AINSI POURRAIT ÊTRE LE MONDE

Par le 23 novembre 2015

Nous pourrions tous vivre dans l’abondance. Pas seulement l’abondance matérielle, mais l’abondance en amour, en amitié, en générosité, en petits et grands cadeaux de la Vie.

Nous pourrions tous vivre solidaires les uns des autres. Plutôt que de nous juger, nous pourrions nous entraider quand nous voyons que l’autre éprouve des difficultés. Nous pourrions nous aider mutuellement à passer au travers des passages difficiles.

Nous pourrions tous vivre dans le pardon. Nous pourrions choisir de vivre en paix en laissant partir la rancune qui nous habite, en faisant la paix avec notre passé pour pouvoir vivre en paix dans le présent.

Nous pourrions tous vivre en harmonie. En comprenant que l’autre est là pour nous montrer ce que nous avons à travailler pour devenir une meilleure personne et que nous sommes là pour être son miroir à lui aussi. Nous pourrions utiliser les conflits naissants pour identifier rapidement nos zones qui ont besoin de plus d’amour et ainsi faire disparaître les tensions avant qu’elles n’éclatent.

Nous pourrions tous vivre dans le succès, en collaborant chacun au succès de l’autre, en mettant nos énergies là où la Vie nous demande de les mettre. Au lieu de jalouser, nous serions fiers du succès de l’autre que nous partagerions avec humilité.

Nous pourrions tous vivre dans la simplicité du cœur, car c’est dans la simplicité que nous sommes les plus authentiques. C’est là que nous pensons et vivons simplement, sans vouloir impressionner quiconque et sans compliquer inutilement ce que nous vivons.

Nous pourrions tous vivre dans l’ouverture, du cœur et de l’esprit; ouverture à l’autre, à la vie, aux événements, aux imprévus, à la beauté et aux surprises sur notre route.

Nous pourrions tous vivre dans l’amour, de soi pour mieux aimer l’autre; de l’autre, parce que sans les autres notre vie a peu de sens. Nous pourrions tous cultiver l’Amour comme un grand jardin que nous ferions fleurir à l’année, toute notre vie durant.

Nous pourrions tous faire tout ça. Nous POUVONS tous faire tout ça. Il suffit que nous le choisissions.

Il suffit que nous décidions qu’Ainsi pourrait être le monde…

Diane Gagnon

Mon livre, « Apprendre à s’aimer, un jour à la fois », est disponible ici

Aussi Disponible sur Amazon, iTunes, Kobo, Google Play, Createspace:

Abonnez-vous à ma page d’auteur pour recevoir mes textes chaque jour

 

3 commentaires

  1. Laure Zanella

    23 novembre 2015 at 4 h 57 min

    Merci Diane de nous rappeler à travers ce beau message d’espoir et de paix que nous pouvons tous contribuer à créer un monde meilleur, où l’harmonie et l’amour sont les premiers maîtres à bord. Ici en France, suite aux douloureux événements de Paris, nous avons plus que jamais besoin de revenir à cette simplicité du coeur que vous évoquez, à l’entraide et à la bienveillance. Il nous est souvent difficile de réagir à partir de notre centre quand nos blessures sont touchées, mais l’important est de faire de son mieux, car chaque petite graine de lumière que nous plantons finira par porter ses fruits 🙂

    Une belle journée à vous et à tous qui passez par là.
    Laure

  2. Sandie

    24 novembre 2015 at 14 h 05 min

    Quel beau message, merci Diane.

    J’ai eu 2 expériences récentes. L’une lors d’une formation ou nous faisions un exercice de « compersion » : nous devions nous « battre » (pas littéralement) contre un adversaire et suivre la personne qui gagnait jusqu’à ce qu’il n’y ait plus que 2 personnes en jeu dans la salle et que nous suivions tous le gagnant. Ça m’a beaucoup marquée, j’ai trouvé que c’était un exercice intéressant d’être en compétition avec quelqu’un puis de l’encourager dans son succès. Ce n’est pas dans nos habitudes.

    Mon autre expérience était dans un pub à Londres où j’étais avec un ami. Nous avons décidé d’aller voir ce qu’il y avait à l’étage de ce pub et il y avait un groupe de personnes jouant aux cartes. Ils nous ont fait une petite place. Nous n’avons pas échangé nos prénoms mais nous avons joué et avons bien ri. Comme des enfants en fait. Pas de nom, pas d’étiquette, juste du fun.

    C’était une expérience très chouette comme j’aimerais en avoir plus souvent. Revenir à notre nature… Les enfants sont notre plus bel exemple en la matière et je suis d’accord, nous pourrions choisir d’en faire autant.

  3. Savino

    24 novembre 2015 at 18 h 06 min

    Très beau effectivement et très vrai, mais vous auriez pu choisir des vendeurs alternatifs pour vendre votre livre car je vous assure que ces grosses multinationales ne son pas dans l’Amour et écrasent les petits!
    Favorisons un autre Système, soyons honnêtes, logiques, authentiques… avec nos paroles!

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *