chaque un…..mais ça s’appelle humilité!!!!

  5. Nina

    28 décembre 2014 at 21 h 13 min

    la chance….ça se provoque 😉

  6. Gina Laventure

    29 décembre 2014 at 4 h 22 min

    J’ai appris
    que c’est gratuit , est ce qu’il y a quelque chose a payé après.

    • message

      3 janvier 2015 at 13 h 23 min

      …he non! et en quantite infinie a vie.

  7. THIBAUD

    5 janvier 2015 at 18 h 56 min

    MON MARIE EST MORT A L’AGE DE 27 ANS DANS UNE EXPLOSION, JE SUIS RESTEE SEULE AVEC UNE PETITE FILLE DE 15 MOIS QUI A ETE SECOUEE PAR SA NOURRICE ET EST DEVENUE HANDICAPEE MENTALE PROFONDE. JE VENAIS DE PERDRE MON EMPLOI ET DONC ENDETTEMENT RAPIDE. ET APRES VOUS ME DITES QUE LA CHANCE, IL FAUT ALLER LA CHERCHER. J’AI DU LOUPER UN EPISODE OU MEME LA SERIE COMPLETE CAR JE N’AI RIEN PROVOQUER DE CE QUI M’EST ARRIVE.

  8. ASSYA KIBAL

    16 février 2015 at 11 h 41 min

    Merci Beaucoup Mr pour cet article 🙂

  9. SAMBA Julien Patrick

    20 février 2015 at 10 h 55 min

    JE SUIS UN MAUDIT CHANCEUX MAL PREPARE A GERRE SES CHANCES

  10. jeremie

    12 mars 2015 at 6 h 01 min

    GRAND Merci vous etes quelqu un de formidable

  11. Nourou

    6 août 2015 at 15 h 52 min

    je suis très content de lire ce qui vous avez écrire et je suis très heureux

  12. Joseph

    25 mai 2016 at 9 h 54 min

    moi j ai acheter une pierredechance.com une aventurine canadienne et ca marche, je crois aussi que d avoir une pensee positive et d avoir un porte bonheur ca aide aussi. merci pour ce site web tres interessant.

    • Yvon

      26 juillet 2016 at 15 h 15 min

      j´y crois moi aussi, j´ai acheté cette pierredechance.com et j´ai gagné en la recevant et un très gros montant. Merci de partager. Je crois moi aussi que la pensée positive aide en plus de la pierredechance.com. L´aventurine attire l´argent naturellement.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *